26 août 2016 – Guillestre – Col de l’Izoard

Au risque de me répéter, on a passé une bonne nuit. Les emplacements sont assez éloignés les uns des autres dans ce camping, et on n’a pas l’impression de se marcher dessus. On profite de toutes les installations : (longue) douche chaude, vidange du camion, eau propre, recharge de la batterie.

En quittant le parking on fait une rapide pause courses au supermarché, puis nous voilà partis en direction du col de l’Izoard.

Nous sommes rejoints par mes deux soeurs et les deux enfants de l’une d’elles quand nous sommes en plein coeur des gorges du Guil. Ma soeur a en effet loué un petit van (Volkswagen T6 California – une tuerie!) pour quelques jours et va partager les joies du camping itinérant avec nous.

IMG_9411
les gorges du Guil – derrière le barrage

IMG_9413

IMG_9417

On continue donc la route à deux camions, mes soeurs étant obligées de subir la vitesse de notre monture 😀

On passe près de Chateau Queyras, mais on ne s’y arrête pas.

IMG_9419

IMG_9420

Au lieu de ça, on emprunte une toute petite route sinueuse qui nous amène jusqu’au lac de Roue.

Au niveau du lieu dit de Souliers, on quitte la route pour emprunter une petite piste sur quelques kilomètres. On enfume au passage quelques randonneurs, mais cette route est autorisée à la circulation. On en aura la confirmation quand on arrivera aux abords du lac : plusieurs voitures stationnent ici.

Le lac de roue est un petit paradis caché dans la forêt. Il est recouvert de nénuphars ou jacynthes d’eau, mais les reflets des montagnes dans ses eaux sont juste magnifiques.

IMG_9421
la forêt qui entoure le lac

IMG_9422
vue en arrivant au lac

IMG_9425

IMG_9428

Fifi, riri et louloutte

IMG_9429

IMG_9433

cette forêt a quelque chose de particulier

IMG_9436
on s’y sent bien je trouve

On fait le tour d’une partie du lac, puis on rejoint un chemin qui nous amène à un point de vue sur les environs

IMG_9437
d’abord sur le chateau Queyras en contrebas

IMG_9440
puis sur d’autres villages et montagnes environnants

IMG_9442

IMG_9443

IMG_9444

sympa le village accroché à la montagne

IMG_9445
et la route qui y mène

IMG_9446
les gorges du Guil

IMG_9447

IMG_9448

IMG_9449

IMG_9451

IMG_9454

On retourne au lac, puis on se trouve une table pour un picnic

IMG_9456

IMG_9460

Après le repas, on s’accorde (enfin, surtout Eden) une sieste bien méritée, puis vers 16h on reprend la route en direction du col de l’Izoard.

On finit d’abord la piste, avant de retourner sur la « route principale » (restons calmes). Notre premier arrêt est au niveau de la Casse Déserte, deux kilomètres avant le col.

IMG_9462

IMG_9463

le paysage est impressionnant, mais la lumière est encore un peu dure

IMG_9464
on est déjà à 2220m

IMG_9465
et la route passe en plein dans les pierriers

IMG_9469
détails

IMG_9470

IMG_9471

impressionnante cette route !

IMG_9472
interdiction de s’arrêter, risque important de se prendre des cailloux sur la tête

IMG_9473

IMG_9474

IMG_9476

IMG_9477

IMG_9478

Photo de famille

On fait les deux derniers kilomètres qui nous séparent du col. En arrivant, on part d’abord faire une petite rando au Col Perdu. D’après le site « Envie de Queyras », il s’agit d’une « rando facile, pour toute la famille, pour se dégourdir les jambes après être monté jusqu’au col.

IMG_9479
le démarrage est effectivement assez tranquille

IMG_9480

IMG_9481

Route en direction de Briançon, et le fameux refuge de Napoléon

IMG_9484

IMG_9485

mais plus on s’approche

IMG_9486
plus le chemin devient étroit

IMG_9487
raide

IMG_9489
glissant

IMG_9491
pentu

si bien qu’il y a quelques abandons parmi les troupes. Je reste seul avec ma courageuse nièce qui me suivra jusqu’au sommet du col perdu.

IMG_9493
vue au sommet

IMG_9494
la crête

IMG_9497
les premiers abandons

IMG_9498
les derniers. Elle était arrivée presque en haut !

IMG_9499

IMG_9500

fantastique

IMG_9501

IMG_9502

IMG_9503

 

IMG_9504

IMG_9505

on a rencontré deux jeunes qui venaient de prendre ce chemin !

IMG_9508
Bravo !

IMG_9509
souvenir

On redescend comme on peut jusqu’au col de l’izoard

IMG_9515

et on s’achète une glace bien méritée après tous ces efforts

IMG_9536

IMG_9538

la traditionnelle photo du col

après quelques minutes de repos, les plus courageux repartent pour une seconde balade appelée « les balcons de la casse déserte ». Il s’agit d’une balade plus tranquille sur un chemin à peu près plat (sauf 2-3 montées) qui amène à plusieurs points de vues sur la Casse Déserte.

IMG_9539
au départ de la balade

IMG_9540
en haut de la première butte

IMG_9541
le chemin qui mène à la deuxième butte passe en plein dans le pierrier

IMG_9542
mais le jeu en vaut la chandelle

IMG_9544

IMG_9545

IMG_9548

IMG_9551

IMG_9556

IMG_9557

IMG_9558

A ce moment, une scission se crée dans le groupe. Il y a ceux qui veulent continuer à la deuxième butte (moi) et ceux qui veulent rentrer au camion (tous les autres). Bref, je continue mon chemin tout seul dans ce désert d’altitude jusqu’à la deuxième butte.

IMG_5812

au milieu du pierrier

IMG_9562

IMG_9570

en arrivant sous l’arche

IMG_9573

IMG_9577

vue sur la Casse Déserte

IMG_9579
magnifique

IMG_9580

IMG_9582

je ne m’en lasse pas

IMG_9584

IMG_9585

 

IMG_9586

IMG_9589

le camion est tout petit

IMG_9592
la route qu’on a pris pour monter

IMG_9594
un nuage vient perturber ma séance photo

IMG_9597

IMG_9621

mais il repart rapidement

IMG_9626

 

Je reviens au camion heureux d’avoir pu apprécier ces paysages magnifiques et rares.

IMG_5806

Je repère des jeunes qui viennent d’arriver au col. ils enfilent un casque, montent sur un skate, et commencent à dévaler la pente à fond la caisse !!


O.M.G ! des grands malades !

On prépare à manger pour toute la smalla. On profite des deux cuisines pour aller plus vite : les pâtes chez nous, la sauce dans le combi de ma soeur.

mais on se retrouve tous dans le camion pour manger 🙂

IMG_9630
y’a de la place en fait !

Il est 22h30, je n’entends plus un bruit. Je pense qu’on a fatigué tout le monde aujourd’hui 😀

Sinon, juste pour l’anecdote, voilà 24h de questions d’Eden (attention, il y a quelques combos – sauras-tu les reconnaitre ?) :

– pourquoi tu es allergique au pollen Maman ?
– Pourquoi il fait nuit ?
– pourquoi le soleil il s’est couché ?
– pourquoi il a des mains le papillon ?
– pourquoi il fait des gros yeux le cochon ?
– pourquoi j’ai le hoquet ?
– pourquoi on met la ceinture ?
– pourquoi elle est là la mouche ?
– pourquoi elle est ouverte la porte ?
– pourquoi il y a du vent ?
– pourquoi tu fermes la porte ?
– pourquoi tu mets le GPS ?
– pourquoi on attend?
– pourquoi il y a un bouchon ?
– pourquoi il y a beaucoup de voitures ?
– pourquoi il faut que j’aille à la douche ?
– pourquoi je suis sale ?
– pourquoi tu t’assois pas pour faire pipi ?
– pourquoi on garde les sandales pour prendre la douche ?
– pourquoi la marmotte elle mange pas la salade ?
– pourquoi on prend pas la douche avec l’arrosoir ?
– pourquoi tu coupes la saucisse ?
– pourquoi il vole pas le papillon ?
– pourquoi on est sur la route des grandes alpes
– pourquoi tu fais chauffer de l’eau ?
– pourquoi t’as un bouton?
– pourquoi t’as les dents cassés?
– pourquoi il ne fait pas froid ?
– pourquoi c’est pas maman qui ouvre les rideaux ?
– pourquoi il y a plus de feu sur la bougie ?
– pourquoi tu mets pas ce t-shirt ?
– pourquoi il pue ?
– pourquoi tu as transpiré ?
– pourquoi tu as fait de la randonnée ?

 

5 réponses

  1. Magnifiques ces montagnes!!! (On se croirait en Nouvelle-Zélande!)

    Pour les questions d’Eden : j’ai la même à la maison. Tu remplaces juste « pourquoi » par « pourkia » et c’est exactement ça. Le mieux c’est quand tu dis un truc tout bas (par exemple, quand tu critiques le voisin qui est sur le balcon d’à côté) et qu’elle répète tout fort : « Pourkia il nous enfume avec sa clope cet abrutiiiii ??? » :-s

  2. Ouhh j’avais du retard en cette fin de semaine 🙂

    Magnifique ce col de l’Izoard : comme on regarde le tour de France (interdit de se moquer), on « connaît » un peu ces paysages, mais ton coup d’oeil sublime tout ça !!

    Et concernant les pourkoa… ben ça va durer encore un moment…

  3. Coucou, je suis en retard aussi… J’étais arrêtée aux marmottes, mais nous sommes de retour à Thonon et j’ai pas mal de choses à faire…. Sublime le Queyras je reconnais c paysages lunaire… Juste magnifique. Je vais lire la suite !!! Bye bye

Laisser un commentaire