21 août 2018 – Hunnebostrand – Nyborg

La nuit a été agréable sur notre emplacement en bord de mer. On s’active pour partir ce matin car nous avons pas mal de route à faire. On décolle vers 9h30.

Nous quittons cette belle région du Bohuslän avec regret. Nous n’avons vu qu’une infime partie et elle nous a beaucoup marqué. On reviendra !

Nous prenons l’autoroute qui longe la côte jusqu’au sud de la Suède. Pour passer le temps, on se met à compter puis photographier les fast-foods qu’on trouve au bord de la route. C’est simple : il n’y a pas une station d’essence sans un fast-food qui lui est accolé.

Tient, une station service K avec un Burger-King

et là un OK-Q8 (station essence) avec un Macdo

Si vous avez raté le macdo, il y en a un dans 2 minutes

Sinon arrêtez-vous à ce Max (chaine fast-food locale)

Ou dans ce centre commercial avec deux stations service, chacune avec son fast-food

là aussi, Sybilla (autre fast-food local) avec une station service

et Macdo avec K

Ils ont trouvé comment recycler les vieilles semi-remorques : ils leurs collent de la pub dessus et les jettent dans un champ près de l’autoroute.

pratique pour savoir qu’il y aura un burger-king dans 8 minutes

et effectivement, 8 minutes plus tard, combo gagnant BurgerKing et MCDo

Autre combo : Mcdo et Max

Sinon on peut aussi louer un emplacement sur les entrepôts

mais le mieux reste quand même le panneau de signalisation. Alors, à quelle station je vais m’arrêter ?

Max ?

Macdo ?

ou BurgerKing ?

Bref, vous l’aurez compris, si vous voulez bien manger en suède, sortez de l’autoroute… sinon, point de salut !

Nous, on a tracé notre route (assez vite d’ailleurs, 115km/h de moyenne) et on est arrivé à Helsingborg vers 13h30 (avec simplement une pause pipi / plein de gasoil). On s’est arrêté dans un supermarché suédois pour faire quelques provisions locales (chips locales, bières locales, hareng mariné, biscuits au chocolat type IKEA…). Et aussi une salade composée (ils sont pratiques ces stands de salad-bar dans tous les supermarchés).

Puis on se dirige vers le ferry qui nous permet de rejoindre le Danemark à Helsingør. Après avoir acheté notre ticket pour monter à bord, on attend patiemment dans notre file et on en profite pour manger notre salade. Puis on embarque. La traversée se passe rapidement (une vingtaine de minutes), et une petite sieste s’improvise dans le camion pour tout le monde.

En arrivant au Danemark, nous faisons les 27 derniers kilomètres qui nous séparent de notre destination du jour.

Nous arrivons au château de Frederiksborg Slot un peu avant 16h. Notre objectif était d’arriver à 15h car le château ferme à 17h. Tant pis, on va le visiter en accéléré (le Lonely conseille 3h minimum 😀 ).

Nous achetons nos billets, et sommes obligés de poser toutes nos affaires dans une consigne. Pas de sacs à l’intérieur du château, ni de bouteilles d’eau.

Frederiksborg Slot est un impressionnant château Renaissance. C’est le plus grand palais de Scandinavie. Il symbolise la puissance de la monarchie absolue danoise. En effet, la famille royale y résidait et les rois y étaient sacrés lorsque le Danemark était une monarchie absolue s’étendant sur une partie de la Suède actuelle et jusqu’à la Norvège. Ses proportions exceptionnelles, sa splendeur font de lui le « Versailles danois ». Le château est composé de plus de 80 pièces (rien que ça!) richement décorées, pleines de meubles splendides, de tapisseries et de portraits. La partie la plus ancienne du château remonte à Frédéric II qui lui a donné son nom. Son fils, Christian IV fit construire la majeure partie de l’édifice actuel au début du 17ème siècle.

Nous commençons notre visite par une salle qui est une reconstitution d’une salle de réception telle qu’elle était à l’époque de Christian IV.

Les détails aux murs évoquent des scènes de chasse

Dorures au plafond.

Puis nous montons rapidement à l’étage pour admirer la chapelle.

Entre le 17ème et le 19ème siècle, les souverains danois étaient couronnés ici.

Cette chapelle a été épargnée par l’incendie qui a ravagé une partie du château en 1859.

Elle a donc conservé son décor d’origine, commandé par Christian IV

De nombreux détails en or et en argent un peu partout.

de beaux vitraux

vue d’ensemble

L’orge date de 1610. Lorsque nous avons visité la chapelle, quelqu’un était en train de jouer un air classique. L’acoustique est incroyable.

Nous sommes montés à l’étage supérieur. Ici, les pièces sont occupées par le musée d’histoire nationale, fondé en 1979 par J.C Jacobson, propriétaire de la brasserie Carlsberg. On peut y admirer d’innombrables portraits de rois, de nobles, ainsi que des meubles et objets d’art ayant appartenu à la famille royale. Il y a aussi une exposition (qu’on dirait temporaire) avec des objets de la famille royale danoise actuelle.

peinture géante (au moins 5m de large). Les détails sont impressionnants

au plafond… sobre.

idem

– « Chérie, je t’ai acheté une petite boite à musique pour ton anniversaire… »
– « Tu es un amour. Où l’as-tu cachée ? »
– « DTC. Rhooo, je plaisante… je l’ai mise dans la pièce du fond, au 2ème étage (n° 72), elle était un peu lourde pour te l’amener jusque dans ton lit… »
– « Mais c’est énorme! »
– « Oui, je sais… »

incroyable cette pièce !

là c’est les vrais jouets du prince… Eden voulait récupérer la voiture.

et la robe et le costume du dernier mariage royal

Eden a flashé sur la robe de princesse rose…

sobre le portrait !

– « Chéri, on n’a plus de place dans l’armoire Pax, on fait quoi ? »
– « Bouge pas, j’ai ce qu’il nous faut! »

au plafond

– « Chéri, notre lit Malm commence à montrer des signes de fatigue (huhu), qu’est ce qu’on fait? »
– « Bouge pas, j’ai ce qu’il nous faut ! »

sobriété est le maître mot ici.

un peu de cristal

beau bleu

toujours ces plafonds incroyables. Je verrai bien ça dans mon bureau.

Ce soir c’est soirée Pink !

 

Il est bientôt l’heure de quitter le château. On cherche une dernière pièce qu’on voulait visiter : la salle des audiences. C’est ici que le roi recevait ses invités.

le couloir qui mène à la salle des audiences

la salle est décorée de magnifiques portraits

le plafond vaut également le détour.

mais le clou du spectacle reste cette chaise élévatrice du 17ème siècle qui permettait au souverain d’apparaitre dans la salle par un système de trappe 😀 . Grande classe !

Le château va fermer ses portes, mais les jardins restent accessibles jusqu’à 20h ce soir.

On sort donc du château. Pour l’anecdote, la petite porte au milieu est la porte des toilettes (actuelles). J’ai failli me faire coincer à l’intérieur… Heureusement que Poupoussy a fait signe au gardien de laisser le portail ouvert sinon je passais la nuit ici.

le portail à moitié fermé 😀

Vue d’ensemble du château

avec ses douves

puis direction les magnifiques jardins à la française

Versailles n’a qu’à bien se tenir !

Dommage pour le contre-jour. On reviendra un matin (ou pas)

des statues un peu partout

et même un labyrinthe (mais on ne peut pas rentrer – déception pour Eden)

On ne peut pas terminer cette belle journée ensoleillée sans un petit selfie

ou deux 😀

 

Allez, il est l’heure de continuer notre chemin. On retourne au camion, se fait un petit goûter (un gâteau qu’on avait acheté en même temps que la salade de ce midi mais qu’on n’a pas eu le temps de manger car il fallait arriver au château avant qu’il ne ferme), et nous voilà partis sur les routes Danoises en direction de l’Ouest. On a repéré un spot sympathique au bord de l’eau, à mi-chemin avec notre destination de demain (suspens…)

on va être bien ici 🙂

2 réponses

Laisser un commentaire