14 juillet 2015 – Lom – Trollstigen

Allons enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé s’est levé (en même temps, il ne se couche jamais vraiment par ici). NB : deux références musicales majeures se sont glissées dans la phrase précédente. Sauras-tu les retrouver ?

Personne n’est venu nous réveiller cette nuit pour nous dire qu’il ne faut pas dormir ici, c’est que ce n’est pas interdit.

Réveil classique, puis passage par l’office du tourisme pour uploader l’article de la veille (wifi trèèèèèèèèèèèèèèèèèès lent).

On commence la journée par une rapide visite de Lom à pieds.

la « bakery in Lom », qui semble être une des meilleures boulangeries / pâtisserie du pays. On a testé pour vous leurs sandwichs ce midi, on recommande !
la « bakery in Lom », qui semble être une des meilleures boulangeries / pâtisseries du pays. On a testé pour vous leurs sandwichs ce midi, on recommande !
IMG_6423
à côté ils avaient cette petite cabane construite en morceaux de bois…

Passage rapide dans l’épicerie Smak qui vend des produits locaux. Ça a l’air sympa mais extrêmement cher.

Le musée de la montagne norvégienne
Le musée de la montagne norvégienne

On repasse ensuite devant l’église en bois debout.

certaines tombes dates du 17ème siècle
certaines tombes dates du 17ème siècle
la texture du bois est intéressante. Et en plus ça sent le saumon fumé !
la texture du bois est intéressante. Et en plus ça sent le saumon fumé !

On traverse ensuite les deux ponts qui enjambent la rivière

ça c'est le pont pour les piétons
ça c’est le pont pour les piétons
IMG_6432
celui pour les voitures c’est l’autre. Remarquez la tyrolienne qui doit être sympa à faire !

A 11h nous quittons Lom en direction de Geiranger. La route n’est pas une « route touristique nationale » sur la première partie. Elle est large, peu vallonnée, et circule très bien.

A partir de Grotli ça devient plus sympa. On commence à grimper et à retrouver nos cascades, la neige, et les montagnes.

une « petite » cascade au bord de la route
une « petite » cascade au bord de la route
on the road
on the road
une montagne cachée par les nuages
une montagne cachée par les nuages

En nous arrêtant pour prendre quelques photos, on tombe sur le Master Chef norvégien des sandwichs. Le gars s’est arrêté quasiment en même temps que nous. Il a sorti sa glacière, son panier en osier avec ses outils, et a confectionné en 3 minutes chrono (incluant le découpage des tomates cerises, des feuilles de salade, le tartinage du beurre, et la découpe du pain et des autres ingrédients – je ne sais pas ce qu’il a mis dessus) un superbe sandwich à sa femme, restée dans la voiture, au chaud. Chapeau le mec !

Ceinture noire de sandwicherie le mec !
Ceinture noire de sandwicherie le mec !
On se rapproche de notre belle montagne
On se rapproche de notre belle montagne
nous y voilà
nous y voilà

Quand on grimpe encore un peu, on tombe sur un lac gelé en partie caché dans les nuages. On comprend qu’on approche de Geiranger car à chaque point de vue sympa il y’a déjà plusieurs voitures d’arrêtées, voire parfois un bus de touristes. On rencontre aussi des petites renault Twizzy de location. C’est sympa le côté écolo, mais ils doivent bien se les cailler à l’intérieur…

Le lac gelé
Le lac gelé
dans le brouillard
dans le brouillard

IMG_6462

IMG_6466

On entame la descente vers Geiranger et on sort enfin des nuages. La route est bien chargée (enfin, pour une route de Norvège).

La descente
La descente

En arrivant au-dessus de Geiranger on s’arrête dans un parking complètement bondé. On fait la même photo que des centaines de touristes venus jusqu’ici.

Le village de Geiranger avec deux énormes bateaux de croisière
Le village de Geiranger avec deux énormes bateaux de croisière

IMG_6474

On aperçoit aussi de l'autre côté du fjord la « route des aigles » avec ses 11 lacets.
On aperçoit aussi de l’autre côté du fjord la « route des aigles » avec ses 11 lacets.

On descend jusqu’au village où on se gare un peu à l’arrache à la sortie du village.

Geiranger c’est un peu le Disneyland des fjords de Norvège. C’est un concentré de tout ce qu’on trouve en Norvège sur quelques kilomètres (un fjord, un petit village qui a gardé quelques traditions, des montagnes, des cascades, de la neige, un lac gelé, des routes magnifiques). Du coup, d’énormes bateaux de croisière y accostent, et comme c’est un tout petit village, ça ressemble à ça :

Le disneyland des fjords
Le disneyland des fjords

M’enfin, le Lonely conseille quand même de faire un tour en bateau pour apprécier les paysages des flords. Et comme c’est (quasi) inaccessible autrement (et qu’en plus j’avais promis à ma sœur que je ferai une croisière sur un fjord, et pas uniquement des traversées par ferry), on achète des billets pour un tour d’une heure et demie sur le Geirangerfjorden. On a 50 minutes avant le prochain départ, alors on en profite pour déjeuner (nos excellents sandwichs de Lom y passent).

A 14h30 on embarque donc à bord du MSC Splendida

C'est vrai qu'il est énorme
C’est vrai qu’il est énorme

IMG_6485

IMG_6486

Non, je déconne… notre bateau est beaucoup plus petit et modeste 😀

Bref, on embarque à bord du MS Geiranger, petit bateau avec une salle vitrée au centre, un pont à l’avant et un au-dessus (ainsi qu’un petit bar servant des boissons fraiches et chaudes, ainsi que des gaufres – nous y reviendrons).

On a droit à des explications sur le Geiranger et ses différentes attractions en Norvégien (très peu utile), anglais (déjà mieux), allemand (bof), et français (enfin, dans un français très (trop) correct et lent, ce qui fait que quand la dame a fini son explication, la cascade était déjà loin derrière… m’enfin).

la route des aigles qu'on prendra cet après-midi pour sortir de Geiranger
la route des aigles qu’on prendra cet après-midi pour sortir de Geiranger
une belle cascade
une belle cascade
des fermes abandonnées. Il y'en avait une dizaine à l'époque, mais plus aucune n'est habitée aujourd'hui (en même temps, vu leur isolement, on comprend pourquoi). Il parait que dans certaines fermes, lorsque les parents allaient travailler, ils attachaient les enfants pour éviter qu'ils ne tombent !
des fermes abandonnées. Il y’en avait une dizaine à l’époque, mais plus aucune n’est habitée aujourd’hui (en même temps, vu leur isolement, on comprend pourquoi). Il parait que dans certaines fermes, lorsque les parents allaient travailler, ils attachaient les enfants pour éviter qu’ils ne tombent !
la cascade des 7 sœurs
la cascade des 7 sœurs
la fin du fjord
la fin du fjord
rochers dans les nuages
rochers dans les nuages
Eden est ravie de cette escapade
Eden est ravie de cette escapade
une autre cascade au retour
une autre cascade au retour
un des paquebots quitte Gerianger
un des paquebots quitte Gerianger

Il est 16h passé, on quitte cet enfer le joli village de Geiranger pour retrouver un peu de calme. On emprunte donc la fameuse route des aigles avec ces 11 virages en épingles.

ça rend fou Juju…
ça rend fou Juju…
De là-haut, la vue sur Geiranger est splendide !
De là-haut, la vue sur Geiranger est splendide !
ainsi que la vue sur le fjord
ainsi que la vue sur le fjord
vue d'ensemble 1
vue d’ensemble 1
vue d'ensemble 2
vue d’ensemble 2

On reprend la route 63 en direction de Valldal. On prend le ferry à Nordall jusqu’à Ringe. A Valldal on recherche une petite épicerie qui vendrait des produits fabriqués à base des fruits qui sont cultivés dans le coin (confiture de fraise, jus de pommes…). Malheureusement l’épicerie ferme à 17h (il est déjà presque 18h).

On se rabat sur un restaurant à la sortie de Valldal qui préparerait les meilleures gaufres de la région, avec de la confiture de fraise locale. Effectivement, le restaurant est positionné à la sortie de la ville, en plein milieu d’un champ de fraises.

trop bonnes les gaufres avec confiture de fraise locale et crème fraiche !
trop bonnes les gaufres avec confiture de fraise locale et crème fraiche !
Eden a chouré le bonnet en forme de fraise :D
Eden a chouré le bonnet en forme de fraise 😀
On leur a pris un peu de confiture maison !
On leur a pris un peu de confiture maison !

On continue notre route en direction de la Trillstingen, une route sinueuse qui vaut le détour d’après le Lonely (et les commentaires que nous en ont fait certains d’entre-vous). Sur notre route, on tombe sur une belle cascade sur laquelle un chemin a été aménagé.

tout un circuit pour les touristes – mais nous, on est tous seuls !
tout un circuit pour les touristes – mais nous, on est tous seuls !
On se croirait dans les files d'attentes de Disneyland.
On se croirait dans les files d’attentes de Disneyland.
cela dit, on a de superbes points de vue sur la gorge et la cascade
cela dit, on a de superbes points de vue sur la gorge et la cascade

IMG_6603

IMG_6604
la route passe juste au-dessus

Plus on avance, et plus on monte, et plus on rentre dans le nuage. Si bien qu’en arrivant en haut de la Trollstingen, on n’y voit plus rien du tout.

Deux alternatives s’offrent à nous : descendre par cette belle route dès maintenant, et ne pas en profiter. Ou s’arrêter ici pour la nuit en espérant que le nuage s’en aille demain matin.
Il est déjà 19h45, on opte pour la 2ème solution.

Notre emplacement
Notre emplacement

On s’organise un repas de fête pour le 14 juillet :

Apéro chips et bière
Apéro chips et bière
Pates sauce tomate et basilic accompagnées de délicieuses sardines à l'huile d'olive
Pates sauce tomate et basilic accompagnées de délicieuses sardines à l’huile d’olive

Des fraises d’ici et des prunes en dessert

sans oublier une petite touche de douceur : du chocolat Firklover (si avec ça je n'arrive pas à conclure cette nuit, je ne sais pas ce qu'il faut !)
sans oublier une petite touche de douceur : du chocolat Firklover (si avec ça je n’arrive pas à conclure cette nuit, je ne sais pas ce qu’il faut !)

Allez bons feux d’artifice à ceux qui iront les voir.

Bonus : Eden chante dans le camion (c’est comme ça à peu près tout le temps où elle est réveillée) 😀

7 réponses

  1. Alors Ohad t’as conclu ?

    Nan j’déconne, je veux pas savoir 😛

    Pas de bol avec ces nuages… Ceci dit, la sécheresse est bien présente (même chez nous, oui oui !), barbecues interdits en forêt (t’imagine le drame en Suisse, enfin pour l’instant ça concerne Vaud, Neuch et le Valais) et probablement ces prochains jours l’interdiction va devenir totale ! Alors ça fait rêver toutes ces cascades !

Laisser un commentaire