13 août 2015 – Vosu – Toila

Ce matin nous avons mangé des céréales avec du lait froid. Je sais que c’est un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Ça veut dire que le frigo fonctionne toujours, et ça, c’est une bonne nouvelle.

Avant de partir, une douche le matin (jusqu’au bout), un ultime remplissage du réservoir d’eau, et GO.

Au camping. Remarquez le camion mercedes très discret au fond...
Au camping. Remarquez le camion mercedes très discret au fond…

Notre camping de cette nuit est situé en plein cœur du parc national de Lahemaa, le plus vaste d’Estonie. Il y’a plein de points d’intérêt à voir dans le parc, et on prévu d’en visiter plusieurs aujourd’hui.

On démarre notre journée par le petit village de Kasmu. Il est situé dans la péninsule du même nom (jusque là, c’est facile), et a la particularité d’abriter le plus grand champ de blocs erratiques d’Estonie (ah ça se complique ! je vous avais prévenu !).

Alors si comme moi vous ne savez pas ce que sont les blocs erratiques, vous n’avez qu’à vous sortir les doigts du c** et aller sur wikipedia, je vous l’explique. En gros, ce sont des blocs qui ont été transportés par des glaciers à une époque où ces derniers étaient beaucoup plus étendus qu’aujourd’hui (période glaciaire). En l’occurrence, les blocs erratiques que l’on trouve en Estonie viennent d’un énorme glacier scandinave qui a heureusement fondu pour que nous puissions visiter ce merveilleux pays (il aurait mieux fait de dévier sur la Finlande et d’y rester…).

Bref, on arrive dans le charmant village de Kasmu, on se gare, et nous voilà partis pour une petite boucle de 4km qui doit nous faire voir les deux plus gros blocs erratiques de la région, un bout de forêt, et un aperçu du village.

On longe d'abord la mer et on voit de petits blocs erratiques posés là
On longe d’abord la mer et on voit de petits blocs erratiques posés là
Puis on aperçois au fond le gros bloc (c'est le n°2 en taille apparemment)
Puis on aperçois au fond le gros bloc (c’est le n°2 en taille apparemment)
A côté de lui d'autres blocs servent de nid à des oiseaux
A côté de lui d’autres blocs servent de nid à des oiseaux
On se rapproche du bloc pour le voir de plus près. Sur le chemin, des plantes qui piquent
On se rapproche du bloc pour le voir de plus près. Sur le chemin, des plantes qui piquent
et des abeilles qui butinent
et des abeilles qui butinent
Eden joue avec le sable
Eden joue avec le sable

IMG_0785

IMG_0795
C’est vrai qu’il est énorme celui là. On imagine la force qu’il a fallu pour le transporter jusqu’ici
IMG_0790
Pour que vous vous rendiez mieux compte de la taille de la bête, j’ai posé mon 1,54m étalon à côté.
C'est un peu comme si le glacier avait transporté ça depuis la scandinavie, puis qu'il s'est dit...
C’est un peu comme si le glacier avait transporté ça depuis la Scandinavie, puis qu’il s’est dit…
... "Bon, ben je vous dépose ça là, vous vous débrouillerez" et qu'il s'est barré...
… « Bon, ben je vous dépose ça là, vous vous débrouillerez » et qu’il s’est barré…

La suite de la balade se passe dans la forêt.

Deux arbres qui se font un câlin. D'ailleurs, ça grinçait fort !
Deux arbres qui se font un câlin. D’ailleurs, ça grinçait fort !
Quelques petits blocs erratiques
Quelques petits blocs erratiques
Elle est belle cette forêt
Elle est belle cette forêt
avec ses blocs erratiques
avec ses blocs erratiques
et cette mousse partout
et cette mousse partout
on voit bien à travers
on voit bien à travers
Ah tient, encore plein de myrtilles
Ah tient, encore plein de myrtilles

IMG_0823

IMG_0824

IMG_0828

IMG_0829

Toujours cet excellent balisage. D'ailleurs, il y'a des panneaux d'information aux endroits stratégiques. et toujours avec une traduction en anglais (prenez en de la graine, les Finlandais :)
Toujours cet excellent balisage. D’ailleurs, il y’a des panneaux d’information aux endroits stratégiques. et toujours avec une traduction en anglais (prenez en de la graine, les Finlandais 🙂

IMG_0834

IMG_0836

Au bout de 20minutes de marche on arrive au bloc erratique « number one ».

C'est le "big boss"
C’est le « big boss »
4 m de hauteur, 29m de circonférence. Beau bébé
4 m de hauteur, 29m de circonférence. Beau bébé
Allez, on fait un câlin
Allez, on fait un câlin
Eden est fan aussi
Eden est fan aussi

On continue notre ballade forestière jusqu’au village.

IMG_0867

A l'entrée du village, une chapelle a été transformée en salle d'exposition
A l’entrée du village, une chapelle a été transformée en salle d’exposition
A l'intérieur, des photos prises par une photographe locale qui habite ici depuis plus de 40 ans et a pris en photo tous les résidents "permanents" du village vers la fin du siècle dernier (1999 quoi). Très bien fait !
A l’intérieur, des photos prises par une photographe locale qui habite ici depuis plus de 40 ans et a pris en photo tous les résidents « permanents » du village vers la fin du siècle dernier (1999 quoi). Très bien fait !
Une autre chapelle qui semble en activité pour le coup
Une autre chapelle qui semble en activité pour le coup
Avec certaines tombes qui sont assez originales
Avec certaines tombes qui sont assez originales

On traverse le village pour revenir au camion.

De très belles maisons
De très belles maisons

IMG_0887

D'autres qui ont aménagé un mini restaurant / café avec des morceaux de bois ! c'est magnifique
D’autres qui ont aménagé un mini restaurant / café avec des morceaux de bois ! c’est magnifique
Avant d'arriver à la voiture, on a droit à une petite récompense :)
Avant d’arriver à la voiture, on a droit à une petite récompense 🙂

Plus sérieusement, le village de Kasmu nous a beaucoup inspiré. Il y règne une ambiance sereine et paisible qui donne vraiment envie d’y passer plus de temps. Si vous êtes dans le coin, venez y faire un saut.

En partant de Kasmu on tombe sur un gars qui transporte sa table de picnic avec lui... On n'est jamais trop prudent...
En partant de Kasmu on tombe sur un gars qui transporte sa table de picnic avec lui… On n’est jamais trop prudent…

On quitte le village de Kasmu et on se dirige vers le manoir de Palmse.Situé à seulement une quinzaine de kilomètres, il témoigne de la richesse des propriétaires terriens et seigneurs allemands. Le lieu compte plus de 20 bâtiments sur 52 hectares. Il abritait un couvent au 13ème siècle, puis passa aux mains d’une famille allemande balte qui l’a conservé jusqu’en 1923 (expropriation par l’état).

En arrivant sur le parking...
En arrivant sur le parking…
on trouve deux cigognes dans le champ
on trouve deux cigognes dans le champ

IMG_0917

Tient, un autre festival qu'on rate...
Tient, un autre évènement qu’on rate…
Le manoir date de 1720 et a été restauré en 1780
Le manoir date de 1720 et a été restauré en 1780
L'ancienne maison des bains est devenue un restaurant
L’ancienne maison des bains est devenue un restaurant
La serre
La serre
L'ancienne distillerie est devenue un hôtel
L’ancienne distillerie est devenue un hôtel
et l'ancienne maison des laboureur une taverne où nous nous rendons pour déjeuner
et l’ancienne maison des laboureur une taverne où nous nous rendons pour déjeuner

Accueil très sympa, décor authentique et repas Estonien à prix plus qu’abordable.

Un peu de Kvas pour démarrer
Un peu de Kvas pour démarrer
Miam
Miam

Eden voulait absolument goûter le citron. On n’a pas pu l’en empêcher 😀

Après notre visite et notre repas, on prend la direction de Sagadi, autre manoir situé à quelques kilomètres de là. Sagadi date de 1753 et a été restauré plus récemment. Les jardins sont magnifiques et fleuris, le manoir se reflète dans le petit étang situé à l’arrière.

La modeste entrée du manoir
La modeste entrée du manoir
Terrasse arrière
Terrasse arrière. Sobre.
avec petites haies
avec petites haies
L'étang
L’étang

IMG_0963

J'aime beaucoup cet escalier
J’aime beaucoup cet escalier
Le jardin est splendide.
Le jardin est splendide.
Plus sauvage que le précédent manoir, mais très coloré
Plus sauvage que le précédent manoir, mais très coloré

IMG_0972

il y'a même un hôtel à insectes
il y’a même un hôtel à insectes
Et une petite terrasse sympathique
Et une petite terrasse sympathique
où on peut s'assoir pour faire un selfie
où on peut s’assoir pour faire un selfie

Il est temps de quitter Sagadi en direction d’Altja. Sur la route, on a repéré le « circuit du castor ». Il s’agit d’une petite marche permettant de voir les réalisation de ce nuisible cet sympathique rongeur et avec beaucoup de chance, le voir à l’œuvre.

Le sentier est court (moins d'un kilomètre) et très bien indiqué
Le sentier est court (moins d’un kilomètre) et très bien indiqué

IMG_0999

Tient, des groseilles !
Tient, des groseilles !
Bon, alors on a pu voir deux barrages réalisés par nos amis castors.
Bon, alors on a pu voir deux barrages réalisés par nos amis castors.
Par contre, aucun castor à l'horizon...
Par contre, aucun castor à l’horizon…
le bébé est de plus en plus lourd :D
le bébé est de plus en plus lourd 😀

On continue en voiture jusqu’à Altja qui, d’après le Lonely, serait un « sympathique village de pêcheurs ». On a été étonnés de ne pas voir la mer depuis le village. Elle est cachée derrière une épaisse forêt.

Par contre on y a trouvé les traditionnelles balançoires estonniennes
Par contre on y a trouvé les traditionnelles balançoires estoniennes

On continue jusqu’au village suivant où là on peut voir la mer.

IMG_1008

IMG_1014

IMG_1017

IMG_1018

On quitte ce village pour notre prochaine destination. Cette fois on a un peu plus de route à faire (90km). Juju nous propose deux options : autoroute ou route qui longe la côte d’un peu plus près. On choisit cette dernière option.

Au bout de quelques kilomètres, elle annonce « tourner à gauche sur la route sans revêtement ». Bon, ça semble praticable. Étroit, mais praticable (depuis la Mongolie et la Finlande plus rien ne nous fait peur…).

Au bout de quelques kilomètres de piste, juju annonce à nouveau « tournez à gauche sur la route sans revêtement ».

On était sur cette piste là.
On était sur cette piste là.
Et juju voulait qu'on tourne ici pour prendre cette "route
Et juju voulait qu’on tourne ici pour prendre cette « route sans revêtement ». Une route sans revêtement ? quelle route sans revêtement ? il n’y a pas de route ici. tout juste une piste empruntée jadis par un 4×4 ou un tracteur et qui n’a pas été débroussaillée depuis des années)

Allez, arrête de déconner Juju, et amène nous à bon port par l’autoroute…

On arrive à ce qu’on pensait être notre dernière destination de la journée un peu avant 20h. Il s’agit de la réserve paysagère d’Ontika. Située entre la mer et une étroite route côtière (qu’on a empruntée), cette petite réserve protège une partie du klint (falaises) de la Baltique où la terre s’effondre dans les eaux, formant des falaises calcaires pouvant atteindre plus de 50m de haut.

On s’arrête là où, d’après le Lonely, il y aurait une plateforme d’observation et un escalier métallique permettant d’observer les chutes les plus hautes d’Estonie (entre 26 et 32m de haut – autant dire de la rigolade pour les Norvégiens…), qui selon les mois de l’année passent de la magnifique cascade de glace au petit filet d’eau.

Malheureusement, le Lonely ne semble pas à jour, car la plateforme d’observation métallique semble fermée car fortement détériorée (manque flagrant d’entretien), et on dirait bien que ça ne date pas d’hier compte tenu de la rouille qu’on a vu sur les cadenas…

Bref, on peut apercevoir la falaise, mais pas de trace de la cascade (on doit être en mode filet d’eau…)

IMG_1023

La fameuse plateforme d'observation
La fameuse plateforme d’observation
Fermée et inaccessible
Fermée et inaccessible
J'ai fait le tour par un petit chemin qui partait de l'autre côté. J'ai vite rebroussé chemin : on est au bord de la falaise, en pente (terrain glissant), sans aucune protection !
J’ai fait le tour par un petit chemin qui partait de l’autre côté. J’ai vite rebroussé chemin : on est au bord de la falaise, en pente (terrain glissant), sans aucune protection !

On continue donc 10 km supplémentaires pour arriver au village de Toilà (hé, toi, là!) pensant que c’est ici que se trouve la cascade et un point de vue sur les falaises. On passe à côté d’un camping bondé (genre les camping-cars entassés les uns sur les autres, dans tous les sens ! une folie !) attenant à un hôtel qui ressemble à un croisement d’un hôpital et d’un motel des années 80. On atterrit finalement au bord d’une plage de galet, dans un petit parking payant la journée mais gratuit la nuit. On va rester ici cette nuit.
Le vent souffle assez fort, mais pas suffisamment pour faire bouger le camion.

Quelques photos pendant que le soleil se couche (ça va quand même plus vite qu’à Andenes ici :))

IMG_1041

La belle plage de galets
La belle plage de galets
De gros flottins !
De gros flottins !
C'est carrément des troncs d'arbres ici !
C’est carrément des troncs d’arbres ici !
La tour de garde ?
La tour de garde ?

IMG_1058

La suite des falaises
La suite des falaises
Ah ben il y'a du sable aussi !
Ah ben il y’a du sable aussi !
Je laisse mon empreinte pour la postérité
Je laisse mon empreinte pour la postérité

IMG_1084

Vue depuis le camion
Vue depuis le camion

 

9 réponses

  1. Superbe, la lumière du coucher de soleil sur la plage !

    Et le village de Kasmu… très joli et beaucoup trop propre pour être vrai : allez avoue, t’as passé combien d’heures sur photoshop ? 😉

    P.S : Stoi le bloc erratique !

  2. Mouhaha elle prend cher la Finlande dis donc 😉

    J’aime beaucoup l’intérieur de la taverne, et je suis fan de la photo de « l’hôtel à insectes » 🙂

    Sans oublier Eden et son citron… « aaah »… mais j’y retourne tiens… « ahhh »…

  3. Belle balade à Kasmu 🙂

    Merci pour les explications géologiques !

     

    La rénovation du premier manoir date bien de 1780 ? Assez rapprochée de la construction !

  4. Oh, Laurent ! Ca se passe bien cette retraite ? Visiblement du temps à passer sur l’ordinateur 😉 et le voyage de Soa, c’est mieux que les plans !!! De gros bisous à la poupette qui nous fait des poses de star et à ses parents. A demain.

Laisser un commentaire