Oldenburg – quelque part aux Pays-Bas

Ce matin, nous nous levons de bonne heure (8h) pour arriver à choper le p’tit dej (de 8h à 9h qu’elle a dit la dame…). Sachant que les allemands ne déconnent pas avec l’heure, on y va à 8h30 histoire d’être sûrs d’avoir de quoi manger…
Heureusement tout est encore là.

IMG_1842
C’est l’heure du départ…
Nous partons après avoir tout rangé dans la voiture (remarque, on devient des chefs dans la stratégie du rangement des affaires dans le coffre… rien ne dépasse, tout rentre au poil).
Nous prenons d’abord l’autoroute allemande, vers l’ouest. Il nous faut faire environ 90km avant de prendre des petites routes, au nord des Pays-Bas. Sur l’autoroute, le soleil est là, le ciel est plus ou moins dégagé (comprendre: il ne pleut pas), et la circulation n’est pas très dense, ce qui me permet de vérifier que la voiture ne dépassera décidément pas les 210km/h, avec 4 passagers et le coffre plein.

La preuve en vidéo…
Nous traversons la frontière Allemagne/Pays-Bas avec un simple panneau (on est habitués maintenant…). Quelques kilomètres plus loin, on sort de l’autoroute, et on se dirige vers la cote nord de la Hollande. Nous arrivons sur un polder, et sommes tout étonnés de voir ce monstre de béton que les hollandais on coulé là…
Ces digues immenses créent des zones habitables de centaines de kilomètres carrés. Elles forment un monticule où se trouvent une route, un chemin pour les vélos, et souvent la pente est recouverte de gazon vert, où des moutons paissent paisiblement. Nous nous arrêtons une première fois pour regarder ce paysage extraordinaire, nous balader sur la digue, et voir un kite-surfer essayer de faire voler sa voile sans succès. Nous rencontrons une première fois des brebis sur cette digue. Enfermées dans leur pré, elles n’ont pas l’air de prêter beaucoup attention à notre présence.

IMG_1847
L’immense polder…vu d’en haut
 

IMG_1853
Et d’en bas…
 

IMG_1856
Poupoussy dans ce paysage insolite…
 

IMG_1872
Black or White 🙂
 

IMG_1880
Mêêêêêêêêê… il n’y a pas de mais!
 

IMG_1892
Oula, ça me gratte, là…
 

IMG_1905
De l’autre côté de la digue…
 

IMG_1910
L’escalier qui mène au sommet…
 

IMG_1916
Kite surf prise 1: Ouais, vazy, c’est bon, tu l’as…
 

IMG_1918
Kite surf prise 2: Ouais Gérard, t’es trop fort…
 

IMG_1919
Kite surf prise 3: mais qu’est ce que tu fous Gérard ? t’as tout niké, la…
 

IMG_1920
Kite surf prise 4: Bon, revient maintenant Gérard… on va rater inspecteur Derrick…
 

IMG_1921
Attention, ça mouille…
 

IMG_1922
Petit bout de ciel bleu…
On continue sur la route qui longe la digue. On traverse des villages aussi pittoresques les uns que les autres. Les maisons sont magnifiques, en brique, avec d’immenses fenêtres qui éclairent l’intérieur d’une belle lumière naturelle. Parfois les villages s’étendent le long de la route, sur plusieurs kilomètres…
Le reste du paysage est incroyablement plat. Le seul relief est celui de la digue.

IMG_1923
Un des nombreux moulins rencontrés…
 

IMG_1930
Sans les moutons…
 

IMG_1945
Un élevage de bambis…
 

IMG_1949
Les maisons des villages possèdent d’énormes fenêtres qui permettent de capter un maximum de lumière du jour…
Nous nous arrêtons pour manger le midi dans un petit snack local, au bord de la route, sur un des villages qui longe la digue. Nous essayons de nous faire comprendre par le maître de maison. Nous goûtons aux spécialités locales, fricadelen (comme les fricadelles belges), soupe, et autres mets locaux…
Le tout est accompagné par des milk-shakes au fruits, et une glace pour terminer.

IMG_1952
Voila comment se présentent les villages ici: des maisons le long de la route, et rien d’autre… côté gauche…
 

IMG_1950
Et côté droit (notre snack ici)…
 

IMG_1953
A table…
 

IMG_1955
C’est que ça cogne par ici…
Nous repartons, et longeons toujours cette digue, quand tout à coup, nous nous rendons compte que rien ne nous sépare des moutons.
En effet, la zone est entourée de grilles, et une grille au sol empêche les bêtes de sortir de leur enclos, mais les voitures peuvent passer dessus. On est donc là à rouler en plein milieu des moutons… assez marrant comme sensation… Parfois, il faut presque s’arrêter pour laisser passer les bêtes, et elles n’ont pas franchement l’air de vouloir dégager…

IMG_1958
Poupoussy et les moutons…
 

IMG_1959
Laissez passer s’il vous plait!
 

IMG_1962
Est ce que tu pourrais dégager, s’il te plait… c’est à dire que tu es « légèrement » en plein milieu de la route…
 

IMG_1967
Ça doit avoir un rapport avec les moutons, mais je saurais pas dire quoi…
 

IMG_1970
Pardon, pardon, pardon, s’il vous plait, pardon…
 

IMG_1974
Le gars a dû sortir de la voiture pour dégager les récalcitrants…
 

IMG_1977
Allez, laissez nous passer maintenant!
 

IMG_1979
Bêêêêêêêêê
Plus tard, nous passons sur l’immense polder qui a été construit au nord d’Amsterdam. Cette digue fait 30km de long, et est censée protéger les Pays Bas en cas de tempête violente. 30km de digue, c’est incroyablement long. On s’arrête sur une aire de parking sur cette digue pour admirer le paysage.

IMG_1987
Tout ceci est artificiel!
 

IMG_1998
Un champ d’éoliennes…
En revenant sur la terre ferme, nous décidons de commencer à chercher un petit camping pour la nuit. Le premier que nous trouvons, après quelques kilomètres ne nous propose qu’un emplacement assez moisi: tout mouillé, sans herbe (que de la boue)… bref, c’est pas le pied.
Nous continuons et en trouvons un deuxième, mais celui la ne fait pas de camping avec tentes, uniquement des caravanes… Finalement, le 3ème essai est le bon. Un très grand camping **** avec toutes les commodités juste à côté de notre emplacement.
Nous nous installons, et repartons faire les courses au supermarché du coin. Le centre commercial dans lequel se trouve le supermarché est désert. Seul le supermarché est ouvert.

IMG_5467
Le fameux supermarché…
 

IMG_5468
On est seuls dans cette ville…
Nous faisons quelques courses pour le soir et le lendemain (dont une bouteille de vin blanc soit disant « doux »… c’était la pire bouteille de ma vie… pire que le vin des soirées étudiantes… ça devait être une cuvée 2007 au moins! ;). La caisse est automatique. Chacun présente ses articles devant le lecteur laser, puis les met sur le tapis roulant. Un système identifie que ces articles correspondent bien, et les ajoute à la note.
Une balance est là pour peser les fruits et légumes et génère les tickets correspondants. A la fin, il faut cliquer sur « payer », choisir le type de payement (carte bleue, cash), payer, puis présenter le ticket de caisse avec un code barre pour pouvoir sortir du magasin… Ingénieux, mais beaucoup plus fastidieux qu’avec une hôtesse de caisse!
Nous revenons au camping. On se fait un p’tit picnic du soir avec nos provisions. Puis on va à l’aire de jeux du camping. Un énorme trampoline a été installé là. Il s’agit en fait d’une sorte d’énorme matelas gonflable, sur lequel on peut sauter… c’est bien marrant, et assez vite épuisant.

IMG_2001
Yiiiihaaaa…
 

IMG_2002
Yiiiiiihiiiiiiiiiiaouuuuuuuuuu…
 

IMG_5474
Youuuuuuuuuuuuhahahayayayay…
 

On se tente ensuite un p’tit beach volley improvisé avec un ballon gonflable…
On s’arrête lorsque l’on n’y voit plus rien. Une p’tite douche bien chaude (trop chaude, même), et c’est fini pour aujourd’hui…

Laisser un commentaire