17 août 2018 – Bergen – Sysenvatnet

La nuit fut un peu compliquée. D’abord parce que la pluie a recommencé à tomber en plein milieu de la nuit. Mais pas une pluie genre quelques gouttelettes. Non, une bonne grosse pluie bien mouillée, avec des grosses gouttes qui font ploc ploc sur la carrosserie. Donc déjà là on avait un peu de mal à trouver le sommeil. Ensuite quand la ça a commencé à tonner, ça devenait de plus en plus intenable. Enfin, le pompon c’était quand la grêle s’y est mis également… Là on s’est demandé ce qu’on faisait là. On ne pouvait même pas entendre Eden si elle nous appelait. Heureusement ça n’a pas duré trop longtemps. Enfin, au petit matin c’est les voitures qui s’y sont mises, la route étant finalement assez fréquentée. Et comme si ça ne suffisait pas, il semblerait que notre parking qui était vide hier soir soit un espère de P+R parce que dès le matin il s’est bien rempli avec des gens qui partaient ensuite prendre le bus…

Bref, peut mieux faire à Bergen.

Au moment où on s’est levés il faisait beau. On décide donc de tenter une visite du centre historique. Mais le temps de prendre le p’tit déj, de nous changer, de ranger et de prendre la route en direction du centre, et il pleuvait déjà. Bergen ne nous aime pas.

On se gare près du centre historique et on commence une balade le long des quais. L’histoire de Bergen mérite un petit aparté (extrait Lonely) : Aux 12ème et 13ème siècles Bergen était la capitale de la Norvège, et de loin sa plus grande ville. Au 13ème siècle, les cités-Etats allemandes s’allièrent pour former des ligues de commerce. La plus grande était la Hanse teutonique. Basée à Lübeck, elle regroupait plus de 150 cités à son zénith et formait le plus puissant groupe économique d’Europe du Nord. Le port abrité de Bryggen attira en foule les négociants de la Hanse. Ils y fondèrent leur premier comptoir vers 1360 faisant de Bryggen l’un des quatre principaux centres de la Ligue à l’étranger. Les 20000 résidents, essentiellement allemands, importaient des céréales et exportaient de la morue séchée et divers produits. Durant plus de 400 ans, Bryggen fut dominée par une communauté très fermée de marchands germains, qui avaient interdiction de fréquenter ou d’épouser des Norvégiens. Au 15ème siècle, la concurrence avec les armateurs hollandais et anglais, les conflits internes, et surtout la peste noire (qui extermina 70% de la population de Bergen) entraînèrent le déclin de la Ligue Hanséatique. Le quartier de Bryggen, le plus vieux et le plus charmant de Bergen. Il est composé de bâtiments dont les façades en bois sont tournées vers le port, avec à l’arrière de longs édifices en bois. Au début du 14ème siècle, Bryggen comptait une trentaine de construction en bois dont beaucoup abritaient plusieurs stuer (compagnies commerciales). Elles s’élevaient sur 2 ou 3 étages au dessus du quai et regroupaient des bureaux, des entrepôts et des logements. Chacune possédait une grue pour le chargement et le déchargement des marchandises, ainsi qu’une Schotstue où le personnel se rassemblait et mangeait.

Il reste aujourd’hui une soixantaine de bâtiments qui ont été convertis en magasins, ateliers d’artistes, hôtel, restaurants, bars, boites de nuit, etc. Se perdre dans le quartier de Bryggen est un réel plaisir.

Nous démarrons donc notre visite de Bergen par ce quartier sympathique. Remarquez le ciel menaçant.

Dans les allées à l’intérieur de Bryggen, on trouve quelques curiosités comme cette morue sculptée dans un tronc d’arbre.

ou cette tête d’élan

Certaines galeries sont magnifiques. Ici un magasin de bijoux fabriqués à la main. Le mélange de bois brut d’époque et des photos de bijoux est du plus bel effet !

On quitte ensuite le quartier de Bryggen et on se dirige vers le quartier de Nordnes puis de Strandsiden.

La pluie commence à tomber, mais rien de bien méchant pour le moment.

Sur des murs en travaux, une exposition d’art populaire (on dirait qu’ils ont donné un thème (le rond) à des artistes locaux ou des classes d’enfants)

Dans la cathédrale de Bergen, une chorale d’adolescent s’entraine pour le concert de ce soir. C’est magnifique.

les maisons colorées du centre.

Le gars est un peu mono-maniaque… il voulait une maison rouge, toute rouge, complètement rouge !

Rouge et rien d’autre !

-Vous me reconnaissez?
-Non,vous êtes qui?
– Je suis qui? c’est moi! François le français!! Bleuuuuu ,blaaaaaanc, rouuuuuuuge !

La pauvre petite maison blanche…

Miaou

Plusieurs paquebots accostent à Bergen

Une des ruelles du quartier de Nordnes

OK

Bryggen vu depuis l’autre rive

Vers midi la pluie commence à tomber vraiment fort. On s’abrite dans le marché au poissons.

Ils ont des aquariums géants avec des bêtes vivantes que les touristes achètent pour manger… Brrrrr

Note pour plus tard : ne plus jamais manger de Lotte. C’est horrible !

Bon, comme la pluie ne s’arrêtait pas, on a pris un fisk&chips.

Puis une fois que la pluie a cessé, on est reparti au camion.

On a eu droit à une petite accalmie de quelques minutes

Un bout de ciel bleu s’est caché dans cette photo. Sauras-tu le retrouver ?

 

Bref, Bergen pour nous, c’est fait. Il y avait encore pas mal de choses qu’on aurait voulu voir (notamment une balade en haut des funiculaires de la ville, le musée des sciences et d’autres), mais on a d’autres programmes, et par ailleurs ils prévoient de la pluie à Bergen pendant les 10 prochains jours…

On décide donc de quitter la ville et de partir plein est. En théorie, le temps est plus clément là bas.

Nous reprenons donc la route qui nous fait sortir de Bergen (la même que celle prise à l’aller), et toujours sous la pluie.

Puis nous bifurquons pour prendre la route nationale touristique de Hardanger que nous longeons sur sa partie nord.

Les quantités d’eau qu’on trouve en Norvège sont impressionnantes. Quand ce ne sont pas les fjords ou les lacs, c’est les cascades. Et parfois c’est même juste de l’eau qui ruisselle à flanc de montagne ou de falaise, voire carrément sur la route.

Une des nombreuses cascades vues en chemin.

sur celle là par contre on s’est arrêté. Elle se trouve à Norheimsund et a la particularité de permettre de passer derrière l’eau.

un p’tit chemin permet de passer derrière

impressionnant.

On termine la route nationale de Hardanger et on commence celle de Hardangervidda (rien à voir 😀 ).

La route serpente d’abord au bord du fjord Hardanger (décidément).

Puis on se trompe de route. En fait Juju veut nous faire prendre un ferry alors qu’il n’est plus en fonctionnement depuis que ce nouveau pont est en service :

C’est un pont spécial puisqu’il relie en fait deux tunnels de chaque côté du fjord, avec à l’intérieur de chacun un rond point.

Toujours aussi fun les tunnels en Norvège.

Après Eidfjord, ça grimpe sec. On passe rapidement du niveau de la mer à plus de 900m d’altitude. Ca râle pas mal derrière nous car on grimpe à la vitesse d’un escargot et qu’il y a pas mal de tunnels sans possibilité de nous dépasser. On s’arrête quand on peut pour laisser passer les voitures, camions, bus, camping-cars plus puissants que nous (frimeurs !).

Avant la montée d’Eidfjord.

On passe devant la cascade de Verinfossen sans nous arrêter (nous étions déjà passés ici en 2015. On continue un peu plus loin et on s’arrête en haut d’une route secondaire qui mène à un barrage.

On n’est pas tous seuls, mais l’endroit nous semble sympa pour passer la nuit.

Le soleil apparait puis disparait derrière les nuages

ça donne des contrastes assez marqués

devant nous, un lac et le barrage. Tout au fond : un glacier.

Quel coquin ce soleil.

il s’amuse bien.

Petite balade sur la barrage

la lumière est parfois carrément surréaliste

On met un peu de chauffage ce soir parce qu’il fait plutôt froid. Mais au moins, depuis cet après-midi et la sortie de Bergen il ne pleut plus 🙂

Pourvu que ça dure !

8 réponses

  1. Le rond-point dans le tunnel oO

    Toute cette eau… et dire qu’ici, depuis quelques semaine y’a l’armée qui ponctionne l’eau du lac avec un système accroché à leurs Super-Puma pour aller ravitailler les vaches des alpages…

  2. Suis toujours un peu en retard dans la lecture des articles….. Mais voilà suis à jour !!!

    Incroyable ces cascades !!!

    Je connais ce petit bonnet Eden , non ???

  3. La lotte c’est horrible mais c’est bien bon à manger quand même…

    Si je me souviens bien (et avec l’aide de google pour être honnête), Bergen est la « ville de la pluie » avec plus de 240 jours de pluie par an…. donc ça aurait été un coup de bol de visiter Bergen sous le soleil!

  4. Décidément, vous n’avez pas de chance avec la météo, je crois bien que la précédente fois où vous étiez venu dans la région des fjords il ne faisait pas super beau…

    Nous on avait eu un super temps à Bergen, grand soleil, et température de 30°C, c’était la canicule locale et les gens ne parlaient que de ça ! Faut croire qu’on a eu beaucoup de chance 🙂

    On était aussi passé par le rond point sous le tunnel, très surprenant ! Mais la sortie menant au pont était fermée, car celui-ci était encore en construction (ouverture prévue quelques mois plus tard)… Nous avions donc dû prendre le ferry presque en dessous.

  5. Toujours aussi belles, vos photos !

    Question de newbie : tu as utilisé un filtre, ou une retouche particulière, sur les photos de maisons colorées ? On dirait des vieilles photos N/B colorisées 🙂

    1. Hello,

      Pas de filtre, rien de particulier sur les photos.

      J’ai un script de traitement dans photoshop qui fait « contraste automatique » puis réduction de la résolution…

Laisser un commentaire