2 septembre 2016 – Arèches – Le Grand Bornand

Le parking d’Arèches était calme et les animaux se sont bien tenus pendant la nuit (en tout cas on ne les a pas entendus. « Well done » les bêtes, qui, pour nos amis qui ne sont pas à l’aise avec la langue de Shakespeare, veut dire « bien joué », et non « bien cuit » qui serait quelque peu malvenu dans ce contexte). Après le p’tit déj on lève le camp et on se dirige vers le village de Beaufort. On s’est dit que le meilleur endroit pour visiter la coopérative et voir comment est fabriqué ce fromage était dans le village qui porte son nom (pour info, la coopérative est implantée dans plusieurs autres villes / villages – notamment à Bourg-Saint-Maurice – et on aurait pu faire la visite là-bas, mais on a préféré « l’original » à la copie).

IMG_0600
En descendant vers Beaufort
IMG_0602
Je croyais qu’on avait un deal !
IMG_0603
Le camion de la coopérative
IMG_0605
à l’extérieur du bâtiment. Remarquez que c’est n’importe quoi ces dessins : les deux gars n’ont pas de chaussures de sécurité !

IMG_0606

IMG_0607
Alors ça c’est top : si en pleine nuit vous avez une soudaine et irrésistible envie de Beaufort, pas de souci, l’automate à Beaufort est disponible 24/24, 7/7, toute l’année.

La visite est très intéressante. Elle commence au 2ème étage du bâtiment, avec quelques explications sur l’origine et les caractéristiques du territoire, les vaches, le lait, la fabrication, etc.

IMG_0608
Noa : tu avais raison, on était déjà dans la zone AOP du Beaufort dès qu’on avait passé le col du Galibier

Puis continue par une baie vitrée où l’on peut voir les collaborateurs de la coopérative en train de fabriquer le fromage dans de grandes cuves en inox. Il y avait au 4 ou 5 cuves en cours d’exploitation au moment où on était là. On a pu assister à plusieurs étapes de fabrication.

IMG_0611
Il y a pas mal d’étapes manuelles dans la fabrication du Beaufort

IMG_0612

IMG_0613
Ils sont plusieurs à manipuler les machines et à tester les fromages au fur et à mesure

IMG_0616

Puis on termine la visite par le 1er étage où se trouve le…… magasin. On n’a pas pu s’empêcher de prendre du Beaufort pour nous et quelques proches amis (autrement dit, si dans les prochains jours vous ne recevez pas de Beaufort de notre part, c’est que vous n’êtes pas suffisamment proches… Rhooo, je plaisante, on en a juste pris pour nous: ça ne se conserve pas très bien le fromage :D)

On quitte Beaufort avec du fromage plein les narines (et le frigo), et on se dirige vers le Massif des Aravis en passant par le Col des Saisies.

Sur la route, on aperçoit une montagne qui nous semble un peu plus haute que les autres. Après vérification, il s’agit bien du Mont-Blanc. On a un peu hésité parce qu’on a l’habitude de le voir par la face nord, et il est vraiment tout blanc, alors que sur la face sud il nous semblait un peu dégarni, mais c’est bien lui !)

IMG_0618
Majestueux

IMG_0620

IMG_0622
On peut aussi admirer la Pierra Menta (massif du Beaufortain)
IMG_0624
Ainsi que d’autres pics du coin

Au Col des Saisies, se trouve le village / station des Saisies. Du coup, on n’a pas vu le panneau du col. Tant pis.

On redescend jusqu’à Praz-Sur-Arly. Sur la descente se déroule une course de vélo. On se met de côté quand le leader arrive accompagné par deux motos de la gendarmerie nationale. Puis arrivent les poursuivants (on n’a pas vu de peleton) et il faut également les laisser passer. C’est un peu flippant parce qu’avec notre camion il faut déjà avoir le compas dans l’oeil pour ne pas frotter les parois sur les petites routes de montagne, alors s’il faut en plus vérifier qu’il n’y a pas un vélo qui te colle au c** et profite de l’aspiration avant de tenter un dépassement dans un virage quand toi tu galères pour ne pas mordre sur la ligne ou le trottoir, on n’est pas sorti de l’auberge.

A Praz-sur-Arly on fait le plein (le dernier des vacances ?), puis on reprend la route en direction du Col des Aravis.

IMG_0626
Rencontre sur la route

IMG_0632

La route est magnifique et on se régale à chaque virage.

On arrive enfin au Col des Aravis un peu avant 13h. A la différence de la plupart des autres cols qu’on a passé qui étaient un peu plus « sauvages », le Col des Aravis est un peu le Disneyland des cols. 3 restaurants, 5-6 boutiques de souvenirs, deux bassins avec des truites (pour les restaurants ?), des vaches en train de brouter… ça fait très « carte postale ».

On s’installe dans une terrasse avec vue sur le (maintenant qu’on le sait) Mont-Blanc, et on profite.

IMG_0633
Vue depuis notre parking
IMG_0636
Elle est pas belle cette carte postale ?
IMG_0639
Terrasse avec vue sur le Mont-Blanc

IMG_0642

IMG_0644
Hey !

Après le repas, les filles partent se reposer pendant que je me ballade aux alentours.

IMG_0648
Je ne m’en lasse pas
IMG_0650
Avec une vache
IMG_0653
Ou plusieurs

IMG_0661

IMG_0663
Reflets dans le bassin de pisciculture
IMG_0667
On a même droit au déplacement du troupeau juste à côté du camion
IMG_0669
Allez, hu!
IMG_0672
Toutes à la traite !

On quitte Disneyland le Col des Aravis vers 16h environ, et on se dirige das un premier temps vers La Clusaz.

On y a repéré une balade sympathique autour du lac des Confins.
Malheureusement, en arrivant, on constate que le lac n’est plus qu’une grosse flaque d’eau, et ça nous coupe l’envie de marcher autour.

IMG_0676
La flaque des confins
IMG_0673
Bon, cela dit, le paysage aux alentours est magnifique

IMG_0677

IMG_0678

On décide de continuer la route pour voir s’il est possible de passer directement au Grand Bornand, mais la route devient piste, et après mon passage en force d’hier au Col de Pré, je sens des regards insistants sur moi provenant du siège passager qui veulent dire « n’y pense même pas » et qui me dissuadent de continuer.

IMG_0679
Si on continue, c’est de la piste à partir d’ici
IMG_0681
ça me semblait largement jouable…
IMG_0683
M’enfin…

On rebrousse chemin et on retour à La Clusaz. On décide d’y faire un stop et de faire plaisir à Eden (et à son père) en faisant deux descentes sur la piste de luge d’été.

IMG_6907
Il faut d’abord emprunter les télécabines

Puis on nous donne une luge où on s’installe à deux avec Eden, et c’est parti pour quelques minutes de glisse. La première descende se fait de manière prudente. Même si je connaissais déjà la piste, je voulais voir comment Eden réagissait. Mais comme elle semble prendre son pied, la deuxième on y va franco, et elle a adoré !

Après cette montée d’adrénaline, on se dirige (par la route) au Grand Bornand. On s’arrête près de l’aire de jeux et on laisse Eden dépenser ses dernières forces de la journée.

IMG_0691

IMG_0692
Sympa la vue sur le massif depuis le parc

IMG_0697

IMG_0706

IMG_0707

On retourne au camion. Pendant que Poupoussy fait prendre une douche à Eden, je pars « en ville » (au centre village quoi) à la recherche d’une pizza pour fêter le dernier jour des vacances (eh oui, déjà).

J’en trouve une (qui s’avèrera être pas mauvaise du tout) juste à côté de la gare routière.

On se finit donc à la pizza et au Monbazillac pour cette dernière soirée.

Dernière photo de la journée : l’espace de travail de votre serviteur avec ce p’tit verre de vin (ici en plastique – sacrilège) me fait penser aux écrivains en manque d’inspiration avec leur verre de whisky on the rocks (mais sans glaçons) devant leur feuille blanche… 😀

IMG_5953

4 réponses

  1. Ah trop beau ce grand sourire d’Eden à l’arrivée 🙂

    Pas bravo pour le manque de casque (mais tu es un rebelle du casque, toussa, je me rappelle de tes « arguments » pour le vélo).

    Bon retour demain… Et bonne préparation de la rentrée !!!

  2. Attends, je reviens commenter par ici pour dire que chez nous, les distributeurs de fromage 24h/24 existent depuis fort longtemps (en tout cas depuis qu’on est là) 😀

  3. Pizza – Monbazillac + verres en plastique… pfff ça devient n’importe quoi ce blog, heureusement qu’y a des belles photos ! (ah oui au fait, je vous l’ai déjà dit ça ? ;-))

    Super la luge d’été ! J’avais testé une version sur rails, mais sur une vraie piste qui glisse ça doit être encore plus marrant!

Laisser un commentaire