13 juillet 2015 – Laerdal – Lom

Hier soir le « travail » du soir (mise à jour du blog, préparation du parcours du lendemain) a fini assez tôt ce qui nous a permis de regarder un p’tit film. C’est le grand luxe dans le camion : une télé avec antenne TNT (donc la possibilité de regarder les chaines locales – autrement dit Norvège 1, 2 ou 3 – on a rapidement zappé). Heureusement j’avais prévu un disque dur avec quelques dizaines de films « au cas où ». C’était le bon moment.

Bon, personne n’est venu nous dire quoi que ce soit cette nuit. Il y’a même un autre camping-car qui s’est installé sur le même parking. La journée commence par le cri des mouettes (on n’est pas loin du fjord – donc de la mer) et par la pluie (eh oui, encore !). Cela dit, on commence à trouver notre petit rythme du matin : réveil, douche, préparation de la p’tite, p’tit dej et départ en moins d’une heure.

Malgré la pluie, on ne se démonte pas et on part faire un petit tour de la ville qui semble charmante. On habille Eden en tenant compte de la météo : bottes de pluie, ciré jaune. La totale. Elle semble ravie.

On se balade donc sous la pluie à la recherche des vieilles maison de bois datant de plus de 250 ans pour certaines.

on en trouve au bord du lac
on en trouve au bord du lac
Pendant ce temps Eden teste son nouveau matériel
Pendant ce temps Eden teste son nouveau matériel
IMG_6254
Ainsi que dans la rue principale
IMG_6233
Pendant ce temps, Eden s’aventure dans les flaques
IMG_6256
Une vieille maison en bois transformée en café et coiffeur
IMG_6237
Pendant ce temps Eden cueille des fleurs
IMG_6259
Une toute petite cabane en bois
IMG_6241
Eden semble ravie
IMG_6257
En fait toutes les maisons de la rue principale sont en bois
IMG_6247
Mais Eden s’en fout complètement
IMG_6261
Même le magnifique Hôtel Lindstrom, tenu par la même famille depuis 9 générations…
IMG_6251
Semble l’intéresser beaucoup moins que cette petite cabane…

Une fois notre balade terminée, nous nous dirigeons vers l’office du tourisme qui ouvre à 10h. On y upload l’article de la veille. Dans le même batiment que l’office du tourisme on trouve également le « musée du saumon sauvage ». On décide d’aller y faire un tour. On est quand même en Norvège !

On y apprend plein de choses intéressantes sur le saumon sauvage, notamment leur cycle de vie, les migrations, et l’histoire de la rivière qui passe à Laerdal et son attachement au saumon (la ville lui doit beaucoup). On sait aussi différencier une truite d’un saumon, les parasites qui les attaquent depuis l’introduction d’un saumon suédois en norvège, et surtout la menace que représente les saumons d’élevage sur les saumons sauvages…

IMG_6265
On peut notamment voir des saumons sauvages dans des aquariums qui sont en fait des passes à poissons réalisées en parallèle de la rivière. les poissons ne sont donc pas captifs, mais viennent là quand ils ont envie.
IMG_6267
Les différentes routes migratoires des saumons sauvages d’atlantique

Une fois notre visite terminée (il est déjà presque midi), on passe rapidement faire quelques courses au Kiwi, puis après un pique-nique dans la voiture (il pleut toujours), nous partons pour notre trajet de la journée.

IMG_4910
Au supermarché on trouve de drôles de pâtés. On a le choix entre le pâté d’enfant norvégien blond

 

ou le pâté de la famille norvégieenne
ou le pâté de la famille norvégieenne
toujours des nuages à l'extérieur
toujours des nuages à l’extérieur

Nous avons environ 170km à faire pour rejoindre Lom par la fameuse route 55. On démarre par les quelques kilomètres qui nous séparent de Fodnes où un ferry nous attend.

IMG_6271
La traversée nous permet d’avoir de beaux aperçus du sognefjorden

IMG_6277

IMG_6279

IMG_6282
les montagnes enneigées au dessus des nuages
IMG_6285
L’autre ferry qui traverse dans le sens opposé

IMG_6287

En descendant du ferry, un long tunnel de 6km nous attend. Puis on arrive rapidement à la ville de Kaupanger où nous pouvons voir l’église en bois debout.

Eglise en bois debout
Eglise en bois debout

En arrivant à Sogndal nous bifurquons sur la fameuse route 55. Elle démarre de manière plutôt timide, avec de sympathiques virages le long du fjord. Il s’agit en fait d’un premier bras du Sognefjorden que nous longeons. Nous le quittons après quelques kilomètres pour retrouver un autre bras, beaucoup plus impressionnant.

IMG_6296
De beaux paysages
IMG_6297
Une légère brume survole le fjord
IMG_6299
le temps est toujours instable
IMG_6302
des cascades sorties de nulle part plongent dans le fjord
IMG_6303
une petite île

IMG_6304

IMG_6307

IMG_6312

IMG_6315

En arrivant à Skjolden, une sculpture marque la fin du fjord. On s’arrête pour admirer le paysage et promener Eden.

IMG_6324
mais qu’est ce qu’a bien voulu représenter l’artiste ?
IMG_6334
Eden a sa petite idée
IMG_6344
toujours très optimiste, elle pense qu’elle peut bloquer un smatch au beach volley

A partir d’ici, la route grimpe en lacets, et deviens beaucoup plus étroite. Comme hier, nous faisons plusieurs fois machine arrière pour laisser passer des véhicules venant en sens contraire.

IMG_6349
encore une cascade
IMG_6351
en pleine ascension
IMG_6352
nous laissons la vallée derrière nous
IMG_6356
la route que nous venons de parcourir

Nous atteignons au bout d’une demi-heure la zone enneigée. Mais cette fois, c’est complètement dans le brouillard.

IMG_6358
De beaux paysages blancs
IMG_6361
et toujours cette route qui traverse des no-mans land
IMG_6362
des lacs encore gelés
IMG_6371
au sommet
IMG_6377
une belle ligne droite

IMG_6379

IMG_6384

Ah tient, on se pose une question : pourquoi à plein d’endroits la neige est-elle rose ? au début on se disait qu’un ours polaire avait attaqué un phoque et l’a trainé sur plusieurs centaines de mètres avant de le dévorer, mais la surface rose est vraiment très importante (il y’en a partout autour des routes). Une idée ?

Cette neige rose est bizarre
Cette neige rose est bizarre

La descente du côté de Lom est beaucoup plus tranquille. Ça descend « doucement » sur près de 40 kilomètres.

IMG_6397
début de la descente
IMG_6400
deux cascades
IMG_6406
Et toujours des moutons

En arrivant à Lom on trouve de quoi faire une vidange, puis on s’arrête rapidement près de l’église en bois debout, très intéressante avec ses têtes de dragons.

Eglise en bois debout de Lom
Eglise en bois debout de Lom

On cherche un emplacement pour la nuit, mais finalement on se met en plein centre, face à l’office du tourisme (internet !)

Sinon pour ceux qui suivent, côté matos :

– il semblerait que notre frigo pompe quand même trop de jus sur la batterie. Au bout de 4 jours, même en roulant tous les jours, la batterie se décharge doucement et le frigo finit par s’arrêter

– est-ce lié ou non, mais notre boiler est à nouveau en rade. Plus d’eau chaude.

15 réponses

  1. superbe cette petite ville en bois, un petit côté à l’américaine sur certaines maisons, et j’adore ce travail autour des fenêtres comme une dentelle de bois!

    Rhaaa c est un casse tête chinois ce frigo!! je vais essayer de demander un avis pour vous demain! c’est quand même curieux que le truma et le frigo déconnent ensemble par coincidence!

    Pour le truma, il s’allume, vous entendez la flamme? votre chauffage fonctionne? il y a toujours le voyant vert qui s’allume? si il y a assez de jus, assez de gaz, si ce n est pas la carte électronique, il y a forcément un truc qui bloque l arrivée d air ou alors le truma se met en sécurité?!

    j avais adoré l’église en bois debout de Lom! 🙂

    je reconnais des paysages que nous avions photographié sous une couche de neige et à l’époque où nous étions passés, c’était pâques! au lieu des bonhommes de neige, ils faisaient des poules et lapins de neige qu’ils décoraient de plusieurs couleurs à la bombe de peinture.

    merci encore de partager ce voyage avec nous! 😉

     

     

     

    1. En fait :
      – le truma ne s’allume pas du tout. On a du gaz (sûr : on fait à manger sans problème et le chauffage fonctionne parfaitement bien). A priori on a du courant (je mesure régulièrement les deux batteries. Pour le moteur je suis souvent entre 12,4 et 13V, pour la batterie auxiliaire entre 11,85V (plus généralement 12V) et 12,3V. On soupçonnait le régulateur (entre les panneaux solaires et la batterie auxiliaire) de déconner, mais le gars qu’on a rencontré aujourd’hui nous a rassurés en nous expliquant que tant que la batterie auxiliaire est au dessus de 10V c’est qu’elle est OK. Quand on tourne le bouton, il passe de suite au vert, mais on n’entend pas les étincelles, ni le « Wouuuf » de l’allumage. et le plus bizarre, c’est que le voyant reste au vert.
      – j’ai cherché un peu sur le net. Ce lien recense les pannes et solutions possibles. On a tenté la soufflette il y’a quelques jours avec succès, et on pensait qu’on était OK. Mais quelques jours après, on a eu les mêmes symptômes. On a tenté à nouveau la soufflette, mais ça n’a rien changé. Il y’a peut être quelque chose qui gêne au niveau de l’allumeur. Ou alors, comme indiqué sur le lien précédent, un « résidu graisseux » ? mais là ça nous semble un peu compliqué à faire. Enfin, on n’a pas encore baissé les bras.

      – pour le frigo, il a parfaitement fonctionné pendant plusieurs jours, puis s’est mis à fonctionner par alternance au bout d’un moment (comme s’il n’avait plus assez de jus, alors qu’on était encore bons), puis enfin, plus rien. Je soupçonne le fusible – faut que je vérifie.

      merci d’essayer de nous aider en tout cas !!

  2. Toujours de belles images…

    Pour la neige, on a le phénomène ici en hiver avec la glace du lac (vous n’aviez pas vu ?) : ce sont des algues, ils les appellent le « sang des glaciers ». Je pense que c’est la même chose en Norvège !

    Et désolée de lire que vous galérez encore entre le frigo et boiler… j’en retoucherai un mot à Nono le bricolo ce week end !!

  3. Coucou,

    C’est vraiment trop sympa de vous suivre ! Superbes photos. Vive les voyages d’Eden et ses parents 🙂

    La couleur rose dans la neige doit venir d’une algue microscopique qui pousse dans la neige. (Chlamydomonas nivalis ? Merci Wikipedia).
    Ca pourrait aussi être du sel de déneigement mais ca semble trop loin de la route.

  4. C’est confirmé, vous avez beaucoup plus de neige sur la route 55 que nous il y a 2 ans…. Par contre…. C’est ragezant ces nuages, vous n’avez pas l’air d’avoir aperçu tous les glaciers qui vous entouraient au loin sur cette route.

    1. En fait si, on les a aperçu (je pense même les avoir sur quelques photos), mais c’est vrai qu’on aimerait bien que les nuages se lèvent un peu là !

  5. Vous croisez des voitures dans ces no mans land ???? Ca a l air complètement désert.

    courage pour les ennuis. Mon père pensait à la faiblesse de l alternateur pour recharger les batteries, je ne sais pas s il t en a parlé.

    bisous

    1. De temps en temps, oui (cf. Geiranger :D)
      Sinon, oui il m’avait parlé de l’alternateur. C’est une piste possible. Cela dit, la batterie secondaire ne descend jamais en dessous de 11,8V (la plupart du temps elle est entre 12V et 12,2V donc on pense qu’elle se recharge correctement…

  6. Et alors c’est bon les pâtés de norvégiens ?

    J’imagine que c’est pour varier du saumon et des sardines nan ?

    N’empêche, on en prend pleins les mirettes avec vos photos !

Laisser un commentaire