11 août 2018 – Røros – Ringebu

L’emplacement de cette nuit était sympa. On n’entendait presque pas les voitures qui passaient sur la route. Il y a simplement eu deux camions qui sont passés tout près assez tôt, mais ça ne nous a pas empêché de lézarder jusqu’à 8h et quelques. Et le réveil avec la vue sur le mini lac et Røros en arrière plan, ça n’a pas de prix !

Il a fait frais cette nuit. On met un peu de chauffage ce matin pour faire monter la température à l’intérieur (14° au réveil, ça calme). On en profite pour faire sécher les dernières fringues récalcitrantes. Finie la famille manouche !

Petit échange entre Eden et Poupoussy ce matin :

Eden : j’ai de la chance

Poupoussy: oui, parce que tu voyages et que tu vois plein de pays ?

Eden : non, parce que j’ai pris un ballon au supermarché.

Sans déconner, le sens des priorités 😀 … Faites des enfants, j’vous le dis !

Après le traditionnel p’tit dej, les rangements et un peu de nettoyage, on retourne à Røros et on se gare à côté du musée de la mine (pas la mine qui se trouve à 12 ou 18km de Røros et qu’on a visité hier, mais bien le musée qui se trouve à proximité directe de la ville).

De là on peut monter sur des terrils et admirer la ville.

On traverse d’abord le pont qui passe au dessus de la rivière

De là on a une belle vue sur les maisons avec les toits en gazon

mais aussi sur toute la ville

Ces maisons sont vraiment sympa. Surtout au moment où le soleil fait une rapide apparition.

Poupoussy et Eden sur le terril

une fois arrivées au sommet

un p’tit selfie de là-haut

Et puis on redescend…

Une fois cette balade terminée, on passe rapidement dans un magasin de fringues norvégiennes en solde pour que Poupoussy & Eden s’achètent un pantalon pour faire de la rando, puis on quitte Røros après avoir fait le plein. On emprunte une route qui part vers le sud en direction de Folldal. Cette ville est le point de départ de la route nationale touristique de Rondane.
En chemin on s’arrête à plusieurs reprises quand quelque chose nous intéresse au bord de la route.

Il y a d’abord ce pont à l’architecture particulière qui a attiré notre attention.

Il passe au dessus de deux rivières qui se rejoignent

De l’autre côté on trouve ce troll sympathique. Il s’agit bien entendu de Hummelfjellgubben (comme chacun l’aura reconnu), le « roi argent ». Il y a toute une légende autour de la montagne qui nous entoure (la Hummelfjellet) et renfermerait de grands filons d’argent. Sauf que cet argent appartient au Hummelfjellgubben qui le garderait jalousement.

Il y a eu ensuite un panneau indiquant un monument au bord de la route. On n’était pas sûrs de ce que c’était, mais apparemment c’est un autre pont.

a priroi c’est ce pont.

ça nous aura au moins permis de nous approcher de ces belles plantes roses qu’on trouve par milliards au bord des routes norvégiennes

elles sont plutôt jolies

à part qu’elles développent des quantités phénoménales de pollen. Quand on roule on a parfois l’impression d’être dans une tempête de neige (véridique)

On a aussi vu ces tremplins (spéciale dédicace à Mélyne – Il faut que tu dises à ton père de t’emmener ici 🙂 )

Une fois arrivés à Folldal, il est déjà 14h (on a un peu traîné aux différents arrêts). On cherche un truc à manger, et le premier café ouvert qu’on voit c’est celui de la mine (oui, il y a également une mine à Folldal).

Devant le rond point qui mène à la mine – on ne peut pas se tromper !

La dame qui fait le service, la caisse, et la cuisine (maison) nous explique les différents plats qu’elle propose. On lui demande s’il y en a sans viande d’élan :D. Et elle nous amène directement la cocotte pour qu’on voit à quoi ressemble le plat sans élan.

Bon, alors niveau présentation, on a déjà vu mieux, mais c’était super bon. C’était un espèce de schmurz avec de la viande hachée de bœuf, des pommes de terres et des carottes. ça tient bien au corps en tout cas 😀

On en profite pour regarder autour des bâtiments de la mine.

vue d’ensemble

le bâtiment caractéristique de cette mine

un vieux Defender qui trainait par là

Eden a décidé de repartir en tracteur

Quelques expositions à l’intérieur aussi. On a juste jeté un œil, c’est payant apparemment

de vieux téléphones

Et ce qui a plû à Eden : le train de la mine. Ils font des visites guidées avec ces trains. Bon, nous comme on a déjà visité une mine hier, on n’a pas souhaité renouveler l’opération dès aujourd’hui. On est donc reparti.

Au départ de la route nationale touristique de Rondane

Allez, c’est parti.

La route serpente au début au milieu de collines boisées, puis longe un cours d’eau. On croise pas mal de moutons en liberté.

Mais rapidement c’est la quantité d’eau qui nous interpelle. On dirait presque une mini inondation.

Par endroits, la route semble flotter au dessus de l’eau, située à quelques centimètres de part et d’autre.

 

 

On s’arrête à plusieurs reprises pour prendre des photos.

Là on commence à voir le paysage lunaire du parc de Rondane. Au delà de 1000m environ, les arbres ne poussent plus.

On croit apercevoir un peu de neige près du sommet.

A cet arrêt il y avait un pont qui permettait de traverser la rivière pour partir faire une randonnée dans le parc.

Sauf qu’une fois arrivé à l’autre bout du pont, impossible d’avancer : c’est l’inondation !

Une autre vue du pont pour comprendre ce que ça donne.

Et en vidéo :

Même le parking ressemble à un étang.

L’arrêt suivant est plus en hauteur, et permet d’admirer la vallée et ce qui ressemble à un petit fjord (on en a vu de plus impressionnants).

Il commence à pleuvoir. Heureusement ça n’a pas duré.

On fait ensuite un détour de quelques kilomètres pour voir une église qui vaudrait le coup d’après notre guide. Elle était malheureusement fermée, mais l’extérieur est également sympa.

On continue notre route et on monte en altitude. Au delà de 1000m les arbres se font de plus en plus rares.

mais nos amis les moutons sont toujours là

Notre vaillant Züüd monte (à sa vitesse)

Tandis que la route serpente dans la montagne

elle est magnifique ici

deux maisons au bord de la route.

Quand soudain, nous arrivons sur un immense plateau sans arbres, avec des lacs et des falaises au bout. On s’arrête pour prendre quelques photos, mais le paysage est magnétique, presque envoutant. On décide d’aller marcher un peu pour voir ça de plus près.

la vue depuis Züüd

Au bord de l’eau

Rahh ces reflets (Matthieu, si tu nous lis, spéciale dédicace 😀 )

Il faut absolument qu’on aille voir ça de plus près.

C’est parti !

Toujours les moutons qui nous tiennent compagnie…

Pas mal de gens en camping-cars, caravanes ou même juste des tentes qui s’installent ici.

Au fond, en petit, sous la montagne, on devrait voir Züüd.

On arrive au bord des falaises

Victoire !

Allez, on repart

Toujours nos chers moutons

Bon, celui là en a eu marre de nous, et nous a montré son derrière

Adieu

De retour au camion.

Il commence à se faire tard, et on a un programme chargé pour ce soir (soirée « movie » avec Eden). On hésite à rester dans le coin ou à continuer encore un peu. Finalement on décide de continuer jusqu’à Ringebu où on trouve une belle église en bois debout. On se dit qu’on pourra probablement se garer sur le parking de l’église.

La route jusqu’à Ringebu est magnifique. On traverse d’abord des paysages à couper le souffle.

Comme ceux qu’on venait de traverser à pieds.

Puis la route descend (sec : entre 8 et 11%). On passe ainsi de 1100 m à 300m d’altitude environ. A ringebu on fait un arrêt express au supermaché, puis on cherche l’église en bois debout. On la trouve à l’extérieur de la ville.

Malheureusement un panneau indique qu’il est interdit de camper sur la parking. On fait quelques centaines de mètres sur une route secondaire, et on trouve un emplacement au bord de la route avec une vue de malade sur toute la vallée.

Je ferai une meilleure photo demain, là on était en contre-jour.

Ce soir, on mange une salade et des sardines norvégiennes !

pour ceux qui se souviennent, c’est ici : http://aplccorp.com/voyages/?p=3273

2 réponses

  1. Ahah le fourbe, Mélyne a vu les tremplins 😉

    Sinon, super jolie étape, les lacs, le col…

    C’est effectivement impressionnant toute cette eau !!

  2. Théorie : la chaleur a fait fondre les glaciers, donc beaucoup d’eau dans les rivières. En tout cas ça devait être flippant le pont suspendu avec ce fort courant tout juste sous les pieds !

    Ah la Norvège, les magnifiques paysages commencent, chouette ça 🙂

Laisser un commentaire