7 juillet 2015 – Rjukan – Brokke

La nuit a été plus difficile que prévu. Il y a eu du vent très violent pendant toute la nuit, et même avec les béquilles on sentait le camion tanguer par moment. Sans compter qu’on a probablement été un peu optimistes sur la fréquentation de la route. Il y’avait quand même du monde… Bref, ce matin on était bien contents qu’Eden fasse une grasse matinée jusqu’à 8h30.

Le temps de nous préparer et nous voilà partis pour une des attractions phares de Rjukan, le Krossbanen. Il s’agit d’un téléphérique construit en 1928 par le patron de la Norsk Hydro qui souhaitait que ses employés puissent profiter du soleil pendant les longs mois d’hiver. Rjukan est en effet située dans une vallée très encaissée, et le soleil n’y pénètre que pendant les mois d’été. A l’origine il a voulu construire un miroir qui renvoie la lumière du soleil sur Rjukan, mais son entreprise n’a pas réussi (ce n’est que 100 ans plus tard, en 2013, que cet exploit a été réalisé – depuis tous les hivers 3 grands miroirs renvoient la lumière du soleil sur la place centrale de la ville de Rjukan). Bref, le téléphérique est le plus vieux encore en service en Europe.

IMG_5438

IMG_5420

IMG_5433

IMG_5437

IMG_5439

Une fois arrivés en haut, nous avons une magnifique vue sur la ville de Rjukan ainsi que sur le mont Gausta.

IMG_5323

IMG_5327

IMG_5330

IMG_5331

Ayant cette fois prévu nos chaussures de rando et un coupe-vent, nous nous engageons sur une randonnée intitulée « Solstien » qui doit nous permettre de faire une boucle de 4,5km dans la montagne, et d’avoir ainsi un aperçu de la Hardangervidda, un immense plateau inaccessible en voiture dans lequel vivraient quelques 10’000 rennes en liberté. Le parcours est faisable même pour des gens peu entrainés comme nous. Le chemin est très bien balisé et aménagé avec des pierres pour faciliter la marche. M’enfin avec la p’tite dans le dos c’est quand même sportif par moments. Nous n’avons malheureusement croisé aucun renne.

IMG_5334
Et c’est parti pour la rando
IMG_5336
Sympa les commentaires sur la flore. Dommage que tout soit en Norvégien…
IMG_5339
Un campement avec tout le matos pour faire un méchoui d’enfer !
IMG_5340
Ainsi que des moto-neige à proximité, en cas de besoin…
IMG_5342
Le chemin très bien aménagé
IMG_5346
Le mont Gausta

IMG_5349

IMG_5352

IMG_5384
Reflets…

IMG_5387

IMG_5388

IMG_5398

IMG_5403
De la neige par endroits…
IMG_5406
Eden épuisée par cette longue marche…

Beaucoup de fleurs dans le coin également.

IMG_5408

IMG_5409

IMG_5410

IMG_5411

IMG_5413

IMG_5446

IMG_5453

IMG_5454

IMG_5455

IMG_5456

Nous redescendons également par le téléphérique (il existe un chemin qui descend avec 19 virages en lacets, mais on ne le sent pas…)

IMG_5418

IMG_5434

IMG_5440

En redescendant, nous passons rapidement au Kiwi du coin (le supermarché) pour acheter de quoi picniquer le midi, puis nous prenons la route en direction de Dalen, à l’ouest.

La route nous fait passer par des coins magnifiques, alternant montagnes enneigées, lacs, forêts, cascades.

IMG_5444

IMG_5445

D’après le Lonely, il y’aurait des castors qui construiraient des barrages dans les rivières / lacs du coin. L’office du tourisme d’évoque pas ce point. On trouve simplement des possibilités pour remonter les canaux du Telemark en bateau (avec 19 écluses), puis redescendre à vélo. Ce n’est pas vraiment dans notre timing donc on passe notre tour.

On profite quand même des installations de la ville (en particulier de ses terrains de jeux pour enfants) pour que la p’tite se dégourdisse les jambes.

IMG_5448
Des maisons marrantes à Dalen
IMG_5449
La station-service fait très « old-school »
IMG_5451
Si quelqu’un veut aller bosser chez Starcraft, c’est par ici…
Notre emplacement à Dalen, sur le parking de l'école
Notre emplacement à Dalen, sur le parking de l’école
Une drôle de limousine
Une drôle de limousine

Nous reprenons ensuite la route, cette fois en direction de Stavanger (qu’on n’atteindra probablement pas aujourd’hui compte tenu de notre vitesse de croisière en montée – 20km/h). Nous gravissons (lentement) le plateau d’Urdenosi par une magnifique route secondaire et sommes rattrapés par la pluie et les nuages. Avec la neige au fond, le paysage est très alpin.

Quelques photos prises sur la route.

IMG_5458

IMG_5465

IMG_5467

IMG_5469

IMG_5473

IMG_5476

IMG_5479

Sans parler des moutons que nous rencontrons pour la première fois (spéciale dédicace à Aurore).

Puis nous redescendons à Rygnestad pour rejoindre la route principale sur quelques kilomètres avant de bifurquer à nouveau sur une route secondaire et de nous arrêter sur un immense parking au bord de la rivière, à Brokke, qui semble être une station de ski. Il y’a une immense falaise derrière nous mais qui est rapidement cachée par les nuages. On est au milieu de nulle part. Il semble qu’il n’y aura pas de wifi ce soir (surtout qu’il pleut…)

Sinon du côté du matériel :

  • nous avons laissé tourner le frigo toute la journée. Il semble garder une température constante de 6°C malgré ses arrêts intempestifs. A suivre.
  • La mauvaise nouvelle de la soirée, c’est le chauffe-eau qui semble ne plus fonctionner. On a bien du gaz, mais même après avoir attendu 30 minutes à fond, l’eau est froide. On potasse le manuel pour savoir ce qui a bien pu se passer.

Enfin, quelques points d’étonnement sur la Norvège :

  • Les voitures ont des plaques d’immatriculation soit blanches, soit vertes. On n’a pas encore compris la différence
  • On voit un peu partout des petites maisons sur pilotis. On dirait des granges, mais on n’est pas certains.
  • Le prix du gasoil est assez étonnant. C’est soit autour de 11,40Kr (soit environ 1,25 – presque comme chez nous), soit autour de 14kr (soit 1,55€ environ) ce qui est carrément plus cher. Ce qui est bizarre, c’est qu’il n’y a presque jamais rien entre les deux…

10 réponses

  1. encore de vraies jolies photos aujourd hui!!! 🙂

    c’est un truma que vous avez ou un chauffe eau à part du chauffage? on commence à connaître le notre par coeur, en particulier le fait qu’il ne fonctionne pas lorsqu’il n’y a pas assez de gaz qui arrive! on avait beau démonter redémonter on ne comprenait pas que ça ne fonctionne pas et c’était le tuyau qui était légèrement pincé à un endroit!

    pour le gasoil on avait entendu dire que les tarifs des carburants pouvaient changer dans l’heure, ce qui expliquait une si grande différence entre deux stations à 50km l une de l autre! certaines villes appliquaient d ailleurs une taxe supplémentaire sur le gasoil ce qui le rendait encore plus cher! mais cela a peut etre changé depuis…

     

    1. Merci pour le tuyau (sans aucun jeu de mot…). On a regardé et le tuyau n’est pas pincé.
      Mais on a des news fraiches de ce matin. à suivre dans l’article de ce soir.

  2. Rhaaa mais quelle angoisse cette ville mega encaissée !! Bravo pour la balade, effectivement c’est dommage de ne pas avoir traduit les panneaux en anglais… Jolie flore en tout cas, très ressemblant à ce qu’on trouve ici !

    Ah et super fan de la puce qui chante « hi-ya-hi-ya-hoo », Mélyne était morte de rire 🙂

    Je croise les doigts pour que le frigo continue à carburer, et que vous arriviez à régler le souci d’eau chaude…

  3. L endroit est surprenant : doudoune et kway en montagne, tee shirt pour la petite en bas. Dans tous les cas, toujours autant de superbes photos.

    bonne continuation a vous

Laisser un commentaire