30 juillet 2015 – Alta – Skaidi

On s’est réveillé vers 8h ce matin, quand Eden a commencé à chanter dans le lit. Notre emplacement était (comme prévu) très calme.

quelques entrepots au bord de l'eau
quelques entrepots au bord de l’eau

On se dirige d’abord vers le musée d’Alta. Le musée est composé de quelques expositions permanentes et temporaires sur la culture locale, l’histoire des samis (peuple originaire de la région), etc. On y passe une petite demi-heure histoire de voir de quoi ça cause.
Mais surtout, il est construit autour d’un site exceptionnel d’art rupestre. Le site a été classé en 1985 au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.
L’art rupestre d’Alta est le plus grand ensemble connu d’art rupestre d’Europe du Nord, créé par des chasseurs-cueilleurs. Les premières découvertes remontent ici à 1973, alors que les gravures sont vieilles de 6200 à 2000 ans. Mais d’abord, c’est quoi une gravure rupestre (je me suis posé la même question, même si j’en avais une vague idée). Une gravure rupestre est une figure taillée, gravée ou grattée dans un bloc ou sur un pan poli du rocher. Elle représente souvent des modèles réels (animaux, hommes ou objets). Ils sont parfois reconnaissables, plus souvent difficiles ou impossibles à interpréter. Les gravures rupestres ont deux significations : elles peuvent dépeindre une situation concrète ou avoir un sens symbolique et exprimer une appartenance, une croyance, des rituels, une idéologie ou un pouvoir.
Les gravures rupestres qu’on trouve à Alta sont exceptionnelles par leur variété et par le nombre de figures différentes (plus de 5000). Les plus caractéristiques sont celles d’animaux (rennes, élans, ours, poissons, oiseaux). On trouve également des objets (lances, filets de pêche, bateaux…) ainsi que des êtres humains engagés dans différentes activités. Le figures sont très bien conservées. La plupart sont de taille modeste (20-40 cm). Le nombre important de gravures semble indiquer qu’Alta était sans doute un point de rencontre entre les populations du littoral et de l’intérieur des terres. Les gens venaient s’y joindre à des rituels et cérémonies, pour échanger savoirs et expériences et pour trancher les affaires engageant les individus, la communauté et les rapports entre groupes.
Les figures ont été gravées avec un marteau et un ciseau. Les premières figures sont à 20-25m au dessus du niveau actuel de la mer. Au fur et à mesure que le sol s’est élevé, de nouvelles roches sont apparues, et de nouvelles figures ont été gravées. On trouve ainsi es figures les plus anciennes en haut et les plus récentes (2000 ans) en bas.
Certaines gravures ont été peintes en rouge il y’a quelques années (fin du siècle dernier probablement). Elles sont alors plus lisibles, mais perdent leur aspect originel. De nos jours, on préfère laisser les gravures sans la peinture rouge.
On se balade donc le long d’un sentier de près de 4km très bien aménagé et qui nous permet de voir toutes ces gravures

Et c'est parti
Et c’est parti
le chemin est super
le chemin est super

IMG_5192

le premier ensemble. un des plus vieux (plus de 6000 ans)
le premier ensemble. un des plus vieux (plus de 6000 ans)

 

des ours, des hommes avec des lances, des rennes...
des ours, des hommes avec des lances, des rennes…

 

un enclos
un enclos

 

un homme et un élan
un homme et un élan

 

plein d'animaux
plein d’animaux

 

un renne probablement
un renne probablement

 

un homme (sisi), avec un arc
un homme (sisi), avec un arc

 

 ce bateau a été choisi par le musée d'Alta comme logo
ce bateau a été choisi par le musée d’Alta comme logo

 

un élan qui fait caca
un élan qui fait caca

 

un homme qui tient un canard ou une poule
un homme qui tient un canard ou une poule

 

sans la couleur c'est moins impressionnant
sans la couleur c’est moins impressionnant

 

un poisson
un poisson

 

un autre bateau
un autre bateau

 

le retour
le retour

Après notre visite du musée, on retourne en centre ville et on s’installe dans un « grill » pour le déjeuner. Ils font des demi-portions pour les demi-portions (Eden). Elle se régale donc avec un demi-wok au boeuf.
Je retourne au magasin repéré la veille pour acheter le petit PC portable que j’avais repéré pendant qu’Eden fait sa sieste dans le camion. Une fois le PC en main, je m’installe juste à côté du magasin informatique, sur un des canapés de la salle de jeux des enfants, pour profiter à la fois de la prise électrique (eh oui, je n’ai pas trouvé de chargeur 12V pour ce modèle) et du wifi du magasin que le vendeur m’a gentiment configuré. Et c’est parti pour une installation du système pour que je puisse l’utiliser convenablement pour mettre à jour le blog.
Je télécharge comme un gros porc J’achète une version de photoshop pour le traitement des photos, j’installe un navigateur digne de ce nom (non, parce que IE c’est pas possible), et j’installe ce joyau de la technologie qu’est iTunes pour pouvoir décharger les quelques photos et surtout vidéos de l’iPhone. Au moment de redémarrer pour valider le passage de la langue en français (le norvégien c’est cool, mais j’ai encore un peu de mal), windows me dit qu’il a détecté 68 mises à jour et que si je veux éviter de mourrir dans d’affreuses souffrances, je ferai mieux de les installer. Je m’exécute et la mise à jour démarre.
J’attend 5 minutes, 10 minutes, 20 minutes, une demi-heure : je n’ai qu’un message qui me dit « mise à jour en cours, ne pas éteindre la machine ». Eden se réveille de sa sieste et me rejoint avec sa mère dans la salle de jeux. La mise à jour continue de tourner. 1h… 1h30… bon, c’est pour quand ?
Eden prend son gouter et continue de jouer…
IMG_5193

au bout de 2h, l’écran change enfin (youhou), mais pour m’afficher ce message :

comment ça tu n'as pas réussi à te mettre à jour ?
comment ça tu n’as pas réussi à te mettre à jour ?

Rhooo pinaize ! je me rappelle maintenant pourquoi je n’ai plus de windows à la maison !
au bout de 3h, j’ai enfin accès au poste et peut finaliser l’installation.
Pendant ces 3h, il y’avait des gamins qui se relayaient dans la salle de jeux et qui appuyaient toutes les 2 minutes sur une petite borne interactive qui diffusait un petit dessin animé avec une musique très sympathique.
Comme je l’ai en tête depuis cet après-midi, je décide de la partager avec vous. Ecoutez la deux-trois fois d’affilée (si possible en essayant de mettre à jour windows update), et vous verrez, tout ira mieux et vous aurez envie d’exploser votre device…

Il est 18h passé. On avait prévu plein d’autres trucs à Alta (faire un tour à la belle église en forme d’aurore boréale, peut être un tour à la piscine…) mais comme on a perdu pas mal de temps avec cette histoire de PC, on décide de lever le camp et d’avancer vers notre objectif.
On fait le plein et nous voilà partis pour la dernière portion de route avant le cap nord. On longe d’abord la côté de l’Altafjorden et on a droit à de magnifiques paysages montagneux.
IMG_9004

IMG_9006
On quitte ensuite la côte et on entre dans les terres. On traverse de jolies forets puis on monte pendant quelques kilomètres et on se retrouve sur un immense plateau. On voit encore une fois ce fameux panneau « attention rennes », et on se dit que vraiement, il y’a plus de panneaux que de rennes dans ce pays. Des panneaux on en a vu plein, mais il n’y a jamais de rennes (sauf avant  Tromso). Deux minutes après avoir plaisanté là dessus, on s’arrête au bord de la route pour admirer un ENORME troupeau de rennes.

IMG_9009

IMG_9010
Il y en a moult

IMG_9020

La route que nous prenons est juste splendide. L’immensité du plateau est impressionnante. On voit à des kilomètres à la ronde. On est complètement dépaysés. des photos valent mieux que mille mots.
IMG_9021

IMG_9026

IMG_9029
de part et d’autre de la route, des clôtures pour empêcher les rennes de traverser n’importe où. Les clôtures vont tellement loin qu’on n’arrive même pas à discerner jusqu’où.

IMG_9028
IMG_9031

IMG_9039
On décide de nous arrêter dans ce no-man’s land (qui n’en est pas vraiment un, puisque des samis sont installés par-ci par-là dans de petites maisons au bord de la route) pour la nuit. On s’installe dans un petit parking au bord de la route, juste après un panneau « attention rennes ». Avec un peu de chance on en verra ce soir ou demain ?
On dîne avec du hareng mariné posé sur du « pain polaire ». un délice !

vue depuis notre emplacement
vue depuis notre emplacement

en grand ici

 

la lune se lève (un peu - elle n'ira pas plus haut...)
la lune se lève (un peu – elle n’ira pas plus haut…)

 

8 réponses

  1. Arf la mise à jour qui tue… Je crois que l’astuce pour éviter les MAJ, c’est de débrancher le chargeur juste avant le reboot… encore faut-il y penser…

  2. Et ben le frigo, le truma, le pc!! le compte est bon, ça suffit maintenant!! 🙂

    j espere de tout coeur que les galères elec vont cesser!

    j’ai adoré votre interprétation des peintures rupestres, le dessin animé :p et ces dernières photos, rhalalallala

    on avait vu tout ça sous la neige, et là si il n y avait pas cette belle route on dirait un bout de mongolie!! hehehe

    votre retour est prévu pour quand?

    a demain! 🙂

    ps: profitez profitez profitez!!!!!

  3. Comme dit + haut, pas mal de galères techniques pour vous, maintenant c’est bon, vous avez donné !

    Très dépaysant les dernières photos… Je me réjouis de voir les images du Cap Nord !!

    PS : petite info perso, j’en suis à 2 jours de dépassement de terme (pétage de plomb imminent, surtout qu’ici ils ne s’affolent pas pour ça, prochain rendez vous mercredi à terme + 8)…

     

Laisser un commentaire