19 juillet 2015 – Holm – Sovik

On s’est fait réveiller par l’arrivée du ferry à 8h25. Branle-bas de combat : est-ce qu’on arrive à le choper, sachant qu’il part dans 5 minutes ? on s’habille en vitesse, coupe le gaz, remonte les béquilles, ouvre les rideaux, démarre le moteur et fonce vers le ferry qu’on arrive à prendre. Pendant la traversée on fait notre routine du matin… (+ Café chaud servi à bord avec des gaufres. Miam).

En descendant du ferry, on finit nos préparatifs, puis on prend enfin la portion « touristique » de la RV17, la fameuse Kyrstriksveien (route de la côte).

Cette route est vraiment très belle, avec des paysages magnifiques à chaque virage.

De belles maisons colorées
De belles maisons colorées
cette montagne attire notre regard. On comprendra plus tard que c'est là qu'on voulait aller
cette montagne attire notre regard. On comprendra plus tard que c’est là qu’on voulait aller

Nous arrivons à Bronnoysund, première « grande ville » sur la Kyrstriksveien (enfin, restons calmes, on parle de moins de 8’000 habitants). Nous décidons de poursuivre en direction de Torghatten. Il s’agit d’une montagne qui serait percée. Une randonnée facile permettrait d’accéder au « trou ».

On traverse donc la ville et on tombe sur ce pont qui passe au-dessus du bras de mer.

IMG_7022

La vue depuis le pont est sympa

le centre de Bronnoysund
le centre de Bronnoysund
une « plage » (bon, c'est marée basse, là)
une « plage » (bon, c’est marée basse, là)
de belles maisons sur une île
de belles maisons sur une île
plein de petits îlots partout
plein de petits îlots partout
IMG_7037
vue d’ensemble

IMG_7043

tient, la famille coin-coin
tient, la famille coin-coin

Nous arrivons à Torgatten et commençons notre randonnée.

le chemin est bien balisé, mais assez escarpé
le chemin est bien balisé, mais assez escarpé
à l'arrivée du « trou », c'est encore plus vertical
à l’arrivée du « trou », c’est encore plus vertical
mais le jeu en valait la chandelle
mais le jeu en valait la chandelle
le trou fait 160m de long, sur 35m de haut et 20m de large.
le trou fait 160m de long, sur 35m de haut et 20m de large.
Poupoussy & Eden en ombres chinoises
Poupoussy & Eden en ombres chinoises
IMG_7082
le paysage de l’autre côté de la montagne

IMG_7084

on se sent tout petit
on se sent tout petit
lors de la redescente
lors de la redescente

Il est 13h, nous retournons en ville pour chercher de quoi manger ce midi. On est dimanche, et tout ou presque est fermé. On s’arrête au niveau du débarcadère de l’express côtier. Il y’a un resto/snack qui est ouvert. On commande une grande pizza pour nous deux (pas mauvaise). Juste en face du débarcadère, l’office du tourisme nous fournit quelques informations intéressantes sur la kystriksveien (carte, horaires des ferries, accès au glacier…) ainsi que du wifi pour uploader l’article de la veille. Pendant ce temps les miss font la sieste.

Elles sont réveillées par un énorme vrombissement. Il s’agit de l’express côtier qui vient d’arriver. Pour ceux qui ne connaissent pas, l’Express Côtier (aussi appelé Hurtigruten) relie les villes et les villages du littoral Norvégien depuis plus d’un siècle. La flotte est composée de 11 bâteaux. Ils partent tous de Bergen et remontent jusqu’à Kirkenes en s’arrêtant dans 35 ports sur leur trajet qui dure 6 jours. Puis ils repartent dans l’autre sens (l’aller-retour dure 11 jours).

le Trollfjord
le Trollfjord

IMG_7108

IMG_7115

Une petite vidange à Bronnoysund, puis nous voilà repartis (bon, OK, il est déjà 17h).

Nous faisons 20 kilomètres, puis arrivons à un premier ferry. On est dimanche, il semblerait que les horaires soient réduis (pas tant que ça finalement, c’est presque les mêmes horaires qu’en semaine). Enfin, on a presque 1h d’attente. On passe le temps avec quelques jeux (bulles de savon, craie) puis douche pour la p’tite.

A la sortie du ferry, nous savons que nous avons une vingtaine de kilomètres à faire pour en choper un deuxième. Nous avons maintenant les horaires de tous les ferries, sauf le suivant. On se dit que les choses sont forcément bien faites, et que les Norvégiens ont synchronisé les deux ferries. Du coup on fonce pour arriver à choper le suivant. Et effectivement, à notre arrivée, l’embarquement du 2ème ferry commence.

On a pu rentrer, mais on pense que les derniers arrivés n’ont pas pu embarquer car il y’avait beaucoup de monde.

Ce deuxième ferry est beaucoup plus long et intéressant. Il s’arrête à plusieurs reprises, et passe au milieu de plein de petites îles (parfois à seulement quelques mètres !).

au départ du 2nd ferry
au départ du 2nd ferry
le débarcadère
le débarcadère
on passe juste à côté d'un élevage de saumons
on passe juste à côté d’un élevage de saumons
on voit plein de saumons sauter hors de l'eau
on voit plein de saumons sauter hors de l’eau
des maisons isolées sur des petites îles
des maisons isolées sur des petites îles
au loin : la montagne des 7 sœurs. Il s'agit d'une montagne avec 7 sommets à 900 – 1100m, alignés. Il parait que les gars bien entraînés les gravissent tous en une journée !
au loin : la montagne des 7 sœurs. Il s’agit d’une montagne avec 7 sommets à 900 – 1100m, alignés. Il parait que les gars bien entraînés les gravissent tous en une journée !

Quelques photos prises pendant la traversée

IMG_7148

IMG_7151

 

IMG_7165

IMG_7168

IMG_7172

En sortant du ferry, il est déjà 20h30 et on commence à cherche un emplacement pour la nuit. La route est magnifique et passe dans des forêts. On aperçoit même un élan, mais trop dans l’ombre pour pouvoir le prendre en photo.

Nous nous arrêtons finalement à Sovik, à une quinzaine de kilomètres de Sandnessjoen. On trouve un superbe emplacement sur le parking en face du débarcadère des ferries.

IMG_7190

notre emplacement avec les 7 sœurs derrière nous
notre emplacement avec les 7 sœurs derrière nous

Le dernier ferry arrive à 22h30. J’en profite pour faire quelques photos avec lumière du soir.

l'arrivée du ferry
l’arrivée du ferry
débarquement – embarquement
débarquement – embarquement
belles couleurs
belles couleurs
le soleil fait une timide apparition sous les nuages
le soleil fait une timide apparition sous les nuages
départ du ferry
départ du ferry
débarcadère
débarcadère

IMG_7231

 

IMG_7235

IMG_7239 IMG_7241

un héron qui passait par là
un héron qui passait par là
le camion caché par les fleurs
le camion caché par les fleurs

Au fait, j’ai ajouté une page « Commentaires » accessible via le menu pour que ce soit plus simple de suivre les conversations…

7 réponses

  1. J’adore cette dernière série de photos au coucher du soleil et celles de tes demoiselles qui font coucou!! 🙂

    on ne connait pas cette route, nous avions pris l’autre, celle que tout le monde qualifie d’ennuyeuse et réservée aux touristes pressés… en avril elle était déserte, tout était recouvert de neige et on en a pris plein les yeux aussi!! ravie de découvrir l’autre côté! 🙂

  2. C est juste magnifique et ca laisse sans voix. Les photos sont justes fantastiques, en négociant bien avec le photographe, y aurait moyen de se faire des tirages ???? ?

    bisous

Laisser un commentaire