5 août 2018 – Skurugata – Parc Naturel de Tieveden

Super emplacement cette nuit. Au calme, au bord du lac, pas un bruit…
Au réveil, petit déjeuner, rangements comme d’habitude, puis c’est parti pour une nouvelle journée.


Au réveil


La vue depuis le camion. Y’a pire…

On prend la direction de Rokstenen, la plus célèbre pierre runique de Suède.

La route que Juju nous fait prendre passe par de magnifiques forêts et tout petits villages aux maisons rouges.

Et au hasard des routes, une belle cascade où on s’arrête pour nous dégourdir les jambes et prendre quelques photos.

Il faut emprunter un escalier qui descend depuis la route pour arriver en bas de la cascade

la belle cascade

il y a tout un circuit aménagé

Puis il faut remonter de l’autre côté !

Nous voilà repartis en direction de Rokstenen. Cette curiosité locale se trouve au sud de la ville de Vadstena. Cette pierre monumentale (3m de haut) a été gravée au 9ème siècle par un père à la mémoire de son fils défunt. Elle arbore la plus longue inscription runique au monde. C’est un poème ancien et compliqué, si obscur que les universitaires ne s’entendent toujours pas sur l’interprétation à en donner. Avant d’arriver à la pierre il y une exposition avec des explications sur l’origine de la pierre, l’écriture runique, et les différentes interprétations.

L’explication sur l’écriture runique. si vous voulez déchiffrer la pierre…

voilà avec la traduction en suédois

et la fameuse Rokstenen. côté pile

Côté face.

OK, c’est pas très impressionnant comme ça, mais en vrai ça en jette pas mal. dire que ça a été posé là il y a plus de 1000 ans…

On reste une petite demi-heure sur place, puis on reprend la route en direction de Bergs Slussar.

Sur le chemin, on s’arrête pour manger au bord de l’autoroute. On avait le choix entre MacDo, BurgerKing, Max (chaine de burgers locale), mais on a été forts et on a mangé chez « Eat ». C’est (je pense) une chaine qui propose de la bouffe soit disant chinoise ou italienne (oui, les deux) en mode buffet à volonté. En gros, pour 150 SEK (15 €) vous avez droit à un buffet de crudités, sushis, plats chauds chinois, pâtes, pizzas, plateau de desserts, fontaine chocolat avec brochettes de fruits, glaces, boissons, et café. Bon, nous on avait l’impression que les autres clients venaient trop souvent ici ou qu’ils avaient fait de ce fast food leur cantine…

On arrive à Bergs Slussar vers 15h. On descend les vélos (on devient des pros – ça se fait super vite maintenant, et on part faire une belle balade le long du canal Göta qui relie les grands lacs suédois). La balade proposée par l’office du tourisme part de Berg Slussar et se termine 20km plus à l’ouest (puis le retour : idem). On n’en fera qu’une partie (une grosse moitié), mais on s’est bien régalés.

La particularité du canal Göta à Bergs Slussar c’est qu’il est composé de 7 écluses qui s’enchainent les unes après les autres formant un espèce d’escalier pour bateaux avec plus de 19m de dénivelé. C’est plutôt chouette à voir les bateaux qui descendent ou remontent doucement le canal.

on s’arrête pour les voir passer

Il y a aussi des plus gros modèles qui passent. Celui là est un bateau assez célèbre qui fait des croisières sur les lacs et le canal.

Nous voilà sur nos montures

Eden au bord du canal

De part et d’autre du canal : des champs à perte de vue

Et tout d’un coup, un immense bateau qui passe devant nous. On aurait dit le bateau qu’a emprunté Hercule Poirot quand il a remonté le nil… 😀

Pour moi il n’est pas du tout proportionné avec la taille du canal, mais bonh, apparemment ça passe.

Sur le chemin du retour.

On rentre au camion vers 18h30. Le temps de tout remonter et de décider de la suite il est déjà 19h.

On décide de prendre la route jusqu’à notre prochaine destination et de s’arrêter en cours de route s’il est trop tard.

La prochaine étape c’est la réserve naturelle de Tieveden. Il s’agit d’un parc qui a été aménagé en 2017 avec de nombreux sentiers de randonnée, de vélo, et des lacs pour faire du kayak ou d’autres activités.

100km nous séparent de cette réserve. On commence par de l’autoroute, puis de la voie rapide, puis de la route normale. Enfin, à 27km de l’arrivée on emprunte une petite route magnifique qui nous mène dans la foret, près de lacs splendides (en plus avec le soleil couchant la lumière est incroyable)

on ne croise qu’une ou deux voitures sur cette route. Les 5 derniers km sont sur de la piste en état moyen avec pas mal de tôle ondulée. Le camion tient bien le coup, mais il faudra vérifier toutes les vis demain que rien ne s’est détaché. On arrive sur place vers 20h30. Il y a un panneau qui interdit de camper sur le parking du parc (bien qu’on voit plusieurs camping-car et caravanes qui vont manifestement rester là toute la nuit). On décide de revenir quelques centaines de mètres en arrière. On avait repéré des chemins qui partent de part et d’autres de la piste. On emprunte le premier d’entre eux et on se retrouve dans une clairière à l’écart de la piste principale (et de toute vie humaine).

Si on n’écrit pas d’article demain c’est qu’un élan nous a brouté un pneu, ou qu’on a attiré un ours avec l’odeur du fromage fumé…

Adios 😀

2 réponses

Laisser un commentaire