29 juin 2015 – Speyer – Frankfurt – Hann Munden

Voilà, les festivités étant à présent derrière nous, c’est aujourd’hui qu’on commence véritablement notre trip nordique. Et on attaque par un « gros morceau », puisque nous avons 3 jours pour traverser l’Allemagne et attraper un Ferry à Hirtshals, à la pointe nord du Danemark. Ces ferries étant apparemment assez remplis, surtout l’été, il vaut mieux réserver à l’avance. Et les billets étant non échangeables, non remboursables (comme ceux de nos amis de la SNCF), nous avons pris nos dispositions. On a estimé qu’il nous faudrait 3 jours pour faire 1150km (entre la frontière Franco-allemande et Hirtshals), même avec le gros camion qui n’avance pas vite, et même avec la p’tite qui risque de nous ralentir un peu.

On se réveille donc à l’aube (vers 8h), puis après une rapide douche et un p’tit dej on quitte notre emplacement qui s’est finalement avéré assez calme et paisible (si ce n’est quelques jacky en voiture tunées qui se sont fait une rencontre sur cette route à l’écart, ainsi que le réveil par les moteurs des grosses péniches qui font pas mal de bruit – surtout ceux qui remontent le courant).

En partant on peut observer les installations impressionnantes pour sortir les péniches de l’eau pour les réparations.

IMG_4853

En ressortant Speyer un Boeing 747 attire notre regard. A la différence des autres avions de ce genre qu’on a l’habitude de croiser, il n’est ni sur le tarmac d’un aéroport, ni dans le ciel, mais accroché sur des espèces d’échafaudages, en hauteur. On s’approche et on comprend qu’il s’agit en fait du musée des techniques de Speyer, apparemment bien orienté sur les moyens de transports (on y voit à travers les grilles des avions de chasse russes, des camions, bateaux, grues, tracteurs, vieilles voitures…)

IMG_4854

Nous voilà donc partis avec un premier arrêt prévu à Frankfurt. En effet, après la discussion d’hier avec JPP, j’étais convaincu qu’il fallait changer le frigo. J’avais repéré 2 magasins qui auraient pu nous aider. On a commencé par « Fritz Berger », un magasin dans une grande zone commerciale de Frankfurt. Le magasin est un vrai repaire pour tout ce qui concerne le camping. 2 étages remplis de matériel. Le rayon frigo est plutôt bien rempli, mais ils n’ont malheureusement que des modèles avec la porte sur le dessus (plutôt prévus pour les tentes, j’imagine), alors que nous on cherche un modèle à encastrer avec la porte sur le devant. On leur demande s’ils connaissent d’autres magasins où on pourrait trouver ce modèle, et ils nous envoient à « Globetrotter ». Nous nous y rendons (3km) et découvrons un espèce de Galeries Lafayette dédié au camping / sport / randonnée. Par contre, très peu de frigos, et encore moins des modèles à encastrer.

Le point positif chez Globetrotter, c’est qu’au sous-sol, on peut faire un baptême de plongée en sous-marin !!

On décide finalement de tenter le 2ème magasin que j’avais repéré la veille. Il s’agit de Reimo, qui est un constructeur de camping-cars et qui fait aussi accessoiriste. On s’y rend malgré le fait que ce n’était pas vraiment sur notre route (une 20aine de km de détour). En arrivant on comprend qu’on est vraiment au bon endroit. Il y’a tout ce qu’il faut pour aménager / réparer un camping-car. Plein de modèles de frigo à compression de toutes les tailles. Je commence à discuter avec le vendeur pour savoir s’ils peuvent m’aider à l’installer. Il y a un atelier attenant au magasin. Le vendeur s’y rend et revient en me disant que les gars sont overbookés, et qu’ils ne pourront pas m’aider. Je décide alors d’essayer de démonter le frigo par mes propres moyens. Si j’y arrive, je pourrai facilement installer le frigo à compression (juste 2 câbles à brancher).

Bref, je démonte le cache porte, le tableau de commande, les panneaux à l’arrière ainsi que quelques premières vis de fixation. J’essaie de trouver où se trouvent les vis pour défaire le frigo de son emplacement mais ne parviens pas à les trouver. Etant garé juste à l’entrée de l’atelier, je demande à un des gars (qui était en train de monter un superbe Volkswagen T5 Westfalia) s’il pouvait me filer un coup de main, juste me dire comment démonter µ#&/§$ ce frigo. Il me répond qu’il ne peut pas, il est trop occupé, trop de camping-car à préparer…

J’insiste un peu, lui demande s’il n’a pas un ami qui pourrait nous dépanner. Il appelle quelqu’un mais ce dernier est overbooké lui aussi. Pendant qu’il passe son coup de fil, il rentre finalement dans le camion et commence à regarder. Puis lorsqu’il raccroche, il commence à nous poser des questions sur les problèmes que nous avons. Le gars est finalement super sympa et reste avec nous presque 1h à essayer de comprendre d’où vient le problème. Il fait des tests, prend des mesures, pour finalement nous conseiller une alternative à laquelle nous n’avions pas pensé : plutôt que d’acheter un nouveau frigo à compression, il nous conseille d’installer un système qui permet de rouler avec le gaz allumé. Ce qui permet d’alimenter le frigo au gaz en continu. Ça a l’air intéressant jusqu’au moment où je lui demande l’autonomie du frigo avec un tel système. Et là il m’annonce « environ 1 semaine ». Sachant qu’on part 2 mois et qu’on n’est pas sûrs de pouvoir remplir nos bouteilles en cours de route, ça devient assez contraignant. Il nous propose alors une autre solution. D’après-lui ce n’est pas le frigo qui est en cause, mais notre utilisation. Il nous conseille de démarrer notre frigo au gaz ce soir en arrivant à notre emplacement. De le faire tourner toute la nuit au gaz pour qu’il soit bien froid. Puis ensuite demain matin, quand on commence à rouler, de le basculer sur le 12V de telle sorte que le 12V ne serve qu’à maintenir le frigo en température. Ça nous semble tenir la route, d’autant que le gars a vérifié nos batteries et que d’après-lui elles sont OK. Bref, on se dit que ça se tente. De toute façon il est déjà 16h et on n’a pas fait un quart de la route qu’on avait prévu pour la journée. On remonte donc le frigo, puis les gars nous dépoussièrent l’arrière notamment pour que l’allumage au gaz se fasse correctement, et on part comme ça.

Un grand merci à l’équipe de Reimo pour leur professionnalisme et leur dévouement, alors qu’ils étaient déjà bien bookés ! Si vous êtes coincés près de Frankfurt, passez les voir !

pour info, ça se passe ici :

Reimo Camping Megastore
Boschring 10
63329 Egelsbach

Au bout d’une heure 30 de route, on s’arrête pour faire le plein. Et là, première alerte : l’escalier (électrique) pour descendre du camion ne fonctionne pas. Bizarre. Que se passe-t-il ? Tout allait bien tout à l’heure pourtant quand on a fait les tests avec les gars de chez Reimo. Bon, ce n’est pas le moment de vérifier, on regardera ce soir en nous arrêtant. On continue encore une bonne heure, puis on commence à chercher un endroit pour la nuit. On trouve une « aire de camping-car » avec borne électrique et point d’eau, mais l’idée d’être à 50cm d’autres camping-cars ne nous fait pas rêver plus que ça. On sort donc du village de Hann Munden (fort sympathique au demeurant), et en faisant 2 km on trouve une sympathique prairie au bord d’un champ, d’une petite forêt et d’une rivière qui nous semble parfaite pour passer la nuit. On entend un Coucou pendant que le soleil se couche.

IMG_4857

IMG_4863

En nous arrêtant je tente de faire marcher quelques appareils électriques : lumière -> ne fonctionne pas. Escalier -> ne fonctionne pas. Mais que se passe-t-il donc ? Ah tient, le bouton du frigo est resté sur 12V depuis nos tests chez Reimo ! Bon, donc c’est confirmé : même quand on roule le frigo bouffe complètement la batterie (on est à 11,2V sur une des batteries, et à 12,5 sur l’autre). Bref, les gars de chez Reimo étaient très sympa et certainement très compétents, mais je suis à présent convaincu que notre frigo a un gros souci et que ce n’est pas un problème d’utilisation…

Le souci c’est qu’il nous reste 820km à faire en 2 jours pour être à l’heure au ferry. Il y’a probablement des magasins sur notre route (je vois qu’on doit passer près de Hanovre et Hamburg – 2 grandes villes), mais on ne pourra certainement pas nous arrêter trop longtemps. Il va falloir trouver un accessoiriste qui accepte de nous aider pour démonter l’ancien frigo (j’y étais presque parvenu – le gars de chez Reimo m’avait montré les vis à défaire et à la fin il ne me restait plus que le gaz à débrancher, mais l’espace est très étroit et je n’ai pas les bons outils (ma clef plate ne passe presque pas, et la pince non plus)), puis à remonter le nouveau…

La bonne nouvelle, c’est que nos panneaux solaires font bien leur job et que quelques minutes après avoir arrêté le frigo, tout est revenu à la normale (en tout cas, la lumière fonctionne, l’escalier aussi, la pompe à eau aussi…)

à suivre !

5 réponses

  1. Ca fait trop du bien de vous savoir et vous lire sur la route !

    Ca nous redonne (encore +) envie de repartir nous aussi !!!

    Une supère alternative pour ton frigo, qui comme tous les frigos trimixtes fonctionne très mal en 12v : tu achètes un transfo 12v-220v de 500 ou 600 watt (ça se trouve pas cher maintenant !) et quand vous roulez tu fais fonctionner en 220 via la batterie.

    Ca te permets aussi de recharger ordi, tel etc facilement (pour un ordi portable même pas besoin que le moteur tourne pour laisser brancher pendant des heures !).

    Faut juste pas oublier de repasser au gaz quand tu coupes le moteur, mais normalement le transfo se coupe lui-même dès que la tension baisse.

    A part ça en fonction gaz 24/24 ça dure bien plus d’une semaine : au maroc on faisait le mois sans pb !!!

    Bises, profitez, votre itinéraire fait rêver et on en retrouvera un jour les traces !!!

    victor

  2. J’ai bien ri en voyant la chute de la vidéo du sous-marin !

     

    Ce frigo, j’ai la vague impression que ce n’est pas fini et qu’on va en entendre parler pendant un moment…. aller courage 😉

Laisser un commentaire