Lisbonne – 1er jour

Nous avions prévu deux options pour cette première journée à Lisbonne. Selon la météo, nos activités seraient en extérieur ou en intérieur.

En ouvrant les volets, on comprend qu’on va passer la journée en intérieur : même temps qu’hier… pluie et gros vent. C’est vraiment pas le moment d’aller se balader en ville.

L’option « intérieur » nous mène dans un premier temps au Parc des nations. Ce quartier de Lisbonne a été construit pour l’exposition qui s’y est tenue en 1998 sur le thème de « l’océan, avenir de l’humanité ». On y trouve entre autre un grand centre commercial, des immeubles d’habitation et de bureaux (on estime à entre 15000 et 25000 habitants aujourd’hui), un grand stade, des salles de concert, des espaces culturels, des musées, la tour Vasco de Gama, ainsi que l’Oceanario. C’est ce dernier qui nous a intéressé aujourd’hui.

IMG_2058

L’arrivée au Parc des nations par le métro

IMG_2061

Une statue représentant… hmmm… voilà quoi

IMG_2071

Alignement des drapeaux du monde entier

IMG_2081

Les « oeufs » relient les deux extrémités du parc des nations

IMG_2084

Une belle promenade où de nombreux joggers transpirent

IMG_2085

Au fond : la tour Vasco de Gama, le nouvel hôtel qui s’y est collé, et le pont Vasco de Gama

L’Oceanario est le plus grand aquarium public d’Europe, et l’unique océanarium peuplé d’écosystèmes marins. On commence la visite par l’exposition temporaire consacrée aux tortues de mer.

Un aquarium a été aménagé sur tout un étage du bâtiment. Un labyrinthe permet aux visiteurs de passer à côté, sur et sous l’aquarium (à chaque fois, des fenêtres permettent de regarder évoluer les tortues et autres poissons). Les quatre tortues de mer présentes ont toutes entre 3 et 20 ans et mesurent entre 50cm et 1,20m! Elles ont été recueillies et/ou sauvées après avoir été prises dans des filets de pêcheurs.

IMG_2091

C’est assez impressionnant de s’asseoir et de voir passer les poissons et les tortues au dessus de soi.

On entre ensuite dans le vif du sujet, avec l’exposition permanente. L’aquarium occupe deux étages. Cinq écosystèmes sont représentés :

  • l’Aile « Océan Global ». Il s’agit de l’attraction principale. L’aquarium central rassemble des spécimens de haute mer dans 5000 mètres cubes d’eau, soit quatre piscines olympiques. On y trouve notamment des requins, des raies, des mérou, des thons, des poissons lunes, et d’autres espèces.

IMG_2120

IMG_2182

IMG_2187

IMG_2194

IMG_2220

IMG_2226

IMG_2229

L’aile « antarctique ». On y trouve notamment des manchots ainsi qu’un oiseau avec un maquillage assez stylé autour des yeux

IMG_2129

  • L’aile « océan indien », avec notamment quelques oiseaux en semi-liberté, des poissons exotiques de toutes les couleurs, des récifs de coraux, etc.

IMG_2115

IMG_2236

IMG_2254

;

  • L’aile « atlantique nord », avec des poissons chats, des calamars, des méduses

IMG_2212

IMG_2268

;

  • l’aile « pacifique tempéré », avec des méduses, des poulpes géants (dont un spécimen assez terrifiant), ainsi que quelques loutres bien fun.

IMG_2241

IMG_2242

IMG_2244

IMG_2252

IMG_2159

IMG_2162

;

En sortant de l’oceanario, la tempête est de plus en plus forte… On tourne un peu dans le centre commercial, puis, sur les conseils du routard, et à défaut de pouvoir se balader en surface, on décide de faire une balade du Lisbonne « underground » : on fait le tour des stations de métro qui seraient « remarquables ».

D’abord, Campo Pequeno, avec ses dessins de femmes à poil sur des chevaux… euh, pardon, ses fresques colorées représentant des membres de la gente féminine parfois dénudées accompagnées de grands mammifères herbivores et ongulés appartenant à la famille des équidés.

IMG_2273

IMG_2274

IMG_2275

et ses statues

IMG_2277

ensuite, Picoas avec ses dessins colorés

IMG_2281

et à l’extérieur, les parisiens se sentent chez eux:

IMG_2285

Pour la petite histoire, l’entrée du métro a été offerte à la ville de Lisbonne par la Mairie de Paris pour l’inauguration de la première ligne de métro de la ville.

Non loin de là, un gros graffiti sur tout un immeuble de 4 étages

IMG_2286

On retourne vite dans l’underground, parce qu’en surface, ça souffle toujours autant :

IMG_2282

Dans les rames, un dessin rappelle aux voyageurs qu’il est dangereux de vouloir prendre le métro avec une jambe à l’intérieur et un autre à l’extérieur (ou alors on a raté quelque chose :D)
20130121-002351.jpg

A la station Alto Dos Moinhos

IMG_2290

et enfin au jardim zoologico

IMG_2293

Il est 18h, on décide de sortir un nez à l’extérieur pour voir comment ça se passe dehors. On se rend donc au centre, à Baixa-Chiado. En sortant, on se rend compte que la pluie a cessé, et que le vent a faibli. Il y’a même des gens qui marchent à l’extérieur.

IMG_2297

IMG_2298

;

Enfin, pas beaucoup non plus, restons calmes

Tout d’un coup, on voit un symbole de Lisbonne passer devant nous : Le fameux Electrico (le vieux tram jaune)

IMG_2301

On repère où il s’arrête et on grimpe sur le prochain qui passe, sans trop savoir où il va. Il s’agit en fait de la « fameuse » ligne 28 qui traverse les principaux sites touristiques de la ville. Il fait déjà nuit, mais on repère pas mal d’endroits sympathiques où nous essaierons de passer demain. Au terminus, on descend, et on attend un petit quart d’heure que le tram reparte dans l’autre sens 🙂

IMG_2306

IMG_2312

;

L’intérieur est resté très authentique, avec les sièges en bois rembourrés, les sangles en cuir et métal pour s’accrocher, et la cabine du chauffeur qui est tout aussi vintage.

On s’arrête dans le quartier de Baixa qu’on visite ensuite en partie à pieds

IMG_2315

La célèbre boutique d’alcools Napoleo

IMG_2319

La place du commerce

IMG_2323

Une vitrine d’une pasteleria bien alléchante

IMG_2324

Un ascenseur qu’il faudra qu’on prenne demain

IMG_2333

Sur la place Dom Pedro IV on s’arrête pour siroter un petit verre de Ginja. Cette boisson typique de Lisbonne est un alcool de cerise servi dans un p’tit verre, avec deux cerises à l’intérieur. On la déguste debout, dans la rue, devant la magasin. Miam, ça réchauffe. On en prendra une bouteille (amateurs d’apéro – digeo – vous êtes les bienvenus :))

On finit notre journée en nous baladant dans le quartier de Rossio. On se fait aborder tous les 10 mètres par des rabatteurs qui veulent nous faire rentrer dans leur restaurant. C’est d’ailleurs assez marrant. Ici pour te faire rentrer dans un resto, le rabatteur essaie d’abord de connaître ton pays d’origine :

« portugese ? english ? german ? italian ? french ? » (bon, il finit par trouver à un moment…)

et ensuite, il essaie de te faire comprendre qu’il a de la bonne came (comprendre : de la morue :D)

On a un peu l’impression d’avoir en face de nous des dealers qui essaient de refourguer leur produits… genre : « ssss sss (siffle)… Bacalahau (morue en portugais) » 😀

Retour à l’hôtel bien claqués après cette longue journée.

Laisser un commentaire