Bekopaka – Morondava

Finalement ça s’est plutot bien passé aujourd’hui: on s’est tranquillement levé vers 5h15 pour prendre le p’tit dej et choper le 1er bac à 6h.


Une pirogue sur la Manambolo au petit matin…


Le passage des rivières est toujours aussi sportif.

On a pris la route assez tôt pour pouvoir atteindre le 2nd bac (celui de Belo sur Tsirihibina) avant midi.
Julien a conduit les 30 1ers km puis j’ai enchainé sur les 70km restants jusqu’au bac.

C’était trop fort: sable, cailloux, boue, rivières à traverser, bosses, racines, hors piste, tout y est passé.
Y’a pas à dire, le vrai 4×4, c’est excellent 😉


Les termitières au bord de la piste… parfois même SUR la piste!


Lee Camel Trophy, c’est du pipeau à côté de ça 😉

Par contre, ca tue. Du coup j’ai dormi tout l’après midi, pendant que Tovo et Naivo se relayaient pour rejoindre Morondava.

D’ailleurs, je crois que j’ai laissé trainer mes jambes trop près de la fenêtre, car j’ai chopé un joli coup de soleil sur le genou gauche… 😉
Tient, y’a les courbatures aux niveau des cuisses qui commencent à se faire sentir aussi… ca doit être le 2nd effet des Tsingy…

Je me suis juste réveillé à temps pour revoir l’allée des Baobabs… toujours aussi majestueuse…

En arrivant à Morondava, on est allé manger, puis on s’est installé aux « Bougainvilliers ».
C’est un petit hotel au bord de la plage, composé de bungalows.
C’est pas l’extase, mais ça n’a rien à voir avec Ibrahim 😉


Voila ce qu’on trouve sur la table de nuit de la chambre: Une bible et un préservatif… 😉

On est allé faire quelques photos du coucher de soleil, puis on est allé manger à l’Oasis, petit bar/restaurant de la plage de Nosy Kely (juste en face de notre hotel) tenu par un Rastafari malgache fort sympathique…

Excellent Steak de zébu.
Avec Naivo, je me suis un peu balladé en ville, après le repas, mais manifestement, après 23h y’a plus rien à voir…

Pour la suite des évènements, on a un petit changement de programme: On avait pensé descendre un peu dans le sud, pour aller jusqu’à Belo sur mer, mais comme il y a une pénurie d’essence sur morondava jusqu’à lundi ( au moins), et que Saholy et Stéphane stressent un peu pour le retour, on va plutot rester dans le coin demain, profiter de la plage, et on verra la suite des évènements lundi.

Laisser un commentaire