18 juillet 2015 – Stiklestad – Holm

Bon, comme prévu la nuit a été assez agitée. Il y avait des jeunes bien motivés avec voitures tunnées (enfin, restons calme : une Subaru Forrester avec des jantes 19″ et un autocollant chromé pour la trappe à essence, c’est pas non plus la folaÿ) qui faisaient péter les watts (enfin, qui essayaient, ça grésillait quand même pas mal) et les pneus sur le parking. Bon, au bout d’un moment (un peu après minuit) ils se sont calmés.

Autre mauvaise nouvelle : c’est le retour de la pluie. La journée d’hier n’était donc qu’une réponse à mon coup de gueule. Je devrais en lancer plus souvent.

Dès l’aube (à 9h30) nous faisons les 3 kilomètres qui nous séparent du parc de Stiklestad pour une petite visite. Quelques explications s’imposent, parce que nous aussi on a découvert ça hier et ce matin. Le village de Stiklestad résonne pour les Norvégiens comme un puissant symbole d’identité nationale. Ils viennent ici par milliers, certains en pèlerinage dans l’église associée à saint Olav, d’autres simplement pour pique-niquer, profiter de l’air pur et visiter les expositions (c’était notre cas). Le 29 juillet 1030, des armées de chefs païens locaux, supérieures en nombre et mieux équipées, défirent à Stiklestad la troupe d’une centaine d’hommes conduite par le roi Olav II Haraldsson. Olav périt dans la bataille, mais cette bataille marqua la fin de l’ère viking et l’avènement de la période médiévale. Malgré la mort d’Olav, la bataille est considérée comme une victoire de la chrétienté et le roi vaincu, comme un martyr et un saint. Saint Olav, donc, a fait des émules dans toute l’Europe du Nord et sa tombe, dans la cathédrale de Nidaros à Trondheim (nous sommes passés devant hier) est devenue un lieu de pèlerinage pour tout le continent. Le village est aménagé comme un parc à thème. La plupart des installations sont accessibles gratuitement, mais il faut payer pour rentrer dans la plupart des bâtiments et pour voir les expositions.

Nous on y a juste passé 1h histoire de voir les vieilles maisons reconstituées (on a notamment zappé le film de reconstitution de la bataille avec une « bande son ponctuée de cris et de râles » dixit le Lonely).

de jolis pots de flowers à l'entrée du parc
de jolis pots de flowers à l’entrée du parc
et un petit aménagement floral
et un petit aménagement floral
une partie du parc est constituée de maisons anciennes qui ont été déplacées pièce par pièce jusqu'ici
une partie du parc est constituée de maisons anciennes qui ont été déplacées pièce par pièce jusqu’ici
le café date de 1906
le café date de 1906

IMG_6919

Eden assise dans l'amphithéâtre
Eden assise dans l’amphithéâtre

IMG_6928

ils organisent des activités pour les enfants. Ici probablement ils leurs apprennent à faire du feu avec de la paille et un morceau de bois
ils organisent des activités pour les enfants. Ici probablement ils leurs apprennent à faire du feu avec de la paille et un morceau de bois
là une exposition d'outils anciens. Toutes les explications sont malheureusement en norvégien. On n'a pas tout compris.
là une exposition d’outils anciens. Toutes les explications sont malheureusement en norvégien. On n’a pas tout compris.
des fleurs décorent les maisons
des fleurs décorent les maisons
certaines maisons étaient quand même ouvertes. Ici un vieux téléphone d'époque
certaines maisons étaient quand même ouvertes. Ici un vieux téléphone d’époque
Eden a tout fait à pied
Eden a tout fait à pied
On a eu un petit rayon de soleil
On a eu un petit rayon de soleil
la fameuse église de St Olav
la fameuse église de St Olav

On a aussi eu droit à quelques explications en anglais sur certains bâtiments par des acteurs en habits d’époque.

Il est 11h et des poussières, on décolle de Stiklestad. On reprend la route principale (E6) jusqu’à Namsos. On voulait y visiter une fabrique de bougies, mais en arrivant sur place, le lieu semble abandonné (ont-ils fermé boutique ? déménagé ?).

Bref, on se rabat sur le centre commercial du coin pour trouver de quoi manger ce midi. On finit par acheter des gants Eden (elle a parfois les mains froides au réveil, et de toutes façons ça pourrait lui servir d’ici notre arrivée au cap nord).

Avant de partir, on fait un tour dans un petit parc pour qu’Eden se dégourdisse les jambes avant la route qui nous attend. Quelques minutes après notre arrivée, on se fait arroser par la pluie… décidément.

Puisque c’est comme ça, on reprend la route. A Namsos on a deux possibilités : soit prendre la « route de l’arctique » (en gros, la route E6 principale) qui trace plein nord, soit nous rapprocher de la « route de la côte », la RV17, qui longe la côte depuis Bronnoysund jusqu’à Bodo (avec 6 ferries à prendre en chemin). C’est cette dernière qui nous intéresse. La E6 est certes rapide, mais assez ennuyeuse. C’est bien pour les gens pressés que nous ne sommes pas.

On part donc en direction de Bronnoysund.

de nombreux panneaux « attention élans », mais aucun animal à l'horizon…
de nombreux panneaux « attention élans », mais aucun animal à l’horizon…
de beaux paysages en chemin
de beaux paysages en chemin
et toujours ces fleurs au bord de la route. Partout.
et toujours ces fleurs au bord de la route. Partout.

En chemin, on a un premier ferry à prendre de Haranes jusqu’à Hofles.

On est tout au bout de la file, au fond.
On est tout au bout de la file, au fond.
le ciel est toujours aussi menaçant
le ciel est toujours aussi menaçant
à l'arrivée du ferry, il ouvre sa « gueule »
à l’arrivée du ferry, il ouvre sa « gueule »
et laisse sortir les voitures véhicules venus de l'autre rive, avant de nous laisser embarquer
et laisse sortir les voitures véhicules venus de l’autre rive, avant de nous laisser embarquer
IMG_6955
des éoliennes

IMG_6956

Nous entrons dans la région de Hegeland. Cette côte permet de découvrir 14’000 îles et îlots. Nous avons récupéré une brochure touristique très intéressante qui recense tout ce qu’il y’a à voir sur la route. On va essayer de s’y référer dès demain.

entre terre et mer
entre terre et mer
un petit rayon de soleil s'est glissé sur cette photo, sauras-tu le retrouver ?
un petit rayon de soleil s’est glissé sur cette photo, sauras-tu le retrouver ?

Et puis d’un coup, la rencontre complètement inattendue au bord de la route

IMG_6968
un élan !!
IMG_6969
il était là, tranquille, à 10m de nous, et n’avait pas l’air stressé par notre présence
IMG_6978
puis un deuxième est apparu près de la forêt
IMG_6995
et ils se sont mis à brouter en face de nous, tranquille
IMG_6998
avant de nous tourner le dos et de disparaitre dans la forêt

Quelle merveilleuse façon de finir cette journée !

Quelques kilomètres plus loin, nous arrivons au 2ème ferry de la journée. Il est déjà 19h30. Il y’a 4 voitures devant nous et un ferry au débarcadère, mais il ne semble pas en service. On attend 10 minutes, 15 minutes, 20 minutes… rien.

Je sors à la recherche d’informations. Est-ce qu’il y’a encore des bateaux à cette heure-ci ? un samedi ?

IMG_4971
le ferry qui ne bouge pas

Après quelques minutes à essayer de déchiffrer le tableau des horaires en norvégien, je comprends que le prochain ferry est à 20h30. Il est 20h, la p’tite commence à s’impatienter, on décide de rester ici pour ce soir. C’est aussi ça l’avantage du camping-car : pouvoir s’arrêter quand on veut.

On sort donc de la file, et on revient 100m en arrière. Il y’a là une aire de stationnement au bord de l’eau, à l’écart de la route.

Pendant que la file de voitures s'allonge
Pendant que la file de voitures s’allonge
nous on s'installe tranquillement pour la nuit
nous on s’installe tranquillement pour la nuit
Eden semble conquise par cette vue
Eden semble conquise par cette vue
et nous aussi !
et nous aussi !

8 réponses

  1. Punaise le ciel est vraiment bien bien noir 🙁  Je vous commande un peu de soleil pour les prochains jours ?

    Hier on a pensé à vous, on a vu un chouette reportage sur la Finlande, j’imagine que ça va faire partie de votre parcours ?

  2. La machine correspondant a la photo IMG6930 servait certainement a entrainer une scie a bois en long ou une batteuse par un systeme de courriesou un alternateur

    J’ai eu ton retour sur le frigo

     

    A plus et bon courage

  3. J’adore ces toits végétalisés. Et dire qu’en France on les préconise pour éviter l’effet « îlot de chaleur » en ville!

    J’ai cherché mais j’ai pas vu le rayon de soleil sur la photo…

Laisser un commentaire