Béja – Lisbonne

La journée avait pourtant bien commencé : super nuit dans cette chambre colorée, p’tit déj royal servi et discussion avec la maîtresse de maison.

On range nos affaires et on se prépare à visiter Béja avant de continuer notre remontée. Mais lorsqu’on est descendu dans le hall d’accueil pour régler la nuit, on a vu le temps qu’il faisait dehors : pluie et vent. Bon… ça devrait bien se passer.

Le temps de rentrer la carte bleue dans la machine, et c’est la coupure d’électricité générale dans tous le quartier… Bien, on va régler en liquide…

On court jusqu’à la voiture, et nous voilà déjà trempés. On va faire la balade dans Béja à bord de notre bolide, ce sera plus sage. Le seul problème, c’est que le centre ville est piéton. Tant pis, on va faire l’impasse sur Béja.
La seule photo que vous aurez est donc celle du Couvent Notre Dame de la Conception qui sert aussi de musée régional, et qu’on a prise depuis la voiture…

IMG_1925

On quitte Béja pour nous diriger vers le nord. En sortant de la ville, on se rend compte que la tempête a été (et est toujours) très violente. Des arbres arrachés, des poteaux électriques couchés, des rivières qui débordent. C’est la fête !

IMG_1937

IMG_1939

IMG_1942

IMG_1943

Notre route nous mène d’abord à Vidigueira que nous traversons rapidement. Cette région du Portugal est connue pour son vin (moins que la vallée du Douro cependant), et nous traversons effectivement quelques vignes.

IMG_1945

Cela dit, on trouve aussi des panneaux qui nous laissent perplexes 😀

IMG_1950

Il pleut et vente toujours autant. L’étape d’après se fait elle aussi depuis la voiture. Il s’agit de la ville d’Alvito, réputée, d’après le Routard, pour son château, ou plus précisément pour les fenêtres de son château, si particulières. En effet :

IMG_1951

Bon, ben ça, c’est fait…

On décide de pousser plus loin – jusqu’à Evora – pour essayer d’éviter la pluie. Peut être qu’en faisant une 40aine de kilomètres, on va passer de l’autre côté de la tempête.

Nous voilà donc à Evora en milieu de journée. Cette ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO renferme de nombreux monuments que nous voulions voir ou visiter. La ville est entourée de murailles, le centre se visite à pieds. Il y’a là des vestiges de nombreuses époques : romaines, moyen age, renaissance…

On commence par l’imposante cathédrale de Sao Francisco

IMG_1988

IMG_1953

IMG_1955

Puis on continue par la place de Giraldo. Cette place est aujourd’hui le centre animé de la vieille ville. Elle est entourée par des magasins et cafés cachés derrière des arcades (chaque arcade est de taille – hauteur – largeur – style différent :D)

IMG_1958 IMG_1961

On fait un peu de lèche vitrine (miam, les pasteis de nata)

IMG_1963

Il parait que la meilleure façon de découvrir la ville est de déambuler dans ses petites ruelles en essayant de se perdre. On s’exécute.

IMG_1966

IMG_1969

IMG_1987

 

On arrive donc un peu par hasard au temple Romain, aussi connu sous le nom de temple de Diane.

IMG_1971

IMG_1972

 

Le vent souffle de plus en plus fort. On voit les pompiers intervenir à plusieurs reprises pour dégager la route à cause de branches d’arbres qui sont tombées.

IMG_1978

Une des affiches posée sur le mur du musée de la ville s’est arrachée sous nos yeux

On retourne sur nos pas puis on monte quelques marches avant d’arriver à la cathédrale d’Evora. Pas très impressionnante à première vue :

IMG_1984

C’est surtout la porte d’entrée qui attire notre attention

IMG_1980

IMG_1981

IMG_1982

Les personnages des statues sont tous « portés » (on pourrait même dire « écrasés » par des animaux ou d’autres personnages plus ou moins maléfiques)

Pour échapper au vent et à la pluie qui devient de plus en plus forte, on décide de nous abriter dans une petite chapelle à côté de la cathédrale St François.

On aurait du nous méfier de l’inscription qu’il y’avait au dessus de la porte d’entrée :

IMG_1989

Parce qu’au premier abord l’endroit semble chaleureux, convivial, et bien éclairé pour mettre en valeur l’architecture.

IMG_2008

mais en y regardant de plus près

IMG_2011

d’encore plus près

IMG_2012

d’encore encore plus près

IMG_2001

On se rend compte que toute la chapelle est recouverte… d’ossements et de cranes humains

Bon, la vérité, c’est qu’on était dans la chapelle des ossements (Capelle dos Ossos). Cette chapelle a été construite au 16ème siècle par un moins franciscain qui voulait aider ses contemporains à réfléchir sur le caractère transitoire et éphémère de la vie. D’où le message à l’entrée qui veut dire « Nous, les os ici présents, attendons que les vôtres nous rejoignent ». Sympa 😀

Il aura fallu quelques 5000 cadavres pour « décorer » la chapelle, récupérés dans les cimetières qui entouraient les églises d’Evora.

quelques autres photos de cet endroit étrange

IMG_1992

IMG_1994

 

Deux cadavres en dessication sont pendus sur le mur

IMG_2000

IMG_2002

IMG_2003

IMG_2014

IMG_2016

 

La tempête semble s’éloigner un peu et nous laisse enfin un peu de répit pour visiter la ville.

On retourne à la voiture et on contourne la ville à l’extérieur des remparts.

On aperçoit ainsi

IMG_2018

La chapelle de Sao Bras

IMG_2021

L’université d’Evora et son cloitre

IMG_2027

Sympa la porte d’entrée

IMG_2032

ainsi que l’aqueduc romain

Il est déjà 17h, et nous décidons de rejoindre Lisbonne ce soir pour profiter de la ville pendant deux jours complets.

Sur la route, nous nous arrêtons au Cromelech des Almendres. Il s’agit d’un des plus important monument mégalithique d’europe. Sa construction daterait entre le 6ème et le 3ème millénaire AV JC

On trouve la une centaine de menhirs qu’Obelix aurait placé là, dans plusieurs ovales concentriques. Certains présentent encore des traces de gravures

IMG_2042

IMG_2047

Le tout est disposé dans une plantation de chênes-lièges (mais si, ceux-là même qui permettent de produire les bouchons des boissons alcoolisées rouges, blanches ou rosées que vous affectionnez tant)

IMG_2036

L’écorce qui produit le liège est retirée tous les 9 ans. On trouve ici plein de produits à base de liège (sacs, bracelets, etc.) et pas uniquement des dessous de plats et des bouchons de bouteilles.

A 1 km de là se trouve le Grand Menhir des Almendres.

IMG_2050

On ne se rend pas bien compte de la taille de l’engin qui fait en réalité 3,5m de haut… c’est pourquoi j’ai demandé à mon mètre-étalon de se mettre à côté 😀

IMG_2051

La nuit tombe et nous roulons vers Lisbonne par les petites routes. Juste le temps de nous arrêter dans un des restaurants gastronomiques de la région pour avaler un triple whooper (mmmmm triple whooper :D) et nous voilà à nouveau dans notre hotel du premier jour.

20130120-003324.jpg

3 réponses

  1. Trop fou cette chapelle d’ossements ! Impressionnant ! En tout cas, rien que les photos mettent déjà assez mal à l’aise, alors je me demande en vrai… Sinon, comme d’hab, superbes photos de votre séjour ! Merci de partager 🙂

Laisser un commentaire