8 août 2015 – Leppavirta – Savonlinna

Notre spot n’était finalement pas si bien que ça : la route principale passait juste à côté, et on entendait beaucoup les voitures (sans compter sur les kékés de la ville qui sont passés plein de fois en motos et scooters).
Bref, on se lève vers 8h et on se prépare. Les filles profitent du terrain de jeu à côté de notre emplacement pendant que je prépare l’itinéraire de la journée.
J’ai repéré la veille des gorges qui semblent sympa à visiter, mais très peu d’informations sur leur emplacement exact. Juju ne trouve pas grand chose, et on ne trouve pas d’office de tourisme. Finalement, on trouve un nom de rue qui ressemble au nom des gorges et on tente le coup. C’est à 18km de notre position. En arrivant, on trouve un panneau qui nous amène vers un parking où il y a quelques indications. Il y’a deux façons d’accéder aux gorges : soit via une marche de 3,3 km dans chaque sens, soit par un chemin de 1km dans chaque sens. On choisit la version courte.

avant d'arriver au parking, on voit la petite maison dans la prairie
avant d’arriver au parking, on voit la petite maison dans la prairie

On se gare en plein dans la forêt, comme indiqué, puis on démarre notre petite balade.

Il fait beau ce matin (d'ailleurs, je suis en short et sandales !)
Il fait beau ce matin (d’ailleurs, je suis en short et sandales !)

 

le chemin est très bien indiqué pour le coup. On dirait qu'ils ont marqué tous les arbres qui le bordent
le chemin est très bien indiqué pour le coup. On dirait qu’ils ont marqué tous les arbres qui le bordent

 

On trouve plein de myrtilles au bord du chemin
On trouve plein de myrtilles au bord du chemin

Au bout de quelques centaines de mètres, le chemin passe à travers des zones plus humides. Des planches ont été installées pour qu’on ne patauge pas dans la boue (pratique avec des sandales).
J’ai bien aimé ces planches (photographiquement parlant), aussi, vous allez en bouffer 😀

IMG_9890

IMG_9891

IMG_9892

On se rapproche des gorges, les parois se resserrent

IMG_9895

Un escalier en bois mène aux gorges
Un escalier en bois mène aux gorges

 

hop, nous y sommes
hop, nous y sommes
IMG_9910
on est tout au fond

IMG_9911

IMG_9915
On continue un peu sur le chemin pour voir la suite
IMG_9920

très humide par endroits
très humide par endroits

Puis on repart dans l’autre sens

IMG_9944

IMG_9947

IMG_9958

IMG_9964

ah tient, des champignons
ah tient, des champignons

Sur le chemin retour on entend le tonnerre gronder. Il faisait pas beau ce matin ? En arrivant au camion, la pluie démarre (fort). On refait le chemin inverse (piste de terre) pour rejoindre la route principale, puis on continue notre route en direction de Varkaus, à 40km de là. Juju nous fait passer par des routes secondaires qui s’avèrent être des pistes. Elles sont très roulantes (70km/h), mais avec la pluie et la boue, on dégeulasse le camion (dommage, il était tout propre hier).
à Varkaus on se cherche quelque chose à manger. On avait repéré dans un guide un petit resto au bord de l’eau qui faisait des buffets qui semblaient sympa sur la photo, mais en arrivant cela ne nous emballe pas (pour les légumes on a le choix entre papates bouillies, purée de patates, ou patates frites. Et la viande n’est pas identifiable – encore du renne ?). On se rabat sur un chinois. Eh oui, un Franco-Israélien et une Malgache qui vont manger dans un restaurant Chinois en Finande, c’est aussi ça la mondialisation. Le chinois s’avère très bon et copieux (toujours en mode buffet), et en plus il nous ouvre son wifi privé pour qu’on puisse uploader l’article de la veille. On repart ensuite pour 120km de route pour arriver jusqu’à Savonlinna.
En quittant Varkaus on prend quelques photos de sa zone industrielle.

il y'a une usine qui traite les énormes quantités de bois qui arrivent ici. On ne sait pas exactement ce qui transite sur ces gros tapis roulants, mais il y'a de la sciure de bois qui en tombe (voir au fond de la photo).
il y’a une usine qui traite les énormes quantités de bois qui arrivent ici. On ne sait pas exactement ce qui transite sur ces gros tapis roulants, mais il y’a de la sciure de bois qui en tombe (voir au fond de la photo).

 

une toute petite partie de l'énorme usine. On a vu un indicateur de production d'électricité à côté de l'usine, mais c'est peut être le barrage hydroélectrique.
une toute petite partie de l’énorme usine. On a vu un indicateur de production d’électricité à côté de l’usine, mais c’est peut être le barrage hydroélectrique.

On s’arrête aussi à la sortie de la ville pour voir l’écluse qui relie les deux lacs.

IMG_9974
un bateau qui vient de descendre
IMG_9975
la « tour de contrôle »
IMG_9981
d’énormes quantités de bois attendent d’être acheminées à l’usine
IMG_9983
hop un bateau est en train de monter
IMG_9984
les portes s’ouvrent
IMG_9986
et c’est parti. Pratique ces ascenseurs à bateaux
IMG_9987
avant de remonter au camion, Eden fait la connaissance d’une finlandaise qui promène son… lapin !

On arrive à Savonlinna au bout d’environ 1h30 de route monotone (c’est vraiment dommage : on passe par plein de petites îles, mais on ne voit rien, que des forêts).
A l’entrée de la ville, on tombe sur un rassemblement de véhicules américains. J’adore les véhicules américains, aussi, vous allez en bouffer 😀
Au début ils sont tous garés sur le parking du supermarché.
IMG_9988

IMG_9989

IMG_9992

IMG_9993

IMG_9994

IMG_9996
mais à un moment donné quelqu’un donne le signal, tout le monde monte dans sa voiture et démarre son engin, et c’est parti pour un tour en ville.

La meneuse
La meneuse

IMG_9998

IMG_0001

IMG_0005

IMG_0006

IMG_0007

IMG_0010

IMG_0012

IMG_0015

IMG_0016

IMG_0019

IMG_0022

IMG_0023

IMG_0028

IMG_0029
On arrive au centre de Savonlinna et on cherche l’office du tourisme. Juju nous amène là où il devrait être mais il y’a un restaurant à la place. Un peu plus loin on trouve un panneau « informations » avec l’adresse de l’office du tourisme. On saisit l’adresse sur Juju, mais elle nous amène au même endroit. Finalement, on se rappelle qu’on a pris plein de prospectus à Oulu, dont un sur Savonlinna. Il est plein de bons conseils et on y trouve une carte du centre ville avec les monuments intéressants.
Voici donc un rapide tour de Savonlinna.

on démarre par la forteresse de Olavinlinna. Construite en 1475, il s'agit de la forteresse médiévale la plus septentrionale au monde (spéciale dédicace à Lolo). habituellement ils y organisent des opéras
on démarre par la forteresse de Olavinlinna. Construite en 1475, il s’agit de la forteresse médiévale la plus septentrionale au monde (spéciale dédicace à Lolo). habituellement ils y organisent des opéras

 

bon, ce soir c'est un combat de boxe apparemment
bon, ce soir c’est un combat de boxe apparemment

 

le musée des bateaux
le musée des bateaux

On traverse ensuite la vieille ville avec pas mal de jolies maisons en bois datant pour la plupart du 19ème siècle (la plus vieille date de 1820)
IMG_0047

IMG_0048

IMG_0049

IMG_0057
celui-ci est un bateau à vapeur

IMG_0064
On passe devant la marina avec de vieux bateaux reconvertis en bateaux de croisières pour faire le tour de quelques îles du coin
IMG_0053
IMG_0058

ambiance "Hercule Poirot - croisière sur le Nil"
ambiance « Hercule Poirot – croisière sur le Nil »
 la passerelle qui enjambe la marina
la passerelle qui enjambe la marina

 

l'église et la statue du soldat qui prie (en hommage aux victimes de la guerre civile de 1918)
l’église et la statue du soldat qui prie (en hommage aux victimes de la guerre civile de 1918)

 

une autre église initialement orthodoxe, mais qui a mal touré en 1930 et est devenue évangélique luthérienne...
une autre église initialement orthodoxe, mais qui a mal touré en 1930 et est devenue évangélique luthérienne…

On retourne au camion après cette belle balade et on se cherche un petit spot pour la nuit. On trouve un parking juste en face de la marina, presque vide. A priori le coin a l’air tranquille ici.

7 réponses

  1. Bonsoir

     

    Le lien entre les copeaux de bois et l’usine électrique s’appelle la biomasse, une chaudière brule du bois pour faire de la vapeur qui fait tourner une turbine électrique et le tour est joué.

     

    A titre indicatif on a cela à Aix en Provence a coté du Mac DO, eau chaude pour chauffer Encagnane et usine électrique un procédé  écolo

     

    A plus

  2. Entrée les planches et les voitures mon cœur balance… Quitte à bouffer des photos je choisis les voitures 😉 et ils sont fous ses finlandais : un lapin en laisse. J avais déjà vu un furet en laisse à Paris mais un lapin, quoi….

  3. Perso je suis fan des planches 🙂 Vraiment chouette !!

    A la Vallée de Joux ils utilisent le bois du Risoux (notre belle forêt, mais bon toi t’aimes pas ça apparemment) pour des chaudières centralisées : une par village, les habitants qui le souhaitent peuvent s’y raccorder, ils appellent ça des « plaquettes » ou du bois déchiqueté…

  4. Hmmm t’es sûr que c’est pas le mensonge le plus septentrional d’Europe ? As-tu bien planché ton sujet ? (huhu… c’est bon, tu l’as, ou je te l’explique ? ;-))

  5. Wahou, y a la voiture des gostbusters customisée en noire, et une tentative d’imitation du camion de l’agence tourisque dans ton rassemblement ! c’es tun defile cinématographique en vrai !

Laisser un commentaire