30 juillet 2018 – Ahrensburg – Mons Klint

La nuit a été relativement courte : Ce spot n’est pas à recommander car la route à proximité est assez passante dès que le soleil se lève. On a donc été réveillés par le bruit des voitures et camions qui passaient par là.
Bon, puisqu’on est levés, autant en profiter pour nous préparer.
Après un petit déjeuner classique on range les affaires et nous voilà partis en direction du Danemark.

Au préalable, on avait repéré un garage Mercedes à Lübeck. On décide d’y faire un saut histoire de voir s’ils peuvent nous aider avec notre soufflet de cardan.

En prenant l’autoroute on voit sur le côté un autre garage Mercedes, mais comme on ciblait celui de Lübeck, on continue notre route sur une quinzaine de kilomètres.

En arrivant à Lübeck on se rend dans le garage qu’on avait repéré. A l’accueil on m’indique que pour les fourgons, camions et camping-cars il faut se rendre à un autre garage Mercedes, situé près de l’autoroute à une quinzaine de kilomètres de là… Tiens tient, ça me dit quelque chose 😮 .

Bon, la dame est sympa et scanne ma carte grise et prévient le garage de l’autoroute de notre arrivée.

On fait donc le chemin inverse sur 15 kilomètres et nous voilà arrivés à l’autre garage Mercedes. A l’accueil on m’indique qu’ils ont effectivement été prévenus de notre visite, mais qu’ils ne sont pas sûrs d’avoir notre pièce, et que même s’ils l’avaient, ils n’auraient pas le temps de la monter (trop de boulot). On nous fait quand même patienter un petit quart d’heure le temps que le responsable des réparations finisse sa pause café.

Il arrive au bout d’un moment et demande à regarder le problème. On installe Züüd sur une fosse et on passe ensemble sous le camion. Il tripote le soufflet dans tous les sens (arghhh, le super montage de Poupoussy !) et dit qu’il faut effectivement changer le soufflet et graisser le cardan. On se dirige vers le responsable du stock de pièces détachées qui confirme qu’ils n’ont pas la pièce. Il peuvent la commander mais ils ne la recevront que demain au mieux. Je demande si on peut la faire livrer directement au Danemark, mais c’est pas possible pour eux. Le gars me dit qu’on peut quand même rouler comme ça, que ce serait mieux de changer le soufflet mais qu’en l’état on ne craint rien.

Rassurés, on repart en direction du Danemark, et on se dit qu’on essaiera de voir à Copenhague ou directement en Suède.

On emprunte donc pour la 3ème fois le tronçon de 15 kilomètres entre le garage et Lübeck. Au bout de 2km sur l’autoroute, un bruit suspect vient de sous la voiture. Oui, oui, c’est bien notre soufflet qui s’est décroché. Le gars l’a trop touché et il n’était plus en place.

On s’arrête dans une zone commerciale près de l’autoroute. Je cherche (en vain) un short chez décathlon (il faut chaud!), pendant que Poupoussy répare le soufflet.

On repart et quelques minutes plus tard, le même bruit revient.

On s’arrête dans une station service et on procède à une ultime réparation (serflex + scotch américain… si avec ça il se défait encore le soufflet, ça va chier pour sa maman).

Cette réparation sera la bonne, et on peut maintenant rouler en direction de Puttgarden pour prendre le ferry.

Les autoroutes allemandes c’est quand même pas l’extase… hyper chargées, et avec ces fameuses dalles en béton qui font que tout tremble dans le camion.

Le pont qui permet d’arriver sur l’île où se situe Puttgarden.

En arrivant à Puttgarden vers 13h30 on se rend compte qu’on n’est manifestement pas les seuls à avoir eu l’idée de traverser la mer en direction du Danemark aujourd’hui :

On prend notre ticket (125€ quand même !!!) et on attend dans la file derrière de nombreux autres camping-cars.

Je pensais qu’on partirait rapidement, mais finalement on mettra presque 2h avant d’embarquer ! c’était long, et il faisait super chaud dans le camion en plein cagnard (36°).

Une fois à bord on se rend d’abord sur le pont supérieur pour admirer le départ.

Puis on se rend à l’intérieur à la recherche de nourriture (il est déjà 15h30 et l’estomac crie famine).

Ce sera pâtes bolo pour tous – de la haute gastronomie allemande 🙂

Une fois descendus du ferry, on peut dire qu’on démarre réellement les vacances ! Finies les autoroutes allemandes. A nous la scandinavie !

Première destination, Klekkende Hoj, un tumulus du Néolitique qui renferme une chambre funéraire parfaitement bien conservée, avec des objets et des crânes qui datent de plus de 5000 ans! la balade pour y aller et revenir est très agréable également.


Le parking pour accéder au tumulus.


on traverse les champs de blé fraichement coupés. On voit le tumulus tout au fond, c’est le petit monticule de terre…

La chambre funéraire. pour y accéder, il faut se faufiler dans un trou d’à peine 1m de haut !

En repartant, on prend la direction de Mons Klint. Il s’agit de la pointe est de l’île de Mon. Elle est caractérisée par de hautes falaises de craie qui plongent dans la mer.

On se gare sur le parking (payant) des falaises et je pars faire un petit tour de repérage avec Eden (l’idée est de faire une petite randonnée demain matin avant qu’il ne fasse trop chaud).

Il y a au départ un aménagement pour personnes à mobilité réduite pour qu’elles puissent également admirer les falaises.

bon, elles ne voient pas grand chose quand même, faut pas déconner.

mais ensuite, le chemin suit le bord de la falaise et ça devient plus intéressant :

Eden dans la forêt


beaucoup de feuilles mortes ici


Eden marque son territoire

On a même aperçu une biche sur le chemin du retour. Il y avait des bruissements devant nous. La biche était à 15m de nous. Je l’ai regardé, elle m’a regardé, j’ai regardé Eden pour lui dire de ne pas faire un bruit, et le temps que je dégaine mon appareil photo elle avait foutu le camp…

De retour au camion, on se prépare à passer la nuit ici. ça a l’air très calme à part les corbeaux qu’on entend beaucoup. j’espère qu’ils vont se calmer cette nuit 😀

Je m’installe sur un gros rocher pour écrire l’article du jour. Arrive le moment fatidique où le portable affiche « il ne vous reste plus que 10% de batterie, dépêchez-vous de finir votre article sinon ça va couper chérie ». Je pars faire un tour au café des falaises qui est déjà fermé, au musée géologique qui est déjà fermé, à la buvette qui est déjà fermée…
Bref, voilà qui explique pourquoi je n’ai pas pu envoyer l’article ce soir. Tant pis, ça attendra demain.

2 réponses

  1. Bon. Ouf pour Zuud. J’espère que ça tiendra !!!

    Je me réjouis de voir les photos de la rando !! Trop drôle Eden enfoncée dans les feuilles !!

     

Laisser un commentaire