7 août 2018 – Olberga – Falun

La nuit au bord de la rivière a été des plus calmes. Presque pas de passage, et manifestement on n’a dérangé personne.

Le matin, après le p’tit dej et les rangements, on s’installe quelques minutes pour profiter de l’air frais sur le ponton.

 

Puis on prend la route en direction de Västeras. On a repéré un musée en plein air qui nous semblait intéressant. On y arrive après 30 minutes de route.

Le musée propose une reconstitution d’un village typique de la région, avec des vraies maisons du 17ème et 18ème siècle qui ont été démontées pierre par pierre et reconstruites ici.

Dans la plupart des maisons il y a des gens avec les habits d’époque qui pratiquent leurs activités respectives (en fonction du type de maison).

Il y a des activités pour les enfants qui sont proposées à quelques endroits. Et des animaux aussi (lapins, chèvres, chevaux de trait…)

le centre du village.

On est entrés dans une des maisons un peu à l’écart du village. Il s’agit d’un manoir construit dans un village pas très loin d’ici en 1638. En entrant dans la maison une jeune fille en costume d’époque nous a abordé et nous a proposé une visite guidée très intéressante. Ici, c’est le salon des invités. Il n’était utilisé que lorsque la famille recevait. Les tapisseries et le plafond peint sont d’époque.

Ainsi que les meubles.

là c’est la « pink room ». C’est là que la dame de la maison recevait ses amies.

et là le salon où le monsieur recevait et parlait politique et affaires…

le bureau de Monsieur.

et la chambre de Monsieur. Il dormait séparé de sa femme, parce que « elle le dérangeait »… il n’a rien compris celui là 😀

j’ai pas pris en photo car en contre-jour, mais le lit de Madame est beaucoup plus petit que le lit de monsieur. Et les portes pour les pièces de Madame sont également plus petites…

On est entré ensuite dans d’autres bâtiments, dont un corps de ferme de la même époque.

là il n’y avait que 2 pièces : une cuisine et pièce à vivre + une grande salle à manger.

là c’est la grande salle à manger

et la cuisine / pièce à vivre. la dame préparait du « oat » (de l’avoine).

Je lui ai demandé combien de personnes vivaient dans cette maison. Elle m’a répondu qu’il fallait compter le nombre de cuillères :

ça en fait du monde !

voilà la ferme de l’extérieur

 

On a aussi visité un ancien magasin.

même le vendeur est d’époque

Ils vendent des bonbons « viol » 0_o

Eden laisse des commentaires en suédois sur leur borne. Elle avait l’air satisfaite 🙂

 

On quitte Västeras en passant rapidement au supermarché pour faire quelques courses, et on va pique-niquer à Anundshog. Il s’agit de l’ère pré-chrétienne, un des plus grands tumulus de Suède. On ne sait pas qui y est enterré, mais probablement quelqu’un d’important. Peut-être plusieurs rois. Le plus haut tertre mesure 9m de haut et remonte à 500-900 après notre ère. Il est pratique parce que depuis là haut on peut admirer le site en entier.

Des manuscrits du moyen age relatent que la justice se tenait sur les tertres. Les gens de la région s’y rencontraient pour régler leurs différends juridiques. Ainsi un tribunal de première instance se serait tenu ici au moyen age. Les litiges tranchés avaient trait à l’attribution de terres et de biens.

On quitte Anundshog rassasiés et contents de notre visite, et on se dirige vers le nord-ouest.

Nous arrivons vers 16h30 à Angelsberg. Il s’agit d’une ancienne friche industrielle reconvertie en magnifique village. Ce site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco fut l’un des plus importantes forges préindustrielles de toute l’Europe. Aux 17ème et 18ème siècles, le haut-fourneau avec revêtement en bois et la forge (toujours en état de marche) étaient à la pointe de la technologie, au point qu’une ville entière fut construite autour.

Bon, malheureusement pour nous, le bâtiment symbolique (la forge) est en travaux.

mais on peut quand même admirer les autres bâtiments du complexe : ici un des bâtiments administratifs

On a découvert le truc des Suédois pour toujours avoir un gazon impeccable : un robot dans chaque jardin.

un entrepôt

tous les bâtiments sont d’époque (17ème pour la plupart – certains du 16ème siècle)

Une fois notre balade terminée, on file en direction de Falun où on souhaite rencontrer le garagiste qui a dû réceptionner notre soufflet de cardan.

Sur la route, ce dernier se détache encore une fois. On s’arrête et Poupoussy fait une ultime réparation (qui ne tiendra pas très bien finalement – ça continue à faire du bruit). Il nous reste encore 40 km à faire jusqu’au garage, on terminera comme ça.

Pendant que Poupoussy finalise sa réparation, Eden ramasse du blé

On arrive à Falun et on repère (difficilement) le garage. Il est déjà fermé, et n’ouvrira que demain à 9h. On y sera.

Pour ce soir, on repère un spot dans la forêt, au bout d’une impasse.

On devrait être tranquilles ici.

4 réponses

  1. Hello les amis. Je viens de récupérer internet et aussi un peu de temps et je me suis enquillé 13 jours d’affilée. J’ai tout lu 😊. Commentaires passionnants, on est avec vous . Et quelques magnifiques photos. Contente de constater que tout se passe bien. À partir de maintenant, je. Aïe vous suivre tous les jours. Bisous à tous les trois 😘

    1. Oui, il y a plein de musées en plein air de ce type. Il a fallu qu’on fasse des choix, parce que sinon on aurait passé notre temps dans ce type d’endroit (il y en a presque dans chaque ville où on est passé)

Laisser un commentaire