11 juillet 2015 – Breiborg – Odda – Voringfossen – Maurset

La nuit a été glaciale. On a couvert Eden avec ma veste, et nous on a mis deux couches de pyjama. Mais il faut croire que l’air frais de la montagne ça aide à dormir, parce qu’on a tous émergé que peu avant 9h.

On allume le boiler pour avoir de l’eau chaude, et là, c’est le drame. Il ne fonctionne pas à nouveau. Très bizarre cette histoire.

Bon, la bonne nouvelle c’est que le frigo fonctionne à 100%, et ne semble pas trop pomper la batterie. Affaire à suivre.

On a remarqué des traces de pattes qui semblent fraiches dans la neige.

IMG_5933
Est-ce que nous avons eu de la visite d’animaux pendant la nuit ? allez les spécialistes, c’est quel animal ?

Il fait encore frais ce matin (10° dans le camion au réveil), mais dès que le soleil se lève, la température remontre rapidement.

Notre emplacement au soleil
Notre emplacement au soleil
Vue depuis la fenêtre
Vue depuis la fenêtre

Juste avant de partir, on a la visite surprise d’un troupeau de moutons

IMG_5947
Eden veut les accueillir comme il se doit !
IMG_5949
On l’a rattrapée juste avant qu’elle n’embarque sur un des moutons
Le gros devant n’avait pas l’air commode
Le gros devant n’avait pas l’air commode
Ils sont passés juste entre moi et le camion
Ils sont passés juste entre moi et le camion
Bye bye les moutons !
Bye bye les moutons !

Vers 10h30 on lève le camp

Notre emplacement de la veille était au niveau de la p’tite colline au fond.
Notre emplacement de la veille était au niveau de la p’tite colline au fond.
La route descend rapidement dans la vallée
La route descend rapidement dans la vallée
Mais toujours autant de neige en haut
Mais toujours autant de neige en haut

On redescend dans la vallée jusqu’à Horda avant de remonter dans ce qui semble être une grande station de ski, puis de traverser la montagne dans deux tunnels de plus de 4km chacun.

En arrivant au croisement on prend la direction d’Odda, puis on tombe sur les chutes de Latefoss. On s’arrête pour prendre quelques photos.

Deux énormes chutes d’eau passent juste à côté de la route
Deux énormes chutes d’eau passent juste à côté de la route
ça mouille !
ça mouille !

On continue la route et on longe un joli lac juste avant d’arriver à Odda

Le lac
Le lac

En arrivant à Odda, il est presque 12h. Comme c’est une des rares « villes » du coin, on décide de faire tout ce qu’on peut ici.

On commence par une rapide vidange dans la station prévue pour (ils sont quand même over-équipés les norvégien pour tout ce qui concerne les camping-cars !). Puis on profite de la connexion wifi de l’office du tourisme pour envoyer l’article du jour. Ensuite on se trouve de quoi manger (un espèce de fast-food pas trop mauvais), puis enfin on décide d’acheter des collants pour la p’tite histoire de garder ses gambettes au chaud (en attendant de trouver une bouillotte – merci Jess).

La « grande rue » d’Odda.
La « grande rue » d’Odda.

Eden fait aussi ses courses…

On trouve aussi une aire de jeux pour la p’tite et elle s’éclate bien

Le tracteur, c’est son grand kiff
Le tracteur, c’est son grand kiff
Les échecs aussi, mais elle capte beaucoup moins
Les échecs aussi, mais elle capte beaucoup moins
Je crois qu’elle n’aime pas les noirs !
Je crois qu’elle n’aime pas les noirs !

Avant de partir d’Odda, on tente un nouveau coup de soufflette sur le boiler dans une station-service (les compresseurs pour faire la pression des pneus sont disponibles quasiment dans toutes les stations et gratuitement ici), mais cela ne fonctionne pas. On soupçonne un manque de patate au niveau de la batterie (peut être depuis que le frigo fonctionne à fond, il pompe plus…) ?

Tant pis, on ne va pas s’arrêter sur cet échec. On continue notre route et on quitte Odda vers 15h30. On prend la RV13 qui longe le Sorfjorden.

Le Sorfjorden
Le Sorfjorden

On traverse quelques jolis villages et villes à flanc de fjord.

Ainsi que des villages au noms douteux
Ainsi que des villages au noms douteux

A Kinsarvik on prend en stop deux autostoppeuses allemandes. Elles viennent de Cologne et vont jusqu’à Voss. Nous, on va plutôt dans la direction d’Eidfjord. On propose de les laisser avant la bifurcation vers le pont qui traverse le fjord en direction de Voss.

Juste avant d’arriver à cette fameuse bifurcation, on entre dans un tunnel. Et là on découvre que la bifurcation a lieu dans le tunnel. Ils ont construit un rond-point dans le tunnel ! Ils sont fous ces norvégiens !! Du coup on les dépose dans notre direction, et elles feront du stop pour rentrer à nouveau dans le tunnel et trouver quelqu’un qui va à Voss…

Il y’a une aire aménagée pour voir le pont sous tous les angles possibles. On s’y arrête pour se dégourdir les jambes et faire quelques photos.

IMG_6001
Il est immense ce pont

IMG_6008

IMG_6009

On passe rapidement à Eidfjord, juste pour faire quelques courses.

IMG_6014
Eidfjord
IMG_6015
De belles falaises
IMG_6017
à l’entrée du village, il y’a apparemment eu du « Yarn Bombing » (j’ai appris un mot, merci Julie !)

IMG_6018

IMG_6019

On fait des courses pour le soir (et on oublie que demain c’est dimanche et qu’on risque de galérer pour trouver une supérette d’ouverte – on verra bien, on tapera dans notre stock), puis on prend la route en direction des Voringfossen.

La route grime dur et il faut qu’on laisse passer les voitures à plusieurs reprises pour éviter de faire trop de bouchons. A un moment on entre dans un tunnel et Juju semble perdre les pédales

Mais qu’est-ce que c’est que ce délire ?
Mais qu’est-ce que c’est que ce délire ?

En fait le tunnelier s’est fait un kiff, et a creusé un tunnel en forme de tire-bouchon, on monte donc en tournant, directement à l’intérieur de la montagne ! Ils sont fous ces norvégiens !

Les chutes de Voringfossen sont très impressionnantes. Il s’agit de plusieurs chutes de plus de 180m de haut qui tombent du plateau pour se jeter dans le canyon. Plusieurs points de vue sont possibles. Il faut être rapide pour passer entre les flots de bus transportant des touristes pour profiter pleinement de l’endroit et éviter l’effet Disneyland.

IMG_6026
depuis la route
IMG_6031
avec la 2ème chute
IMG_6041
vue sur le canyon depuis l’hôtel

IMG_6046

Il est déjà l’heure de chercher un emplacement pour ce soir. La route continue de grimper après les chutes de Voringfossen. On s’arrête à côté d’un passage où la rivière passe de calme à rapide.

notre emplacement de ce soir
notre emplacement de ce soir
vue depuis le camion
vue depuis le camion

Notre présence attire certains automobilistes pendant qu’il y’a quelque chose à voir ici. Certains s’arrêtent, contournent le camion et tentent de s’approcher de l’eau avant de s’apercevoir qu’en dehors de notre emplacement (sur des cailloux), on s’enfonce rapidement dans la boue. On a vu un jeune couple s’enfoncer assez profond jusqu’à la rivière. Au retour, la fille a demandé à son mec de la porter 😀

Enfin, tout ça n’empêche pas Eden de dormir.

petit aperçu de son espace au-dessus de la cabine de pilotage
petit aperçu de son espace au-dessus de la cabine de pilotage

7 réponses

  1. Ah bah je découvre aussi le yarn bombing 🙂 Jamais entendu ça avant !

    Impressionnantes cascades…

    J’espère que vous aurez un peu moins froid quand même. Trop chou la puce qui dort 🙂

  2. Ouhlala!!! je vois que le froid de l’hiver Chablaisien ne vous suffit pas, vous en voulez aussi l’été !!!! Frais l’été là bas…..mais quel paysages….Bravo au photographe. Eden et ses nombreux copains, trop mignonne, et les parcs pour enfants ont l’air vraiment sympa. Grosses bises à Eden et bonne continuation.

  3. Ah oui, le rond-point dans le tunnel, je l’avais oublié celui-ci. Et les chutes de Voringsfossen!

    Bon les traces dans la neige, je parie pour un loup-garou. Ou un ours. Bref, un truc qui va vous manger tout crus.

Laisser un commentaire