6 août 2015 – Oulo – Kajaani

La nuit a été tranquille malgré quelques kékés qui ont fait crisser les pneus hier soir (on dirait que c’est une mode chez les finlandais). Au réveil on se prépare, puis on descend les vélos pour faire une petite balade dans la ville.
La météo est assez mitigée (nuages, parfois quelques gouttes de pluie), mais on décide d’y aller quand même.
Un gars vient nous voir en nous indiquant qu’on s’est garé sur le parking réservé aux employés de la bibliothèque. Il nous demande de déplacer le camion 20m plus loin. En fait, les deux panneaux de parking sont identiques, sauf que sur l’un il y’a marqué un mot en finnois, et sur l’autre, il y’a un autre mot en finnois. Si tu ne parles pas finnois, pas facile de distinguer le parking ouvert à tous de celui réservé aux employés… m’enfin.
On démarre notre tour par une rapide visite de l’office du tourisme. La fille de l’accueil est très sympa et nous explique exactement quel parcours on peut faire en vélo à Oulu. On récupère aussi pas mal de guides pour nos prochaines destinations en Finlande.
Saviez-vous qu’Oulu a donné naissance à une compétition mondiale d’Air Guitar (on est verts, elle aura lieu fin août cette année), ainsi qu’à la chorale masculine des hurleurs, à la soupe au saumon, et au ragoût « rössypottu » ? Eh bien nous non plus, mais maintenant on le sait.
Sinon, Oulu est une ville universitaire en plein essor qui s’étend sur plusieurs îles du golfe de Botnie. Des entreprises de high-tech se sont implantées depuis 10 ans, mais la ville s’est à l’origine développée grâce à l’exportation du goudron de bois qui était acheminé par bateau le long de la rivière depuis la région de Kainuu, avant d’être expédié en Suède pour servir à la construction navale.
Pour nous, Oulu c’est surtout un des réseaux de pistes cyclables le plus étendu de Finlande. C’est complètement fou, on dirait que le premier moyen de transport ici est le vélo. Il y’a des pistes pour aller partout, et on ne rencontre presque jamais les voitures.
On démarre notre balade en prenant la passerelle qui nous mène à l’île Pikisaari.

D'anciens batiments réhabilités
D’anciens batiments réhabilités

IMG_9755

IMG_9756
des belles pistes cyclables
IMG_9757
des passerelles spécialement aménagées

On traverse l’île, puis on continue jusqu’à la plage de Nallikari où on a repéré un hôtel avec un nom sympa

l'hôtel Eden :D
l’hôtel Eden 😀

 

 on traverse une forêt, puis on se rend à un point d'observation d'oiseaux, mais il étaient manifestement en RTT
on traverse une forêt, puis on se rend à un point d’observation d’oiseaux, mais il étaient manifestement en RTT
IMG_9767
la plage. Il y’avait vraiment un maître nageur en haut de la tour, mais il devait bien s’emmerder…

IMG_9769
Au bout de la plage, un brise-vagues avec ce bâtiment dont on n’a pas tellement compris l’utilité

Stairway to heaven
Stairway to heaven

 

Stairway to heaven
Stairway to heaven

 

Coucou
Coucou

IMG_9777

Un petit être mignon s'est caché sur cette photo. Sauras-tu le retrouver ?
Un petit être mignon s’est caché sur cette photo. Sauras-tu le retrouver ?

En revenant, on trouve pas mal de vestiges du passé industriel de la ville.

IMG_9790

IMG_9791

IMG_9792

IMG_9793

On a remarqué que toutes les maisons en Finlande (enfin, les immeubles) avaient leur terrasse fermée par des vitres.
On a remarqué que toutes les maisons en Finlande (enfin, les immeubles) avaient leur terrasse fermée par des vitres.

 

il y'a même des panneaux pour les vélos
il y’a même des panneaux pour les vélos

On est très contents de notre balade, et on retourne au camion. Il est midi passé, on décide de faire quelques mètres (on est plein centre) pour aller voir la Kauppatori. Il s’agit d’une espèce de place de marché (apparemment il y’en aurait dans chaque ville) où on trouve à la fois des étals de marché classiques, mais aussi des petites tentes aménagées où on peut déguster des spécialités locales.
On s’arrête dans une des tentes où les deux jeunes femmes très sympa nous expliquent en anglais comment ça se passe.

Le principe c'est qu'on lui dit ce qu'on veut manger, elle charge l'assiette à mort, et à la fin c'est pas cher du tout
Le principe c’est qu’on lui dit ce qu’on veut manger, elle charge l’assiette à mort, et à la fin c’est pas cher du tout

Bref, on s’en sort avec deux énormes assiettes (Poupoussy : poisson frit, patates, légumes, salade; moi : poulet, patates, légumes, salade) qu’on partage avec Eden.

Eden mange un poisson frit
Eden mange un poisson frit

On fait ensuite un tour dans la Kauppahalli (la halle du marché), où règne la même ambiance et le même mélange de stands de marché et de petits cafés / restaurants / snacks.
Ce concept nous plait bien, on y retournera.

la kauppahalli de l'extérieur
la kauppahalli de l’extérieur

 

de l'intérieur
de l’intérieur

 

avec ses étals de poisson fumé, frais, séché... miam
avec ses étals de poisson fumé, frais, séché… miam

 

Eden avec le Toripoliisi (la police du marché)
Eden avec le Toripoliisi (la police du marché)
IMG_9812
On a en effet trouvé son cousin. On n’a pas su de quel modèle il s’agit, mais c’est très proche !

IMG_9814
Il est 14h, on décide de lever le camp et de continuer vers notre prochaine destination. Avant de quitter Oulu, on retourne avec le camion près de la plage, pour faire une rencontre de famille…

On quitte définitivement Oulu pour Kajaani. On prend d’abord de petites routes pensant que ce sera plus joli que la route principale, mais finalement on traverse également des forêts, des forêts, et des forêts…
L’attraction de l’après-midi (au delà du fait qu’Eden a dormi pendant toute la route), c’est qu’il pleut des cordes


On se rabat sur la route principale quand on n’a plus le choix, et on arrive à Kajaani au bout de 3h de route. On cherche sans succès un endroit pour laver le camion, puis on fait quelques courses dans un grand supermarché.

Ce qui est bien en Finlande, c'est qu'ils ne traduisent rien en anglais. Du coup, on est souvent paumés. Ici, le plan du supermarché. très utile.
Ce qui est bien en Finlande, c’est qu’ils ne traduisent rien en anglais. Du coup, on est souvent paumés. Ici, le plan du supermarché. très utile.

En sortant du supermarché on se cherche un endroit pour la nuit. Il y’a un petit lac, mais le parking boueux ne nous inspire pas confiance.

Un convoi exceptionnel transportant un tout petit camion passait par là pendant qu'on cherchait une place
Un convoi exceptionnel transportant un tout petit camion passait par là pendant qu’on cherchait une place

On trouve finalement une place sympa près du centre-ville, le long de la rivière.

 

1 réponse

  1. Suite à un problème d’hébergeur, les commentaires de cet article ont disparu.

    Les voici :

    Papy : « Vu que tu as vu le cousin de ton CC en as tu profité pour poser des questions sur les parties inconnues de ton engin ?
    Papy »

    -> Réponse Ohad : on a essayé de parler avec la propriétaire, mais elle ne savait même pas de quel modèle il s’agissait, et n’avait pas l’air très excitée de rencontrer un camping-car comme le sien donc on n’a pas poussé plus loin

     

    Tovo : « Sur le bâtiment dont tu ne sais pas vraiment l’utilité, il me semble avoir lu « surf » sur le côté … Tu as parlé de brise-vagues aussi … may be, c’est un surf shop ? 🙂 »

    -> Réponse Ohad : mais c’est possible !

     

    Aurore : « Poupoussy, tu as fait du ski ?? on dirait que tu as la marque des lunettes! 😉 »

    -> Réponse Ohad : euh, non, je vais laisser Poupoussy répondre 🙂

Laisser un commentaire