16 juillet 2015 – Kristiansund – Trondheim

Je souhaiterais profiter de la tribune qui m’est offerte pour passer un coup de gueule : Mais il est où le soleil bord*** ?

Non parce que je veux bien qu’on « profite du temps frais », qu’on « ait de la chance de ne pas subir la canicule », et qu’on n’ait pas « 39° à Pontarlier ou 40° à Paris », mais là ça dépasse un peu les bornes des limites en poussant le bouchon un peu trop loin (Maurice). En gros, cela fait presque une semaine qu’il pleut sans discontinuer. Mais vraiment, genre le matin, le midi, le soir et la nuit.

Alors vous me direz qu’on l’a un peu cherché en partant en vacances en Scandinavie, qu’on aurait mieux fait d’aller en Italie, en Espagne, au Portugal, ou en Grèce… mais là, mes essuies glaces commencent à avoir des crampes. Et moi, quand je m’endors le soir, j’ai l’impression d’avoir des gouttelettes sur mes rétines.

Bref, tout ça pour dire que ce matin, comme depuis une semaine, il pleut.

Mais on ne se démonte pas, et on décide d’aller quand même faire un p’tit tour à Kristiansund (sous la pluie). Le hasard fait bien les choses : hier quand nous nous étions garés (un peu au hasard, devant l’office du tourisme – toujours sous la pluie), nous ne savions pas que nous étions en plein centre-ville. Du coup, ce matin nous n’avions qu’à mettre des sous dans le parcmètre (sous la pluie) pour démarrer la visite (pas besoin de prendre la voiture).

Kristiansund doit sa renommée et sa richesse à la pluie un poisson : la morue. Depuis des siècles, Kristiansund est la capitale du séchage de morue (appelé ici Klippfisk). PS : on se demande d’ailleurs comment il font pour sécher du poisson avec toute cette humidité ! C’est donc une ville toujours tournée vers la mer (elle est d’ailleurs répartie sur 3 îles), avec un port toujours en activité (même sous la pluie !).

Nous démarrons notre visite (sous la pluie) par le port des ferries qui relient les 3 îles (appelé le Piren)

IMG_6723

IMG_6724

Puis nous longeons les quais (sous la pluie) pour nous engouffrer dans le chantier naval, toujours en activité. On peut y voir des bâtiments anciens et nouveaux, ainsi que quelques vieux logements d’ouvriers.

vue depuis les quais
vue depuis les quais
port en activité
port en activité
voilà à quoi ressemble de la morue séchée. Avis aux amateurs, l'odeur est… particulière
voilà à quoi ressemble de la morue séchée. Avis aux amateurs, l’odeur est… particulière
et la recette du Bacalao de Kristiansund, si vous voulez vous régaler…
et la recette du Bacalao de Kristiansund, si vous voulez vous régaler…
d'autres bâtiments
d’autres bâtiments
d'anciens logements d'ouvriers
d’anciens logements d’ouvriers

Nous remontons ensuite sur les hauteurs pour admirer la ville depuis en haut, mais sous la pluie

quelques maisons colorées
quelques maisons colorées
« Musée de l'incendie ». Ou comment Google Translate peut te ruiner ta réputation. Cela dit, un musée de l'incendie, par ce temps, est-ce bien raisonnable ?
« Musée de l’incendie ». Ou comment Google Translate peut te ruiner ta réputation. Cela dit, un musée de l’incendie, par ce temps, est-ce bien raisonnable ?
la ville de Kristiansund, avec ses 3 îles
la ville de Kristiansund, avec ses 3 îles

Nous finissons enfin notre balade par les rues commerçantes de la ville, et notamment la « grande rue ».

c'est fou ce que c'est animé par ici ! peut-être à cause de la pluie ?
c’est fou ce que c’est animé par ici ! peut-être à cause de la pluie ?

Il est 11h, nous retrouvons le camion et partons (sous la pluie) en direction de Trondheim (190km environ). Juju veut nous faire prendre la route de la côte (pour une fois qu’elle a une bonne idée), sauf qu’en arrivant, on rate de peu le ferry et le prochain est dans longtemps. On fait machine arrière et on prend la route principale.

Vers 12h30 on s’arrête sur une aire et on découvre avec bonheur un foodtruck avec un traiteur Thaïlandais qui nous régale pour ce midi pour un prix tout à fait raisonnable (pour la Norvège).

On repart sous la pluie et on avale sous la pluie les 190km qui nous séparent de Trondheim (avec quand même une turbo-sieste au milieu pour digérer).

Il semblerait que cette région soit plus agricole. On voit beaucoup de champs cultivés, les espaces sont moins escarpés. La route est aussi plus large (ce qui est mieux, car sous la pluie, c’est plus facile).

Un des ponts que nous traversons
Un des ponts que nous traversons
Nous prenons un ferry
Nous prenons un ferry
juste avant de débarquer, sous la pluie…
juste avant de débarquer, sous la pluie…
Mon co-pilote m'a beaucoup aidé aujourd'hui
Mon co-pilote m’a beaucoup aidé aujourd’hui

Nous arrivons à Trondheim vers 18h, sous la pluie, et décidons (comme il pleut), d’aller faire un tour à la piscine (couverte, on n’est pas fous !). On se gare sur le parking de la piscine. Le parcmètre indique qu’on ne peut pas rester plus de 5h, mais quand on met les sous, il bascule tout de suite à J+1. On a donc en théorie mis suffisamment de sous pour rester jusqu’à demain matin.

La piscine de Trondheim est géniale. Il s’agit d’un grand complexe couvert avec plusieurs bassins, dont une piscine à vagues, 4 toboggans, une « rivière à courant » et un espace pour les petits.

 

La piscine de Pirenbadet
La piscine de Pirenbadet
Eden teste ses nouvelless gonflettes
Eden teste ses nouvelless gonflettes
qui semblent fonctionner à merveille
qui semblent fonctionner à merveille

Bon, on a aussi profité des douches avec eau chaude à volonté. Ça fait du bien de temps en temps 😀

On retourne au camion (sous la pluie). Sur le chemin, on passe devant un supermarché qui ferme à 20h. Il est 19h59. On tente quand même d’entrer. Le gars de l’accueil nous dit avec le sourire qu’on a une minute si on veut acheter quelque chose en vitesse. En France, j’ai plutôt l’impression que dès 19h45 on te dit que tu ne peux plus rentrer.

Bonne nuit (sous la pluie) !

8 réponses

  1. הי אוהד

    אני מאוד נהנת לראות את התמונות מהטיול שלכם

    .
    מסור דש לפופוס וחיבוקים ונשיקות לעדן המקסימה

    תנהו

  2. Et encore t es gentil 19:45… La Fnac c’est fermeture à 20:00 et a 19:35 tu peux pas rentrer. Mimi la petite dans l eau.

    bisous ensoleillés de Picardie avec ses 38° ?

  3. Je compatis, là on est en Espagne avec 41°C, tous les jours… Moi qui n’aime pas la chaleur, c’est pas facile, mais on va pas se plaindre quand même puisqu’il y a du soleil 🙂

    La morue séchée, je connais, il y a un supermarché portugais pas loin de chez nous…

    Et sinon, à partir de là vous partez dans des contrés inconnues, plus au nord de là où on était allé, donc on va découvrir le reste au gré du blog 🙂

  4. Et le frigo ? plus de nouvelles

    Comment ca va ?

    Il est vrai que j’ai zappé quelques journées de voyage avec notre itinérance depuis Amiens

     

    A plus

    1. Bonjour JP,

      alors, concernant le frigo :
      – tu avais raison sur le cable. On a trouvé un gros cable 12V (4mm) qui était caché dans la soute, branché probablement directement sur la batterie avec un fusible. On l’a branché sur notre frigo, et cela a fonctionné pendant 4 jours sans interruption. Mais à un moment donné le frigo a commencé à montrer des signes de fatigue (l’écran clignotait de façon bizarre), puis plus rien. Depuis le frigo ne fonctionne plus. J’ai appelé Waeco et ils me disent qu’il faut changer la carte. C’est trop tard pour Waeco norvège, donc on va probablement faire ça en Finlande…

      à part ça (et le boiler qui ne fonctionne pas non plus), tout va bien 🙂

    1. C’est ce qu’ont cherché les différents concessionnaires / techniciens chez qui on s’est arrêté, mais il semblerait qu’il n’y en ait pas (en tout cas, ils ne l’ont pas trouvé). Il faut peut être qu’on cherche un peu mieux.

      Le boiler fonctionne au gaz (et on a bien du gaz puisqu’on fait la bouffe et qu’on chauffe de temps en temps)

Laisser un commentaire