Paris – Bruxelles

Tout commence à la gare du Nord. Plus précisément au comptoir d’Europcar, la société chez qui on a loué la magnifique Peugeot 307 SW qui devait nous conduire tout au long de ce périple.
L’histoire commence donc au moment où l’agent derrière le comptoir me dit: « Ah oui, au fait, on n’a plus de voitures dans la catégorie que vous avez réservé… Je peux donc vous proposez une Opel Meriva »…
Je ne sais pas si vous voyez à quoi ressemble une Opel Meriva, mais en gros, c’est ça :

img_9825
Opel MERIVA. Déja que c’est pas très beau, mais en plus, niveau place… on a vu mieux!
Bref, c’est clairement pas suffisant pour 4 personnes avec des bagages pour 3 semaines de voyage à travers l’Europe…
J’ai eu beau réclamer, crier à l’injustice, menacer de poursuites, voir même simuler un évanouissement, un infarctus, rien n’y faisait… (ha si, à un moment il m’a proposé une Clio… guère mieux, j’ai refusé…).

Bref, me voila de retour à la maison avec la Meriva… Après quelques minutes de réflexion, on décide d’appeler toutes les agences Europcar à Paris, pour voir si elles ont quelque chose de plus grand…
Sans succès. On élargit donc le champs de recherche à toutes les agences d’île de France pour voir si elles ont quelque chose de plus grand… En désespoir de cause, au bout d’une heure, on appelle toutes les agences dans le quart Nord Est de la France. Ça va de Strasbourg à Lille, en passant par Valenciennes, Maubeuge, Douai (au passage, grâce à cette matinée, je suis devenu complètement incollable sur tous les p’tits bleds du ch’nord)…
Rien à faire aucun break n’est disponible sur toute la France… il semblerait qu’on soit obligés de partir comme ça…
Qu’à cela ne tienne, on ne va pas se laisser faire par une Opel MERIVA…

On charge donc les affaires. Enfin, quand je dis on charge, c’est plutôt on essaye de charger: La valise passe bien dans le coffre, avec les p’tits sacs, par contre, la superbe tente 3″ ne passe déjà pas…
Donc là, cette fois c’est sûr, on pourra pas rentrer à 4 plus les bagages!!
Bon, il est bientôt midi, il faut partir. Direction Lille. On a espoir, qu’à l’aéroport de Lille, ils aient des voitures disponibles… Et puis comme c’est sur le chemin, on n’a rien à perdre…

2 heures et quelques kilomètres d’autoroute plus loin, nous voici à l’aéroport de Lille Lesquin. L’agent chez Europcar est certes très sympathique, mais n’a rien à nous proposer… (ha si, une renault Kangoo… mais bon… voila quoi 😉
On essaye de négocier avec les autres loueurs présents sur place. Hertz a des véhicules disponibles, mais presque pour le double du prix. Finalement, après presque 3h sur place, pas mal de négociations et quelques coups de fils, on arrive à faire transférer notre contrat de Europcar chez Avis. Ces derniers nous mettent à disposition une magnifique Opel Astra Break que voici:

img_9826
Opel ASTRA Break. La grande classe 😉
Ça devrait faire l’affaire!
On repart donc après avoir dévalisé un Auchan d’une vingtaine de salades de thon en boîte (on a essayé toutes les sortes possibles), direction Bruxelles.

La frontière entre la France et la Belgique n’existe plus. Le poste de douane est à l’abandon.
Nous voila arrivés à Bruxelles. Nous devons trouver l’appartement de Florence, une collègue de travail qui nous prête gentiment son appartement pour le weekend. Les indications sont précises, et après quelques errements, nous trouvons le lieu. Il s’agit d’un quartier résidentiel et très calme dans le Sud-Est de Bruxelles.
Les clefs sont récupérées chez le loueur de DVD ;°)
L’appart est spacieux, rangé, propre (on voit bien que c’est un appartement de fille 😉 , et possède une magnifique vue sur le supermarché local (SUPER GB), ainsi que sur l’entrée du métro.
On décide de ne pas sortir ce soir… après les périples de la journée, et puis aussi histoire de profiter de la journée de demain…

Laisser un commentaire