Lagos – Albufeira

Le gérant de l’hôtel nous a proposé hier soir de nous amener les p’tits déj dans la chambre ce matin. Après réflexion, on se dit qu’il préfère faire ça plutôt que d’installer tout le matos dans la salle à manger, tout ça pour un ou deux couples qui occupent l’hôtel.

A 9h30 tapantes, donc, comme indiqué, on le voit débarquer avec un énorme plateau :

IMG_2216

On change l’emplacement de tous les meubles de la chambre pour nous installer face à la mer (trop dure la life)

IMG_2217

Une fois terminé, on range nos affaires et nous voilà partis pour une nouvelle journée à longer la côté Algarve.

On commence par une visite aussi spectaculaire qu’inattendue (on est un peu tombés dessus par hasard en suivant un panneau) : la ponta de piedade. Cette pointe située tout au bout de Lagos présente d’impressionnantes falaises frappées par l’eau et le vent. Ces derniers ont creusé des grottes, des arcs, on isolé certaines falaises, etc.

Le résultat est superbe.

IMG_1507

IMG_1521

IMG_1529

IMG_1531

 

On descend et on remonte par un long escalier jusqu’en bas des grottes

IMG_1534

Vue d’ensemble du site

IMG_1537

A certains endroits, le chemin anciennement aménagé s’est écroulé sous l’effet de l’érosion. On ne passe plus à cet endroit

IMG_1547

De l’autre côté, une roche en forme de tête de chameau

On enchaine ensuite par une visite du centre ville historique de Lagos. On en avait eu un bref aperçu hier soir, mais on voulait revoir cette charmante ville de jour. On pénètre dans l’enceinte des remparts avec la voiture à la recherche d’une place. Malheureusement, les ruelles sont extrêmement étroites, et seules des places pour les riverains sont disponibles. On se gare donc à l’extérieur des anciens remparts et on se balade à pied dans les ruelles de la vieille ville.
Les maisons sont soit blanches, soit très colorées

IMG_1553

IMG_1554

IMG_1572

 

Les rues, comme dans de nombreuses villes, sont pavées avec des motifs géométriques.

IMG_1562

IMG_1558

IMG_1567

 

IMG_1564

 

Une des églises de la ville et son reflet dans le petit plan d’eau

IMG_1570

Dans la ville, des orangers sont à la disposition des passants

On termine notre visite puis on continue en direction de l’est. Notre prochain arrêt se fait à Prahia da Rocha, station balnéaire qui présente, d’après le lonely, une partie de côte encore préservée.

En arrivant, on trouve en effet une belle plage naturelle

IMG_1579

On descend on on se balade un peu entre les falaises

IMG_1584

IMG_1593

 

A un moment, on est bloqués par entre une falaise et la mer. On décide de monter pour la contourner. Une fois en haut, voilà ce qu’on découvre de l’autre côté :

Une immense (et très belle plage) de près de 3 km de long

IMG_1602

mais au dessus de la falaise : les méfaits du tourisme de masse : d’immenses hôtels à l’architecture parfois pas des plus ont été construits sur la falaise, tout au long de la côté. ça gâche un peu.

IMG_1603

IMG_1581

Le midi, on trouve un petit restaurant local qui sert des hamburgers…

IMG_2231

Remarquez les prix carrément plus bas que chez nous… (l’indice Bigmac prend ici tout son sens!)

On continue notre route.

IMG_2239

Notre prochaine escale on la fait au village de Carvoeiro. Il s’agit d’un ancien village de pêche maintenant reconverti au tourisme. Ici, pas de grandes barres d’hôtels. La tendance est plutôt au lotissement de luxe. D’ailleurs, on a a failli se perdre plusieurs fois tant ils sont immenses. On pense parfois se rapprocher de la mer, et on se retrouve à tourner / retourner / tourner encore dans ces lotissements sans trouver la sortie…

Toujours est-il qu’ici aussi on a droit à de très belles criques, avec leurs falaises creusées par la mer (eh oui, vous n’avez pas fini d’en bouffer des criques et des falaises :D)

IMG_1608

Les escaliers qui permettent de descendre depuis la falaise

IMG_1609

Une petite piscine naturelle creusée par la mer. Ça reste assez agité quand même.

IMG_1615

Un peu plus haut, une autre piscine naturelle, beaucoup plus calme celle là

IMG_1622

Des cavités creusées par la mer

IMG_1626

Pendant quelques minutes, le soleil fait une (rare) apparition. On en profite bien

IMG_1629

L’église de Carvoeiro

IMG_1634

Et la vue d’en haut

IMG_1637

Le village de Carvoeiro au soleil

En continuant notre chemin, on s’enfonce dans des lotissements à n’en plus finir. Plus tard, on se retrouve coincés dans une ville côtière aux immeubles des années 70 pas finis, sans jamais pouvoir apercevoir un bout de mer.
Finalement, on atterrit un peu par hasard sur cette plage : Prahia Grande.

D’un côté : une immense plage déserte (au moment où nous la visitons). De l’autre, une zone humide ou manifestement des milliers d’oiseaux viennent se reposer (on s’est un peu documenté après avoir vu cette affiche) :

IMG_1638

L’objet du conflit : le gouvernement portugais aurait autorisé le lancement d’un nième plan de « développement » de la région, visant à remplacer la zone humide par 3 hotels, une zone commerciale, un lotissement, et un golf 18 trous. On comprend la colère des habitants tant le coin est splendide en l’état.

IMG_1648

IMG_1664

IMG_1667

 

Et puisqu’il y’a une part de paradoxe dans chacun d’entre nous, juste après s’être indignés de la construction desdits hôtels, on se rend… dans un de ces établissements, justement.

L’établissement qu’on a déniché à Albufiera est comme hier un ****, mais au prix d’un F1 chez nous…

L’établissement propose, outre les services qu’on a eus jusqu’à maintenant, une piscine intérieure et un jacuzzi qu’on s’est empressés de tester (et d’approuver)

IMG_1677

Le soir, on se rend au centre ville de Albufiera. Ca nous a d’ailleurs surpris : d’habitude, dans les villes, on arrive par les quartiers périphériques qui sont plutôt résidentiels / pavillonnaires, et le centre ville est plutôt immeubles.

Là c’est l’inverse : toute la périphérie de la ville est composée d’hôtels avec plusieurs étages (voir vraiment beaucoup pour certains), et le centre ville est au format « ancienne ville de pêcheurs », avec de petites maisons d’un à deux étages, et des mini ruelles pavées.

En nous baladant dans la ville, on sent très bien l’affluence qu’il peut y avoir ici l’été. On imagine bien les rues noires de monde, les restos blindés, les bars bondés, etc.

Bon, pour nous c’était plutôt ça :

IMG_1678

Y’a quelqu’un ?

IMG_1680

Youhou ?

IMG_1684

Alo ?

IMG_1685

Non, mais sérieux ? y’a personne ?

Bon d’accord.

On a quand même trouvé de quoi grignoter avant de rentrer le soir à notre hôtel.

5 réponses

Laisser un commentaire