31 août 2016 – Val d’Isère – Aime

Quelle emplacement magnifique cette nuit ! Aucune voiture n’est passée jusqu’à ce matin, et les seuls bruits qu’on a entendus étaient ceux des sifflements des marmottes !

Et au réveil, ouvrir les rideaux et avoir toute le lac et toute la vallée devant les yeux, quel plaisir !

Après le p’tit déj, on décide de monter au barrage juste au dessus de nous pour voir à quoi ça ressemble, et tenter d’attraper une marmotte pour le repas de midi (rhooo ça va…)

Il y a moult possibilités de randos dans le coin, mais il fait un peu frais, alors on se contente d’une rapide balade de 45 minutes.

IMG_0341
Le chemin que nous avons emprunté
IMG_0342
Vue depuis la vallée
IMG_0365
Reflets
IMG_0367
Quelques marmottes qu’on a rencontré. Elles sifflent super fort, mais pas facile de les repérer. Et dès qu’on s’approche, elles se terrent
IMG_0375
Les maisons abandonnées près du camion
IMG_0376
Sur le chemin retour
IMG_0378
Début de la cascade

On rentre au camion, puis on redescend la petite route jusqu’au lac. On prend ensuite la direction de Tignes qu’on visite rapidement en camion. On voulait à l’origine monter jusqu’au glacier avec le funiculaire, mais on est arrivés 2 jours trop tard : toutes les remontées ouvertes l’été ont fini de fonctionner le 28 août.

On se promène quand même dans cette station, mais on se dit que ça a moins de charme que Val d’Isère.

IMG_0382
Bon, le golf, les p’tit lac et les reflets des chalets ça a quand même de la gueule

IMG_0384

IMG_0385
Mais ça fait quand même « usine »

IMG_0386

On redescend depuis Tignes vers le barrage. Sur la route on aperçoit le coin où on était posés hier soir et ce matin

IMG_0387
Juste au milieu de la photo, en haut du pierrier
IMG_0388
Une belle cascade au bord de la route

IMG_0390

On prend ensuite la direction de Bourg-Saint-Maurice. Une longue descente qui nous fait passer sous la barre des 1’000m au dessus du niveau de la mer. Cela faisait longtemps que ça ne nous était pas arrivés, et on se sent tout bizarre 😀
On visite le centre-ville historique de Bourg-Saint-Maurice, et on s’envoie un p’tit traiteur libanais fort sympathique.

IMG_0394

Rapide sieste pour Eden, puis on loue un vélo avec chaise bébé à côté de la gare. On avait repéré une balade « familiale » sur une piste cyclable à l’écart de la route. La piste relie Bourg-Saint-Maurice à Aime. Je me renseigne quand même auprès du loueur de vélos. Il m’indique que c’est une piste facile qui longe la rivière entre les deux bourgs. C’est du « faux-plat descendant » à l’aller (entre Bourg-Saint-Maurice et Aime), puis du « faux-plat montant » au retour. Et 15 km dans chaque sens. On en a vu d’autres !

On installe le bébé dans sa chaise et on démarre. Sauf que le faux-plat descendant se transforme rapidement en « descentes tout court ». Sur 15 kilomètres, on n’a pas eu beaucoup à pédaler. Plus on avance, plus on commence à stresser en pensant à la remontée. Si bien qu’en cours de route, on se pose réellement la question d’aller jusqu’au bout ou de rebrousser chemin. Finalement, après un rapide coup d’oeil sur Google Maps, on repère une gare à Aime. Un deuxième coup d’œil sur Voyages-Sncf nous apprend qu’il y a des bus et des trains dans l’autre sens. OK, au pire il y a cette solution.

On continue la descente jusqu’à Aime et on se convainc qu’on ne sera pas capables de faire la remontée :

  • parce qu’il faut rendre le vélo à 19h et qu’on risque de mettre trop de temps
  • parce qu’on a vu un p’tit nuage qui donnait de la pluie et qu’on craint de se faire arroser au retour
  • parce qu’on manque sérieusement d’entrainement, et que 15km de montée, ça va pas le faire

(rayer les deux mentions inutiles).

En arrivant à Aime, on se dirige vers la gare et on prend quelques renseignements à l’accueil. Oui, il y a bien un bus à 17h15. Non, d’habitude ils ne prennent pas de vélos dans les bus, mais ça ne coûte rien de demander. Non, la dame ne peut pas nous vendre un billet car elle a une panne réseau.

Quand le bus arrive, on négocie avec le chauffeur et il accepte de nous faire monter avec nos vélos dans la soute. Il ne peut pas nous vendre de billets (normalement, c’est la SNCF qui les vend), et au final il nous fait voyager gratos.

Finalement, on aura eu raison de prendre le bus pour rentrer car il pleut comme vache qui pisse pendant tout le trajet retour.

En arrivant à Bourg-Saint-Maurice, on est même obligés de s’abriter quelques minutes dans la gare histoire de laisser la pluie se calmer.

IMG_5890
En attendant le beau temps

De retour au camion, c’est la catastrophe niveau batterie (complètement à plat). Direction le camping (pas le plus proche, mais celui qui nous semble le plus sympa d’après Park4Night.

Il faut le mériter ce camping. Il est à une 20aine de km de Bourg-Saint-Maurice, au dessus de Aime (donc à l’opposé de notre direction de demain). Après Aime, il faut monter pendant 10 km dans la montagne sur une petite route sinueuse.

Mais le jeu en valait la chandelle : un accueil très chaleureux, des emplacements sympa, des sanitaires propres, une vue imprenable sur la station des Arcs, et une piscine chauffée (on verra si on en profite demain).

Ce soir, c’est barbecue !

 

5 réponses

  1. Mais mais mais… c’était pas aujourd’hui (jeudi 1er donc) la rentrée en France ? Vous avez fait rater ça à Eden ???!! Ou alors vous êtes de retour à Thonon, ça y est ?

    1. Oui, sauf à Thonon les bains pu le 1er jeudi de septembre c’est la foire de crête, fêtée depuis plus de 500 ans. Du coup certains font la rentrée le 2, d’autres (dont Eden) lundi prochain 🙂

Laisser un commentaire