6 juillet 2015 – Oslo – Heddal – Rjuken

Note avant de commencer, une photo de notre emplacement depuis 3 jours. Pour Raph : comme il n’y a aucune place tracée au sol, on ne « déborde » pas…

Photos prise à 23:30, sans trucages
Photos prise à 23:30, sans trucages

Le temps a soudainement changé cette nuit. On a senti les premiers rafraichissements dès hier soir, mais c’est réellement ce matin (vers 5h) qu’on a reçu notre première grosse pluie.

On démarre la journée avec un objectif simple mais ambitieux : en finir avec notre problème de frigo. Grâce aux conseils de JP, on sait ce qu’on doit faire pour le faire tourner.

Direction « Torshov », un équivalent de Norauto / Feuvert version Norvégienne. Le magasin est situé dans une zone commerciale pas trop loin de notre emplacement de la nuit. On achète le kit du parfait frigo bien : cable de 4mm², porte-fusible en ligne, fusibles, cosses, prise 12V mâle et femelle. On monte tout ça sur le parking de Torshov, histoire de pouvoir y retourner en cas de souci (et on a bien fait, on a eu quelques questions en cours de route… je vous les épargne pour éviter de passer pour des trop gros n00bs…).

Bref, à 11h le frigo est connecté et semble fonctionner. Plus tard dans la journée on s’apercevra qu’il fonctionne mieux qu’avant, mais que c’est pas encore ça (le système de protection de la batterie semble encore faire des siennes alors que la batterie est bien chargée). Bon, il semble quand même qu’on arrive à atteindre 10°, ce qui n’est pas rien, mais pas encore assez pour du beurre ou de la viande par exemple. On a d’autres tests à effectuer sur les conseils de JP. On vous tient au courant (on sent bien que ce sujet vous tient autant à cœur qu’à nous – merci de votre soutien).

On quitte (enfin) Oslo en direction de l’ouest. En passant par Drammen on aperçoit (mais trop tard) une station-service avec possibilité de vidanger pour les camping-cars. On fait demi-tour à la prochaine sortie et au bout de quelques vas-et-viens on arrive à revenir sur nos pas et trouver le point de vidange. Poupoussy fait la vidange de la cassette des WC quand soudain j’entends « eh meeeeeeeeeeeerde ». Elle a vidangé le contenu de la cassette, mais aussi le bouchon de la cassette. Pour le coup, on est un peu dans la merde… comment faire si plus de toilettes ? Pas de panique : en faisant nos vas-et-viens pour trouver la station, on est passé devant un magasin de camping-car et de caravanes. Ils doivent bien avoir ce genre d’objets en stock. On s’y rend et effectivement, ils l’ont. Bingo. Ce sera donc une boulette à « seulement » 69 couronnes danoises (environ 8€). Ça va, on a vu pire comme connerie.

Avec toutes nos aventures, il est déjà 13h et le p’tit monstre derrière commence à s’impatienter. On mange donc dans une petite cafétéria au bord de l’autoroute (avec jeu pour enfants, wifi gratuit…).

Ça y’est, on peut enfin continue. Le temps est gris, avec alternance de pluie (et même quelques secondes de grêle), de nuages et de quelques rayons de soleil.

IMG_5261
Une jolie cascade sur la route

Direction Heddal où se trouve la plus grande église en bois debout de Norvège.

La route est magnifique et passe dans de belles forets.

Extrait du Lonely : « Les églises en bois debout sont sans conteste le plus célèbre apport Norvégien à l’architecture. Fruits d’une imagination apparemment fantasque, elles s’adaptent parfaitement aux conditions locales. Apparus à la fin de l’ère Viking et grandement restaurés, ces sanctuaires travaillés figurent parmi les plus anciens édifices en bois de la planète. […]. Sur les 500 – 600 églises en bois debout qui existaient autrefois, il n’en reste que 28, et seules 20 ont conservé la plupart de leurs éléments d’origine ».

L’église en bois debout de Heddal est effectivement impressionnante de par son architecture si particulière. Elle est située au milieu d’un cimetière.

IMG_5263

IMG_5270

IMG_5275

IMG_5284

IMG_5287
oui, on lui a attaché les cheveux

Pendant que je prends des photos un gars fait voler un drone avec une go pro autour de l’édifice. C’est probablement une nouvelle manière de garder des souvenirs des endroits visités, de prendre des photos / vidéos depuis des points de vue différents et impossibles autrement. Cela dit, je me pose quand même des questions. J’avais fini de faire mes photos avant qu’il ne commence, mais si j’étais venu 5 minutes plus tard, cela m’aurait bien emmerdé quand même d’avoir son drôle dans mon champ de vision. Sans compter que si demain on est 20 à venir chacun avec notre drone, ça va faire un beau bordel. Vous en pensez quoi, vous ? Je fais mon rabat-joie / mon vieux con ?

Petit arrêt express dans une supérette pour acheter des bouteilles d’eau pour la p’tite. J’arrive à la caisse et le doute m’habite. Je demande quand même à la caissière si j’ai bien pris des bouteilles d’eau non gazeuse. Elle regarde mes bouteilles et me dit que c’est bien de l’eau gazeuse. Ouf, sauvé. Je retourne les poser dans leur rayon et prend une autre marque qui me semble être de la non gazeuse. La queue devant la caissière qui m’a sauvé étant longue, je passe dans une autre file et (peut être trop) sûr de mon coup, ne demande rien à la caissière. Résultat des courses : on a 6 bouteilles d’eau gazeuse supplémentaires !! c’est la p’tite qui va être ravie d’avoir son bibi à l’eau gazeuse 😀

Au supermarché suivant j’achète une bonbonne de 5L d’eau plate (cette fois c’est la bonne) !

La suite de notre journée (il est déjà 17h) se passe sur la route. J’avais repéré une route qui semble magnifique entre Heddal et Rjuken, en passant par Tuddal. Cette route a dépassé toutes nos espérances. D’abord une sympathique montée dans la foret, des petits lacs de part et d’autres (même des « lacs en construction », avec tractopelle & consors), puis la traversée de Tuddal. Puis c’est là que les choses sérieuses commencent. La montée après Tuddal est carrément raide. Si je fais hurler le moteur on peut monter à 40km/h, mais sinon entre 20km/h et 30km/h ça suffit largement. Mais ça permet d’apprécier le paysage, et il est incroyable. On dépasse rapidement la limite des arbres, et on découvre un paysage recouvert d’une espèce de toundra.

Devant nous une immense montagne qu’on devine mais dont on ne voit pas le sommet, caché par d’épais nuages. Il s’agit du Gaustatoppen qui culmine à plus de 1’800m d’altitude. On longera ce dernier en ayant à nos pieds des plaques de neige qui n’ont pas encore fondu, des lacs magnifiques, et des paysages à couper le souffle.

On s’arrête à plusieurs reprises pour faire des photos. La température est glaciale et le vent souffle très fort.

IMG_5295
des p’tites maisons dans la montée
IMG_5298
ça grimpe sec!
IMG_5300
paysage incroyable

IMG_5302

IMG_5303
Le début du Gaustatoppen

IMG_5305

IMG_5307

IMG_5310

IMG_5312

IMG_5314
Un refuge. On a vu deux filles y aller à pied. Moi quand je suis sorti pour faire des photos, j’ai failli mourir frigorifié

La redescente du côté de Rjuken est elle aussi impressionnante, avec ses virages en lacets et de nombreuses cascades tout au long du parcours.

IMG_5316
cascade
IMG_5317
Maisons isolées
IMG_5318
La route qui descend

IMG_5319

IMG_5321
En lacets
IMG_5322
Cascade en arrivant en bas. OK, j’essaierai de la prendre sans les fils électriques demain. Mais elle était impressionnante. Et la route passe juste à côté !

En arrivant à Rjuken (prononcer un peu comme la fin de Shoryuken – comprendra qui pourra) on découvre une petite ville au fond d’une vallée encaissée, avec de belles maisons en bois. On s’arrête sur un parking au bord de la route et de la rivière. On va voir demain ce qu’on peut faire dans le coin…

Au fait, on ne vous a pas montré notre super système pour faire sécher le linge :

IMG_4842

Le seul problème, c’est qu’il faut décider à l’avance si on veut faire sécher le linge ou faire caca… et comme il fait humide en ce moment, ça fait un moment qu’il essaie de sécher, le linge… et que du coup on ne fait pas… enfin bref. Bonne nuit.

12 réponses

  1. Au moins avec la photo du parking faite à l’iPhone, on a les coordonnées GPS donc on situe bien maintenant 😀

     

    Ah les paysages, ça commence à être vraiment superbe… on n’était pas passé par cette route là, mais ça me rappelle des bons souvenirs. Et euh… on sent bien la vitesse sur la vidéo de la montée 😀

    Profitez bien et ouvrez grand les yeux 😉

  2. Ah mais vous nous faites rêver de fraîcheur là !!!

    Incroyables ces paysages, vraiment de chouettes photos 🙂

    Bon, et sinon ces derniers réglages de frigo ? Vous pouvez enfin y mettre de la viande et du beurre ?

    1. Alors, en fait pour le moment on n’a rien changé et ça semble aller pas trop mal. On a atteint 6° tout a l’heure. On va voir sur la durée ce que ça donne

      1. 6°C dans le frigo, ça ne serait pas la température extérieure par hasard ? En fait, vous montez le frigo à l’envers, avec la porte coté extérieur est c’est tout bon 😮

      2. Ah mais c’est cool ça !! Je croise les doigts pour que ça dure ! Pour nous petite virée à Pontarlier aujourd’hui, 39°C…. vous êtes bien là bas !!

  3. Haha le bib à l’eau gazeuse! 😀

    Au fait, je suis surprise que vous n’ayez pas encore croisé de moutons faisant la sieste, nonchalamment allongés au beau milieu de la route ?…

  4. Ahhh de la neige, du frais qu’elle chance!!! Trop belle l’église en bois et ces paysages…. Magnifiques. Grosses bises à Eden et bonne route les aventuriers.

  5. RHaaa l’eau gazeuse, on n y est pas arrivé, et tout le monde nous disait que l’eau du robinet est très bonne c’est pour ça qu’il y en a peu dans les magasins et avec leurs bouteilles plastiques à la style badoit, pas facile de les différencier!!

    +1 avec toi au sujet des drônes! 😉

    pour le séchage du linge, je compatis, c’est toujours une galère, dans n’importe quel camion!!

    j’ai adoré vos photos de la stavkirke! 😉

    à demain! 🙂

Laisser un commentaire